Publié par Alain Leger le 3 mai 2017

Le journaliste antisioniste Derk Walters travaillait en Israël avec un permis expiré. Il a été expulsé.

Fin 2016, le directeur du service de presse des Affaires étrangères de l’ambassade d’Israël s’est déclaré préoccupé par l’activisme de Walters sans aucun rapport avec du journalisme. Il avait par exemple publié un article qui légitimait les coups de couteau donnés à des juifs par des Palestiniens.

Fin d’année dernière, le Bureau de presse gouvernemental israélien, dans un courrier adressé à l’avocat d’Amsterdam Loon Stein, décida que NRC Handelsblad n’était plus reconnu comme une organisation médiatique, et qu’aucun de ses journalistes ne serait plus accrédité.

L’ambassade néerlandaise en Israël avait alors protesté contre la façon dont les choses s’étaient déroulées. En Mars, les autorités israéliennes ont rendu à NRC Handelsblad son accréditation, mais l’expulsion de Walters n’a pas été annulée.

Le gouvernement israélien s’était entre temps aperçu que Walters avait passé des mois à travailler comme journaliste sans demander la permission, et aurait délibérément omis de faire une demande, comme une forme de refus de reconnaissance de la légitimité d’Israël. En ce qui concerne le bureau des Affaires étrangères, il violait la loi.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le ministre Koenders des Affaires étrangères des Pays Bas a déclaré que son ministère regrette que le visa de Walters n’ait pas été renouvelé.

« Les journalistes doivent pouvoir écrire ce qu’ils veulent, la liberté de la presse est une grande chose dans le monde entier, même en Israël … »

Face aux critiques, le Bureau de presse du gouvernement précisa que des centaines de médias étrangers sont activement impliqués en Israël, et une partie importante d’entre eux sont très critiques du gouvernement israélien. Le NRC Handelsblad a en revanche choisi d’aller à l’encontre des règles juridiques du pays.

Le ministre Koenders qui laisse entendre qu’Israël a inventé l’affaire du visa expiré pour censurer le journaliste antisioniste devrait se tenir informé de la propagande anti-israélienne des médias installés en Israël, AFP en tête !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz