Publié par Gaia - Dreuz le 28 avril 2017

Filmée en train de serrer la main à Emmanuel Macron, Ruth Elkrief a été accusée sur les réseaux sociaux de connivence avec le candidat En Marche !. La journaliste a répondu aux critiques sur Twitter.

La scène est très courte, mais elle n’a pas échappé aux internautes. Ce mercredi soir, la journaliste de BFM TV Ruth Elkrief a été surprise en direct, en train de serrer la main d’Emmanuel Macron. Sur les images, on la voit sourire au candidat En Marche !, lui tendre la main avant de se reconcentrer sur le direct.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Immédiatement, la présentatrice de la tranche 19h-20h de la chaine d’information en continu a été critiquée sur les réseaux sociaux, accusée de connivence avec le candidat :

🔴A RT SCANDALE – Ruth Elkrief qui « check » la main de Macron juste avant son meeting ! Scandaleux ! Où est l’impartialité ? #BFMacron pic.twitter.com/VBg8YaJaKU
— Anonymousse 🇫🇷 🐸 (@gilbert2sucres) 26 avril 2017

🎥🆘🇫🇷 #France : #Macron et la petite caresse de Ruth #Elkrief avant un meeting. pic.twitter.com/nFffNii1Gj
— ¶ – T – A (@PorteTonAme) 26 avril 2017

La connivence médiatique pleinement assumée : Ruth Elkrief qui tape dans la main de Macron. https://t.co/2ODVdzipng
— Benjamin Briand (@BrndBenjamin) 26 avril 2017

Soutenez Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ruth Elkrief a répondu à ces attaques dans la soirée :“Poignée de main rapide de fin D interview. Candidat en retard. #mauvaise interprétation” a-t-elle expliqué, laissant entendre qu’Emmanuel Macron, pressé après qu’elle l’eut interviewé, n’avait pas eu le temps de la saluer formellement et avait donc choisi de lui serrer la main pour ne pas l’interrompre pendant son passage à l’antenne.

Poignée de main rapide de fin D interview. Candidat en retard. #mauvaise interprétation
— ruth elkrief (@ruthelkrief) 26 avril 2017
Cette polémique intervient alors que le Front national, notamment sa candidate Marine Le Pen et son vice-président Florian Philippot, accusent régulièrement BFM TV de faire campagne pour Emmanuel Macron. Avant le premier tour, François Fillon avait également émis des doutes quant à l’impartialité des journalistes de la chaine. Il avait été sèchement repris par Jean-Jacques Bourdin.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Valeursactuelles.com

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz