Publié par Bernard Martoia le 22 avril 2017
l’avenir du système de retraite par répartition

Un individu de 39 ans a abattu un policier et en a blessé deux autres sur les Champs Elysées.

Le procureur Molins n’a pas voulu divulguer pas son nom pour éviter de faire un amalgame avec une communauté, mais le chef de l’État a déclaré qu’il s’agit d’un acte terroriste sans nommer son commanditaire. Hollande n’a fait que confirmer à demi-mot cette attaque déjà revendiquée par l’État islamique d’Iraq et du Levant (ISIL).

Jusqu’au bout de la campagne, ce sujet qui préoccupe tant les Français demeure tabou pour les journalistes qui ne les informent plus correctement.

L’auteur de l’attaque rend ainsi un grand service aux électeurs français en leur montrant que le choc des civilisations fait partie de notre vie quotidienne depuis l’attaque sur le World Trade Center à New York le 11 septembre 2001.

Pour ceux qui doutent encore de cette évidence, le site thereligionofpeace.com (1) dresse, avec une remarquable précision, la liste des attaques menées au nom de la religion de paix et d’amour à travers le monde depuis le 11 septembre 2001. 30 667 à ce jour !

Il serait temps d’en tirer la conclusion qui s’impose en demandant au prochain président de la république d’organiser un référendum en 2018 sur la compatibilité de l’Islam avec notre république et notre civilisation judéo-chrétienne millénaire. Si le oui l’emporte, alors il faudra accepter que la charia remplace progressivement l’État de droit en France où existaient déjà 750 zones de non-droit en 2015, et qui ne cessent de s’étendre comme les métastases d’un cancer. Si le non l’emporte dans un sursaut de lucidité des Français, alors tous les Musulmans seront conviés à faire leur valise et à retourner au bled de leurs ancêtres.

Les Français et les autres Européens ne méritent-ils pas ce référendum qui est conforme au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ?

Pour toute réponse à ce débat civilisationnel, la Commission européenne et l’ONU exigent que l’Europe accueille davantage de quotas de migrants. Pour ces élites hors-sol, le mal de vivre des Européens et des Américains n’est qu’une histoire de laissés-pour-compte de la mondialisation qu’il convient de rectifier. D’où le divorce entre ces vaines élites et le peuple déplorable que j’ai relaté dans mon dernier livre. (2)

Comme d’habitude, on a découvert que le tueur du policier aurait dû être derrière les barreaux au lieu de se promener dans la nature. Il avait déjà blessé trois autres policiers en 2001. Condamné à quinze ans de prison en 2005, il a été libéré en 2015 selon le système de remise de peine appliqué avec tant de générosité par les juges rouges.

La justice française est contaminée par son syndicat de la magistrature qui avait établi à son siège parisien un mur des cons des familles des victimes, mais aucun candidat à l’élection présidentielle n’a remis en cause le dysfonctionnement structurel de cette institution.

Pour vous donner une idée de l’état d’esprit des politiques, je vais vous narrer un exemple concret qui s’est déroulé à Manosque, en août 2007, où l’écrivain local René Fregni avait organisé une conférence sur le thème du polard noir.

Quelques personnalités ayant une résidence en Provence avaient été conviées comme l’éditorialiste Franz Olivier Giesbert et maître Gilbert Collard.

Sans surprise, le laxisme de la justice française fut évoqué, mais les rares solutions proposées par les participants demeuraient dans le cadre étriqué de la pensée unique. Je pris la parole et je proposai à l’assemblée médusée de suivre l’exemple américain avec l’élection des juges de première instance par les citoyens et les juges d’appel nommés par le sénat.

Maître Collard m’interrompit en disant «Mais monsieur, c’est du populisme ! » Appréciez son attaque alors qu’il a embrassé ce mot honni du vocabulaire de la correction politique depuis qu’il est député apparenté du Front National.

Si les Français avaient la liberté de choisir leurs juges, on ne peut pas imaginer que des candidats en faveur de la tolérance soient élus alors qu’ils sont majoritaires et inamovibles dans le système actuel de recrutement par concours de la fonction publique.

Tout cela nous amène à un autre enjeu tabou de cette élection : «Voulez-vous toujours vivre sous la chape d’un l’État-providence qui règle votre vie du berceau au cercueil ? »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Parmi les onze candidats en lice, tous sont en faveur du statu-quo ! Aucun candidat ne propose de redonner aux citoyens ces libertés individuelles qui sont fondamentales.

  • la liberté de choisir une assurance contre la maladie adaptée aux besoins de leur famille dans le cadre d’une concurrence loyale. La Cour de Justice de l’Union européenne, dans son arrêt du 3 octobre 2013 (3), dit que l’interdiction des pratiques commerciales déloyales s’applique également aux caisses de maladie du régime légal comme la sécurité sociale française. La cour de cassation a refusé d’admettre la validité de l’arrêt en question dans sa décision du 18 juin 2015. Choisir la date du 18 juin de l’appel du général de Gaulle pour répondre à la CJUE était incongru. « Les hommes font l’histoire mais ils ne savent pas laquelle, » dit l’irremplaçable Raymond Aron (1905-1983)
  • la liberté de cotiser, à son rythme, une retraite individuelle par capitalisation pour leurs vieux jours alors que le système de retraite par répartition est une pyramide de Ponzi vouée à la faillite. Le dessin en couverture de mon article montre la tache insurmontable de l’aide inter-générationnelle. José Pinera, l’archange de la retraite par capitalisation, est venu plaider deux fois sa cause en France en pure perte. (4) Son pays, le Chili, a un ratio de la dette par rapport à son PNB de 17% alors que celui de la France approche la barre fatidique de 100%.
  • une école hors contrat pour redonner un avenir à leurs enfants parce que l’éducation nationale est un bastion irréformable de syndicalistes marxistes et de dangereux réformistes à tout crin.
  • une justice impartiale qui est différente de la « justice sociale » apparentée au socialisme mais que la fausse droite reprend allègrement à son compte.

Il ne faut pas chercher plus loin l’abstention qui caracole en tête des sondages alors que tous les candidats prônent le maintien de l’État-providence qui est une camisole de force pour les citoyens.

Le comble de cet État omnipotent et arrogant est son incohérence totale.

Il maintient les individus dans l’infantilisme mais les expose à perdre leur vie ou à demeurer invalide le reste de leurs jours dans une société multiconfessionnelle soumise à une accélération inéluctable des attentats. Comprenne qui pourra cet État irrationnel qui a rendu constitutionnel le principe de précaution en 2005 sous la présidence de Jacques Chirac.

Des auteurs arabes nous ont pourtant averti que la séparation artificielle maintenue en Occident par la correction politique entre l’islam et l’islamisme est aussi ténue que celle entre l’alcool et l’alcoolisme.

Et pour conclure, cette pertinente citation de Simone de Beauvoir (1908-1986) « Le plus grand fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance mais le refus de savoir. »

Sera-t-elle entendue avant qu’il ne soit trop tard?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

Sources

(1) http://www.thereligionofpeace.com

(2) 2016 presidential election: deplorable people versus vain elite*

(3) arrêt du 3 octobre 2013 dans l’affaire C-59/12 BKK Mobil Oil Körperschaft des öffentlichen Rechts/Zentrale zur Bekämpfung unlauteren Wettbewerbs http://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2013-10/cp130126fr.pdf

(4) https://www.contrepoints.org/2013/06/29/129369-reforme-des-retraites-la-piste-chilienne

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

9
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz