FLASH
[19/08/2017] JPG le prévoyait ce matin, et voilà: 3 sénateurs demandent 1 enquête sur Sebastian Gorka, conseiller de Trump et des liens aux nazis  |  #Finlande, la police traite l’attaque comme un acte terroriste. Le jihadiste marocain était un migrant demandeur d’asile  |  #Barcelone : c’est l’Etat islamique en Allemagne qui a revendiqué les attentats de Barcelone  |  #Barcelona: Un imam de Ripoll pourrait être impliqué dans la série d’attentats  |  L’État islamique revendique également l’attentat de #Cambrils (1 mort 6 blessés)  |  Effet #Trump : le nombre hebdomadaire de chômeurs vient de baisser à son plus bas point depuis mars 1973  |  #Barcelona: Les explosifs de l’atelier de fabrique des bombes d’Alcanar qui a sauté sont les mêmes que pour les attentats de Paris  |  Russie : attaque au couteau à Surgut – 8 blessés. Assaillant tué par la police  |  Attentat de #Finlande : le jihadiste est un marocain (comme à Barcelone) – 5 autres ont été arrêtés  |  [18/08/2017] Quand il y a 1 attentat en Israël, Barcelone dit « les islamistes résistent aux crimes d’Israël ». Barcelone a commis quels crimes?  |  On peut supposer que le général Kelly a exigé le départ de Steve Bannon, conseiller de Trump  |  Après les attentats, la Pologne appelle l’UE à «fermer la porte» à l’immigration  |  Steve Bannon évincé de la Maison-Blanche. Pourrait retourner à Breitbart News  |  Venezuela : l’assemblée pro-gouvernement confisque le pouvoir à l’opposition  |  Sur Facebook, la députée du Missouri dit espérer que « Trump sera assassiné ». Le gouverneur demande sa démission  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 mai 2017

Mardi matin, les députés exhorteront les pays de l’UE à accélérer le transfert de réfugiés depuis l’Italie et la Grèce vers d’autres États membres, comme conclu en septembre 2015.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Conformément à deux décisions adoptées par le Conseil en septembre 2015, les États membres se sont engagés à relocaliser 160 000 demandeurs d’asile depuis les pays situés en « première ligne » d’ici à septembre 2017. Cependant, seulement 18 418 personnes ont dans les faits été relocalisées (en date du 11 mai). Après le débat en plénière avec des représentants du Conseil et de la Commission, les députés se prononceront sur une résolution jeudi.

Soutenez Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Contexte

Au vu de la gravité de la crise migratoire et des réfugiés lors de l’été 2015, l’UE a adopté deux mesures d’urgence pour relocaliser 160 000 demandeurs d’asile – qui ont de grandes chances d’obtenir le statut de réfugiés – depuis l’Italie et la Grèce vers d’autres États membres, pendant le traitement de leur demande.

Selon une décision adoptée ultérieurement par le Conseil en septembre 2016 – à laquelle le Parlement s’est opposé – les États membres ont convenu que 54 000 places sur les 160 000 prévues pouvaient être utilisées pour l’admission des réfugiés syriens depuis la Turquie, dans le cadre de l’accord migratoire entre l’UE et la Turquie, plutôt que depuis l’Italie ou la Grèce.

Selon les données du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, environ 50 000 demandeurs d’asile sont bloqués en Grèce tandis que l’Italie a établi un nouveau record avec 181 436 arrivées en 2016.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Europarl.europa.eu

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz