FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 9 avril 2017

J’ai dit ici pourquoi je craignais le deuxième mandat de François Hollande qui se profile sur l’horizon grâce au pantin Emmanuel Macron.

Plus les jours avancent, plus mes craintes s’accentuent concernant ce qui se passerait si Emmanuel Macron, par malheur, était élu.

Emmanuel Macron est présenté ici ou là comme le candidat de la haute finance et du capitalisme planétaire. Si c’était le cas, cela ne me poserait aucun problème : je suis libéral, et je sais l’utilité de la finance et les bienfaits du capitalisme planétaire.

Mais Emmanuel Macron est autre chose : c’est un adepte de l’Europe technocratique et anti-démocratique.

C’est aussi un adepte du multiculturalisme pour qui toutes les cultures sont équivalentes et peuvent se mélanger et devenir interchangeables.

C’est, dès lors, un homme qui ne comprend absolument pas ce qui rend l’islam incompatible avec la civilisation occidentale, et qui semble, dans ces conditions, ne pas voir ce qui se passe présentement – qui pourtant crève les yeux : la création d’enclaves islamiques sur le sol européen.

C’est un homme qui ne comprend pas ce qui se joue dans les flux migratoires que connaît l’Europe aujourd’hui, et que Renaud Camus a appelé le « grand remplacement ».

C’est un homme qui ne comprend pas que les êtres humains ne sont pas interchangeables et qu’il existe, outre le capital humain et le capital intellectuel, qui sont, dans le monde contemporain, les capitaux essentiels, un autre capital tout aussi essentiel : le capital culturel.

C’est un homme incapable de comprendre que le « grand remplacement » qui s’opère en Europe provoque une destruction du capital culturel occidental et l’émergence d’un autre capital culturel, très délétère, pour lequel le droit naturel des êtres humains, la liberté de penser, de choisir et d’entreprendre, sont des concepts à supprimer.

À voir la quantité de gens de tout bord qui se rallient à Emmanuel Macron, on peut discerner qu’il n’est pas du tout le seul à ne pas comprendre.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Une convergence se met en place, où se retrouvent des libéraux aveugles à ce qui n’est pas l’économie, des socialistes revenus des dogmes marxistes mais pas du galimatias relativiste, des centristes qui, comme tous les centristes du monde, adoptent l’attitude du chien crevé au fil de l’eau et dérivent dans une direction ou une autre selon le sens du vent et l’air du temps.

À voir l’attitude d’une large frange de la population, on peut discerner aussi qu’en tenant les médias, la justice, et quelques autres appareils, dont les instituts de sondage, on peut façonner des esprits aussi aisément que s’il s’agissait de pâte à modeler.

Le seul espoir qui reste est que la clique de ceux qui présentement modèlent les esprits se sente si sûre de son propre triomphe qu’elle en vienne à commettre des erreurs.

Après avoir passé près de deux mois à tout faire pour abattre François Fillon, la clique, ces derniers temps, en a tant rajouté qu’il semble que certains électeurs considèrent que trop, c’est vraiment trop, et une récente émission de France 2 menée par l’hypocrite et perfide David Pujadas pourrait avoir été l’équivalent de la célèbre goutte d’eau qui fait déborder le vase.

L’intervention de la pornographe hystérique Christine Angot, aux fins qu’elle crache au visage de François Fillon, a rendu ce dernier sympathique, même à ceux qui pouvaient ne pas l’apprécier.

Une mise au pilori stalinienne, pour être bien menée de nos jours, doit se garder d’être excessive. Là, ce fut vraiment très excessif, et cela a dégagé une odeur cloacale.

Si François Fillon tient un discours solide dans les jours à venir, il garde une (mince) chance de remonter la pente sur laquelle on l’a fait glisser.

Les tentatives d’abattre Marine Le Pen ont été moins acharnées, car la clique pense Marine Le Pen moins dangereuse et susceptible d’être aisément battue lors d’un second tour.

François Fillon doit absolument dire qu’un deuxième mandat de François Hollande serait un désastre qui risquerait d’être irréversible et que l’élection qui vient est, pour la France, une dernière chance avant le désastre. Marine Le Pen tient déjà peu ou prou ce discours.

François Fillon commence à le tenir.

Tenir ce discours est d’une urgence absolue.

Guy Millière 

Adapté d’un article publié sur les4verites.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz