FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 mai 2017

L’histoire est un éternel recommencement. Après la collaboration entre le Grand Mufti de Jérusalem et Hitler, des alliances solides se développent entre le parti néo-nazi allemand Der Dritte Weg et le régime Assad, ainsi qu’avec le partenaire stratégique du dictateur syrien au Liban, le Hezbollah.

Le site internet du Der Dritte Weg (La troisième voie) a publié un rapport, le 30 avril dernier, sur la visite du groupe extrémiste de droite au Liban pour défendre la guerre du Hezbollah contre Israël.

Selon le site web de l’organisation, les membres de Der Dritte Weg ont rencontré le Parti national socialiste syrien (SSNP) au Liban et des représentants du régime de Bashar al Assad en Syrie.

On peut voir sur leur site les membres du Der Dritte Weg visiter le musée de la propagande du Hezbollah, appelé « Où la terre parle au paradis » dans le village de Mleeta, dans le sud du Liban. Kai Zimmermann, un des chefs de file de Der Dritte Weg, a posé à côté d’une plaque où est écrit : «Non, Israël n’est pas invincible». Le groupe néo-nazi a qualifié Israël d’«Etat terroriste» sur son site.

Non, Israël n’est pas invulnérable – Kai Zimmermann, néo nazi allemand

En 2013, Der Dritte Weg a annoncé sa création et a détaillé son plan détaillé pour boycotter Israël. Le groupe, dont le but est la création du «socialisme allemand», a intitulé son plan «Ce que chaque personne peut faire contre le génocide sioniste».

Le bulletin d’information bavarois BR24 a annoncé dimanche dernier qu’un jeune militant de Der Dritte Weg s’est rendu en Syrie avec un groupe pro-Assad appelé Front européen pour la Syrie, et a rencontré des représentants du régime ainsi que le ministre de l’Information du pays.

Le journaliste Jan Nowak – un expert de l’alliance entre les néonazis et le régime d’Assad – a déclaré à BR24 : « Les thèmes unificateurs centraux [entre les néonazis et le régime syrien] sont la haine de l’Occident et d’Israël ». Il note que l’antisémitisme de Der Dritte Weg se manifeste par leurs louanges pour la « résistance héroïque du Hezbollah contre Israël ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’agence allemande de renseignement intérieur Verfassungsschutz – l’équivalent du Shin Bet (Agence de sécurité israélienne) – surveille les activités extrémistes de Der Dritte Weg. Selon un rapport du renseignement bavarois de 2016, «l’antisémitisme fait partie de l’idéologie du parti».

Le régime d’Assad est depuis longtemps une zone sûre pour l’activité nazie et les meurtriers de masse. Il abritait autrefois le criminel de guerre nazie autrichien Alois Brunner.

Le dénominateur commun entre la haine des juifs israéliens et de l’État d’Israël est un problème croissant en Allemagne.

Une étude du gouvernement fédéral allemand a révélé le mois dernier que près de 33 millions d’Allemands, soit 40% de la population de 82 millions d’habitants, ont une vision antisémite.

Le parti de Gauche allemand – le plus grand parti d’opposition au parlement du pays – a des membres qui adhèrent à l’antisémitisme du Hamas et du Hezbollah. La députée du parti de Gauche Christine Buchholz défend la « résistance légitime » du Hamas et du Hezbollah contre l’Etat juif.

L’historien germano-juif Michael Wolffsohn a déclaré dimanche à une station de radio publique allemande (Deutschlandfunk) qu’il y avait une alliance antisémite entre l’extrême gauche et l’extrême droite. « Cette alliance n’est pas nouvelle », a-t-il déclaré.

« De 1933-1945, les nationalistes arabes ont travaillé ensemble avec le Troisième Reich d’Hitler jusqu’à la préparation de l’Holocauste « , a ajouté Wolffsohn.

 

Le parti néo-nazi allemand NPD a salué Buchholz et l’un des hauts dirigeants du parti – Sahra Wagenknecht – qui en 2010, ont refusé de participer à une ovation pour le président israélien Shimon Peres, lors de son discours de commémoration du 65e anniversaire de la libération d’Auschwitz.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : Benjamin Weinthal, traduction et adaptation, Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : jpost.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz