FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 23 juin 2017

Qui aurait imaginé il y a deux ans que la France serait dans la situation qui est la sienne aujourd’hui?

François Hollande était un Président impopulaire et discrédité. Une alternance semblait inéluctable. Le candidat de droite quel qu’il soit semblait susceptible de gagner l’élection présidentielle. Quand la candidature Macron a pris forme, nombre de commentateurs pensaient que ce ne serait qu’un feu de paille. Je n’en faisais pas partie, car je voyais prendre forme la fabrication d’un produit de grande consommation. On voit ce qui est advenu.

François Fillon, piètre candidat, a été éliminé, pour partie par des méthodes dignes d’un pays totalitaire, pour partie par sa propre médiocrité. Marine Le Pen n’a jamais eu aucune chance.

Emmanuel Macron a été élu par défaut parce qu’il était le dernier candidat encore debout face à une femme utilisée pour jouer le rôle d’épouvantail.

Il est porté depuis par des médias idolâtres qui se comportent comme la presse d’un pays d’Europe centrale se comportait il y a trente ans vis-à-vis du dictateur choisi par le parti unique pour occuper le fauteuil de Président.

Les résultats prévus par la presse et les sondages pour le mouvement macronien ont conduit un très grand nombre d’électeurs découragés à ne pas même se rendre aux urnes pour les élections législatives et à choisir un mélange d’acceptation et de résignation.

Le résultat est une assemblée nationale aux mains d’une sorte de parti unique, flanqué des vestiges de partis à l’agonie et en voie de disparition. Les nouveaux députés sont, pour partie des hommes et des femmes d’appareil venus du parti socialiste défunt, des mouvements centristes ou des Républicains moribonds. Ils sont accompagnés d’une quantité consternante de gens médiocres qui n’ont aucun passé politique et aucune conviction vraiment précise.

Comme certains l’ont dit, La République en marche aurait présenté des ânes ou des vaches dans plusieurs circonscriptions, (et certains candidats n’en sont pas très loin), les ânes et les vaches auraient été élus triomphalement.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ce qui s’est passé n’a pas été un renouvellement de la vie et du personnel politique, mais une éviction de l’essentiel de ceux qui avaient structuré la vie politique française et leur remplacement non pas par de nouveaux venus, mais par des gens aux ordres ou infiniment malléables.

Ce résultat est un effondrement de la démocratie sans précédent depuis longtemps dans un pays occidental.

C’est le fruit d’années de sclérose et de lavage de cerveau.

C’est un processus qui montre qu’en s’appuyant sur une hégémonie médiatique et culturelle, on peut aussi mettre en place une hégémonie politique. Emmanuel Macron et son gouvernement vont avoir les mains libres et pouvoir prendre les décisions qu’ils entendent prendre en disposant d’un parlement qui sera une simple chambre d’enregistrement, et au sein duquel il n’y aura quasiment plus aucune voix d’opposition.

Si le mélange d’acceptation et de résignation tient dans la durée, la France ressemblera à une sorte de “meilleur des mondes” façon Aldous Huxley. Il y aura toujours de pauvres, des chômeurs et des zones de non droit, mais les médias et les dirigeants du pays feront comme si tout cela n’existait pas.

Il y aura peut-être des attentats, mais il suffira de fleurs, de pleurs et de bougies pour que ceux-ci soient vite oubliés.

Il y aura un changement de population et une islamisation du pays qui sera censée rendre les choses irréversibles.

Les discours ressembleront à celui tenu par Emmanuel Macron à Oradour-sur-Glane le 10 juin: le choix sera entre l’anesthésie façon Macron ou des cataclysmes flous décrits comme menaçants.

Ce qui se produira sera une euthanasie en pente douce.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Si le mélange d’acceptation et de résignation se fissure, et il peut tout à fait se fissurer dès lors que plus de la moitié des électeurs ont renoncé à voter, d’autres scénarios, plus sombres et plus violents peuvent se dessiner.

Quand l’alternance démocratique n’existe plus, il reste l’émeute comme seul recours, et le chaos peut aisément suivre.

En analysant l’hégémonie il y a quelques années, dans Voici revenu le temps des imposteurs*, je disais qu’elle conduisait souvent à l’anomie. Je continue à penser que l’anomie, perte de tous les repères permettant à une société de fonctionner, est très envisageable.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz