Quantcast
FLASH
[10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Sidney Touati le 12 avril 2017

Le général Boulanger, Poujade et la marque « Macron ». Depuis le début de la campagne pour les élections présidentielles, Emmanuel Macron occupe le centre de la sphère médiatique, la quasi-totalité des grands médias s’étant fortement mobilisée en sa faveur.

Macron est incontestablement le candidat officiel du « système » qu’il prétend dépasser. Un ensemble de personnalités qui va de Robert Hue à Alain Madelin en passant par François Bayrou, Emmanuel Vals et Daniel Cohn-Bendit lui ont apporté leur soutien.

Le surgissement brutal d’une personnalité nouvelle dans le paysage politique est assez rare dans notre pays. A ma connaissance, il n’existe que deux précédents : ceux du général Boulanger et de Poujade.

Il faillit être propulsé à l’Elysée par une foule excitée, refusa le « coup d’Etat », prit peur et s’enfuit pour la Belgique où il se suicida sur la tombe de sa maîtresse

Sur fond de crise (scandale des Décorations) le général Boulanger nommé ministre de la Défense en 1886, devint populaire en autorisant les soldats à porter la barbe, à manger dans une assiette avec une fourchette et en faisant peindre en tricolore la guérite de la garde. (Les réformes proposées par Macron sont à peu près du même niveau).

La belle prestance du général Boulanger et quelques coups de gueule contre les Allemands renforcèrent sa popularité. Il « fut un moment la coqueluche des divers adversaires (même de gauche) des hommes aux pouvoirs ». Elu triomphalement à Paris en 1889, Il faillit être propulsé à l’Elysée par une foule excitée, refusa le « coup d’Etat », prit peur et s’enfuit pour la Belgique où il se suicida sur la tombe de sa maîtresse. (Lucien Bély, Histoire de France*, éd. Gisserot, 1997, p.165)

Quelques années plus tard, sur fond de crise et de mouvement de contestation des petits commerçants, le papetier du Lot, Pierre Poujade, avec son slogan « Sortez les sortants » réussit contre tout attente lors des élections de 1956, à obtenir 2 500 000 voix et à envoyer à la chambre 51 élus.

Là encore, Poujade parvint à rassembler de manière éphémère une masse hétéroclite qui va du Parti communiste à l’extrême droite. Il sera battu un an plus tard, en 1957.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Il existe certes entre ces trois moments de l’histoire de France, des différences évidentes mais également quelques similitudes.

On constate que dans les périodes de doute et de crise, lorsque la classe politique au pouvoir est globalement discréditée (c’est le cas actuellement après le quinquennat décevant de François Hollande) les Français peuvent s’enticher d’un inconnu tel Boulanger, Poujade ou Macron.

Généralement, cet engouement a pour caractéristique d’être aussi intense que soudain, mais de faible durée.

Passé le moment de colère et d’euphorie, ces « hommes providentiels » s’effondrent et disparaissent sans laisser une grande trace dans l’histoire.

Cependant, si le phénomène-illusion Macron lancé comme on lance une « marque de vêtements» perdure jusqu’aux élections, ce dont il est permis de douter dès lors que tout porte à croire que la marque « Macron » fera « pschitt », il ne résistera pas à l’épreuve des réalités.

Porté à la tête du pays par les procédés du marketing politique, sans majorité, sans parti politique pour le soutenir, comme son maître Hollande, il ne pourra gouverner et entraînera la France dans une instabilité type 4e République.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz