Publié par Abbé Alain Arbez le 9 juin 2017

Certains démarcheurs de sectes frappent à votre porte pour vous présenter leur doctrine. Souvent, ils s’en prennent à la Trinité, en prétendant qu’elle n’est pas biblique.

L’islam lui-même, dont les affirmations catégoriques prennent de plus en plus de place dans les médias, attaque violemment la Trinité et traite les chrétiens d’ « associateurs », le pire blasphème étant, pour le coran, le fait d’introduire l’homme Jésus dans la transcendance divine.

Notre credo – qui rend gloire au Père, au Fils et à l’Esprit – a formulé ses convictions alors que la foi apostolique était menacée par des courants gnostiques venus de Perse, voulant s’approprier le cœur de la révélation en altérant son message.

Malgré les accusations ou les contestations concernant la Trinité sainte, il est évident que le christianisme est une foi strictement monothéiste, comme le judaïsme, dont il est issu. On n’imagine pas un instant Jésus, fin connaisseur de la bible hébraïque annoncer trois divinités, dont lui-même serait l’une d’entre elles! Jésus ne s’est d’ailleurs jamais mis en avant comme individu, il a toujours proclamé le règne du Père et l’effusion imminente de l’Esprit.

Précisément, la toute première tradition chrétienne au 1er siècle n’a pas enseigné que Jésus était un Dieu à la manière du paganisme grec, amateur de héros mi-humains mi-divins. L’Eglise naissante a affirmé que Dieu s’est pleinement incarné dans la personne historique de Jésus, et que l’Esprit en actualise maintenant la présence agissante.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dès le premier Testament, apparaissent déjà les trois visages du Dieu unique: Dieu Père de son peuple, la Parole de Dieu, et l’Esprit de Dieu. Cela ne fait pas pour autant « trois dieux » : cette triple approche du Dieu unique de la Tradition hébraïque, le Nouveau Testament la reprend pour éclairer l’événement Jésus-Christ envoyé du Père.

Dieu est appelé abba, Père, à la manière de Jésus et des pharisiens. Jésus qui se désignait lui-même comme Fils de l’Homme a été reconnu après la résurrection par les disciples comme Fils de Dieu. Après son départ de ce monde visible, Jésus communique l’Esprit dans une Pentecôte qui rend l’évangile accessible à toutes les cultures.

Ce Dieu qui est amour s’est révélé être en lui-même réciprocité, il est le « Dieu-avec », Emmanou-El, c’est pourquoi il nous entraîne dans son mouvement de communion : c’est l’originalité de la foi trinitaire. Avec Jésus, respecter l’autre, tout en recherchant l’unité de tous. Emanant du Dieu Unique, l’Esprit créateur valorise les individualités et les rassemble dans l’amour.

Cette foi a un grand impact dans la vie de toute société et peut changer la face de la terre. « Notre programme social, c’est la Trinité ! » disait Berdiaev, théologien orthodoxe russe.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez prêtre, pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

44
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz