Publié par Alain Leger le 14 avril 2017

François Fillon semble enfin (et timidement) décidé à réagir aux médias qui lui « déversent de la boue sur la figure », a-t-il lancé en parlant de ses rapports « compliqués » avec les journalistes.

BFMTV : « Est-ce que vous êtes obligé d’entretenir une forme de tension avec les journalistes ? »

Fillon : « Franchement, vous ne manquez pas d’air… Cela fait deux mois et demi que, tous les jours, vous me déversez de la boue sur la figure. Et vous venez me dire que je crée de la tension !

Mais attendez, si quelqu’un crée de la tension, c’est vous », (précisant qu’il s’agissait d’un « vous collectif »).

François Fillon refuse désormais de répondre aux questions sur ses « affaires » et juste retour de manivelle, certains journalistes parmi les plus agressifs et les plus militants politiquement sont souvent mal accueillis lors de ses meetings.

Lors d’un déplacement, il aura même lancé « allez vous faire voir » à un journaliste, rapporte Le Point, qui tentait de l’interroger sur une « nouvelle révélation » de Médiapart – qui n’enquête jamais sur Mélenchon ou Poutou, disqualifiant totalement ses journalistes.

S’en prenant directement à Bourdin que nos lecteurs n’aiment pas du tout, Fillon lance : « Puisque vous parlez de votre collègue, j’ai proposé deux dates (…) et je me fais insulter ? »…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Je me fais insulter en direct sur l’antenne de BFM. Donc, je n’irai pas à ce rendez-vous là dans des conditions comme celles-là. Je ne suis pas aux ordres de M. Bourdin.

S’il veut revenir sur les propos qu’il a tenus et que l’on trouve une date, je serai ravi d’y aller, comme j’y suis allé très souvent ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Source : lepoint.fr

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz