Publié par Alain Leger le 11 avril 2017

Ce matin, une mosquée de Torcy a été fermée parce qu’elle a des liens trop visibles avec les salafistes. Tout le monde se réjouit…

Celles de Lagny, de Noisiel, de Sète et de Venise en Italie ont été fermées. Une a été fermée dans le Texas aux Etats-Unis.

Selon Le Parisien, une perquisition a été menée chez l’imam ce matin, et ce que la police a découvert est sans doute conforme à ce que l’on peut imaginer.

500 fidèles fréquentent cette mosquée. Parmi eux, des gens dangereux qui veulent appliquer l’islam tel qu’il leur est enseigné, c’est à dire le rejet la loi des hommes car seule la loi d’Allah vaut, et la soumission des non-musulmans, ou leur mort.

Fermer les mosquées qui pratiquent l’islam, le vrai, représente des inconvénients.

Certes, en empêchant l’enseignement des préceptes de l’islam, les autorités espèrent que le poison n’entrera pas dans toutes les têtes des 500 fidèles.

Cependant, il y a un revers de la médaille, un gros.

  • Les mosquées permettent de surveiller ce qui se dit et se prépare. Des indics peuvent, doivent ou devraient surveiller la totalité des mosquées d’Europe pour prévenir le prochain attentat du Bataclan ou de Berlin.
  • Les mosquées permettent de voir qui les fréquentent. Une fois fermées, les musulmans dangereux sont plus difficiles à repérer, à surveiller, à identifier.
  • Dissipés dans la nature, ils représentent un grand danger.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Fermer une mosquée ne règle pas tout : ce ne sont pas les murs qui sont dangereux, ce ne sont pas les imams qui sont dangereux, c’est le texte, le coran, la religion, la sharia, ce qui y est enseigné qui est dangereux.

Ceux qui se trouvent dans la mosquée peuvent être dangereux : il y a les futurs terroristes, bien entendu, mais surtout ceux qui les observent, les désapprouvent et se taisent par solidarité communautaire, et ne les dénoncent pas.

La mosquée fermée, les gens sont toujours aussi dangereux, et hors de surveillance.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz