Quantcast
FLASH
[21/11/2019] Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, après avoir effectué un raid à son domicile dans le quartier Silwan de Jérusalem  |  [20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 mai 2017

Le film que vous allez découvrir, et qui est une exclusivité Dreuz.info, désigne pour la première fois au moyen de témoignage inédit, les vrais coupables de crimes de guerre à Gaza, et exonère enfin Israël.

Une fois n’est pas coutume. La rédaction de Dreuz a été impressionnée par le film de Pierre Rehov sur les guerres de Gaza, et nous avons obtenu le droit de le diffuser en exclusivité pour nos lecteurs.

Rappelons tout d’abord quelques faits :

  • Eté 2005. Le gouvernement Ariel Sharon, sous la pression du gouvernement américain, désengage Israël de la bande de Gaza, déracinant et « rapatriant » par la même occasion quelques 10.000 juifs, en abandonnant aux Arabes vivant sur place, pour la plupart égyptiens et d’origine égyptienne, terres agricoles, serres, infrastructures et industries. L’idée était de faire de Gaza un nouveau Singapour, développé grâce à la générosité de la communauté internationale, avec la bienveillance du gouvernement israélien. Shimon Peres ira même jusqu’à contacter le président Chirac pour lui demander d’implanter un Club Med à Gaza, en lui promettant que ce sera la prochaine destination de rêve.
  • Un an plus tard, à l’issue d’élections supervisées par l’Occident, le Hamas prend le pouvoir, et se livre à une purge, jette des cadres du Fatah du haut des immeubles, sans aucune considération pour les droits de l’homme, si chers aux « pro-Palestiniens ». Tortures. Exécutions sommaires. Emprisonnements sans jugement. Passages à tabac… Le monde se tait, ou, tout au plus, fait remarquer qu’après tant d’années sous occupation, les malheureux Arabes qui s’entretuent auraient tout de même quelques bonnes raisons de se défouler. Une fois de plus, Israël est coupable.
  • Dans la foulée, afin d’asseoir leur réputation d’organisations archi-terroristes, le Hamas et son concurrent, la Djihad Islamique, commencent à arroser la population israélienne sous une pluie de rockettes, entraînant un premier conflit en 2009.
  • Trois ans plus tard, et pour les mêmes raisons, Israël s’est de nouveau retrouvée dans l’obligation de masser ses troupes à la frontière de Gaza et d’intervenir militairement.
  • Mais ces deux premiers conflits sont loin d’être aussi meurtriers que celui de l’été 2014, déclenché par l’enlèvement et l’exécution par le Hamas de trois adolescents Juifs.

Ce sont ces trois conflits, leurs origines, leur contexte historique que le film de Rehov explore avec justesse, offrant, pour la première fois, des témoignages exclusifs d’enfants palestiniens sur les décombres, attestant des méthodes humanitaires déployées par l’armée israélienne pour protéger les civils arabes.

Les mêmes témoignages, ajoutés à ceux de Palestiniens en exil ayant fui Gaza, attestent sans aucun doute possible des méthodes abominables des terroristes du Hamas.

  • Cibles civiles délibérément visées.
  • Utilisation de mosquées, d’écoles et d’hôpitaux comme bases militaires.
  • Tunnels d’attaques terroristes.
  • Utilisation systématique de boucliers humains…

En regardant ce documentaire incontournable, réalisé dans des conditions de danger extrême, vous allez enfin découvrir, voir de vos propres yeux, ce qui s’est vraiment passé à Gaza durant ces trois conflits, quels crimes ont été commis, et par qui.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz