Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 juin 2017

Avant le premier tour des législatives, Hervé Stammers publiait sur Dreuz une série de trois articles relatant les problèmes du candidat aux législatives d’En Marche ! à Neuilly.

Il était accusé de violences conjugales, et a été convoqué ce jeudi au commissariat de Neuilly-sur-Seine suite à une plainte. D’après les informations qui me sont parvenues, il semble que les « violences conjugales » en question se résumaient à … un portable endommagé ! Pas de quoi en faire un drame madame.

Je suis d’autant plus à l’aise pour dire cela que personne ne me soupçonnera de soutenir En Marche! et encore moins ses candidats internet aux législatives ! Par contre je ne fais aucun secret de mon absence totale de répugnance à redresser une erreur qui aurait été commise de bonne foi, fût-elle sur Dreuz.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dreuz n’est pas Le Monde ou Libération, deux médias qui incitent constamment à la haine du camp adverse et ne reconnaissent jamais aucune de leurs erreurs et encore moins leurs mensonges.

Ma conclusion est que l’affaire des violences conjugales dont est accusé Laurent Zameczkowski, le candidat En Marche! dans la 6e circonscription de Neuilly-sur-Seine, n’est qu’une tempête dans un verre d’eau. Et l’on navigue toujours mieux en eaux calmes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz