Quantcast
Publié par Dreuz Info le 27 juin 2017

Depuis la création de BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), les membres de cette organisation et d’associations sœurs de cœur (AFPS, Association Juive française pour la Paix, EuroPalestine, etc.) utilisent un système d’invitation, mis en place avec le Consulat général de France à Jérusalem, pour entrer en Israël et dans les territoires occupés par les colons arabes.

Ce fût par exemple le cas lors du dernier Congrès du Fatah, où ils ont pu rencontrer les représentants du Fatah, du Hamas, du FPLP et même du Jihad islamique – grâce à la France !

Aujourd’hui la Brigade Juive, et notre confrère JSSNews sont en mesure de publier des éléments concrets prouvant l’implication directe des diplomates et employés du Consulat général de France à Jérusalem.

Et contrairement à ce que certains pourraient penser, le Consulat se fait lui-même piéger par les organisations anti-israéliennes.

Voici un exemple concret de Français anti-israéliens notoires, qui ne devraient pas pouvoir mettre le pied dans un avion à destination d’Israël. Cependant, grâce à un système vicieux et rôdé depuis des années, non seulement les organisations antisémites de France peuvent voyager vers Israël – mais en plus elles le font avec le soutien notable du Consulat général de France à Jérusalem.

Démonstration :

Carole Géniès sur Facebook

Carole Géniès. Ex-petite amie de Nadir Dendoune (réalisateur du film à la gloire du terroriste Salah Hamouri). Elle n’est encartée dans aucune organisation, mais elle reste néanmoins une sympathisante de l’Association France-Palestine Solidarité.

En février 2014, elle entre en contact avec Taoufiq Tahani (alors Président de l’AFPS), dans le but de « voir ce que l’on pourrait faire ensemble. » Le 24 février, elle annonce vouloir partir en mission en Israël et demande à Taoufiq « ce qu’il faut écrire dans la demande à transmettre au Consulat de France à Jérusalem » afin que ce dernier émette une invitation officielle – lui permettant ainsi de passer tranquillement la frontière.

(…°

Premier constat: il est étonnant qu’elle demande à son interlocuteur « ce qu’il faut mettre dedant » (sic), sachant qu’en temps normal, il suffit simplement d’écrire la vérité. Mais sachant que personne ne lui donnera une invitation officielle dans le but de venir dénigrer Israël en Israël, alors, les deux conviennent d’inventer un mensonge…

Le 17 mars, quelques jours avant son départ pour Israël, elle relance Taoufiq dans le but d’obtenir son invitation officielle…

Salut Taoufiq, des nouvelles du consul? Je suis en train de finir le petit texte qu’il a demandé

Et le 21 mars… Elle est bien arrivée en Israël !

 

Pour bien comprendre comment fonctionne le système des invitations mis en place par l’AFPS, décryptons à présent les messages d’Antoine Garrault… Lui aussi voulait partir en Israël pour mieux diffamer les juifs. Ici encore, il s’agit d’une conversation avec Taoufiq Tahani, l’ancien président de l’AFPS… Mais cette fois, c’est l’AFPS qui demande comment Antoine a truqué le système pour obtenir une invitation officielle:

Dans ce cas précis, les échanges nous donnent quelques indications sur la méthode employée afin de leurrer les employés du consulat. Ce n’est pas le « militant antisioniste et antisémite » qui vient en Israël, mais « l’universitaire. » Un peu comme quand le ministre de la Justice téléphone à une radio pour se plaindre « en tant que citoyen » d’une enquête journalistique.

En d’autres termes, le Consulat est largement impliqué, très probablement contre son gré, dans le but de faire venir en Israël des activistes qui pourraient nuire à la sécurité de l’État…

Mais ce n’est pas tout… Que se passe-t-il quand des activistes sont bloqués à la frontière ? Là encore, la machine se met en route et tout le monde est le bienvenu pour donner un coup de main…

Voici Guy Peterschmitt:

 

Notre ami Peterschmitt est d’ores et déjà bien connu du service des douanes en Israël. À tel point qu’il n’a plus le droit de mettre les pieds à Jérusalem. Dès lors, il se fait arrêter aux douanes:

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

 

Un an plus tard…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La Brigade Juive veille pour la sécurité d’Israël, des Israéliens… Et pour que le Ministère français des Affaires étrangères cesse d’être le jouet d’organisations extrémistes en lien avec des organisations terroristes palestiniennes…

Source : Jssnews.com

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz