Quantcast
Publié par Gaia - Dreuz le 30 juin 2017

Plus de 500 000 migrants sont arrivés par la mer depuis 2014 et le pays peine à les prendre en charge.

Même si, comme l’assure l’OCDE, le « pic » de la crise humanitaire des réfugiés « est derrière nous », l’Italie a appelé à l’aide l’Union européenne pour la prise en charge des migrants venant des côtes africaines.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’Italie a accueilli plus d’un demi-million de migrants venus par la mer depuis 2014, et 180 000, nombre record, sont arrivés en 2016Cette année, leur nombre est en augmentation d’à peu près 14 % par rapport à la même période de l’année dernière, à 75 000.

Entre dimanche et mardi de cette semaine, plus de 12 000 migrants ont été secourus au large de la Libye, dont 5 000 pour la seule journée de lundi.

« L’Italie a atteint un point de saturation », a déclaré une source gouvernementale italienne, en précisant que Rome avait prévu 200 000 lits pour les demandeurs d’asile et qu’ils étaient pratiquement tous occupés. « La situation va être ingérable », a insisté le président de la République italien, Sergio Mattarella, à Ottawa (Canada).

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Pour faire pression sur l’Europe, Rome a même évoqué « la possibilité d’empêcher les navires humanitaires battant pavillon étranger d’entrer dans les ports italiens ». La fermeture des ports est légale, estime le professeur Pancraccio, spécialiste du droit de la mer, « s’il y a menace à l’ordre public, si le pays est submergé. Un port relève de la souveraineté nationale ».

La mesure envisagée est aussi une invitation à l’Union européenne pour réviser sa stratégie, jusqu’à présent inopérante, pour limiter les départs de migrants.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Ouest-france.fr

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz