Publié par Rosaly le 30 juin 2017

Lors d’un débat à la Chambre des Représentants, Geert Wilders, l’infatigable pourfendeur de l’islamisation de l’Europe, essaye de faire comprendre au Premier ministre M. Rutte, le danger, que représente l’immigration de masse musulmane pour son pays.

Si ce dernier admet l’erreur d’avoir encensé l’idéal multiculturaliste, il n’offre néanmoins aucune solution, à part culpabiliser ses pairs de n’avoir pas fait le nécessaire pour bien expliquer aux musulmans nos valeurs, nos lois, nos règles. Encore une fois, les « invités » musulmans sont les victimes, et les hôtes néerlandais les coupables.

Il se plaint également de la non-assimilation des migrants musulmans, mais comment peut-on assimiler des gens que ne le souhaitent pas, cars ils ne sont pas venus ici pour s’assimiler, mais pour dominer. Finiront-ils par le comprendre un jour ces infidèles utiles des islamistes ?

Ci-après, la traduction du débat :

Geert Wilders : c’est désespérant de devoir écouter encore et encore les platitudes du Premier ministre M. Rutte.

« Les musulmans sont deux fois les victimes »

Monsieur le Premier ministre, pourquoi ne pas parler des victimes européennes des musulmans ? Depuis des décennies, des dirigeants européens, et pas seulement vous, ont favorisé la submersion de l’Europe par des masses de musulmans. Notre Occident libre a été islamisé. Nous n’avons eu aucune exigence, quant à l’assimilation de ces gens. Et maintenant, nous en payons les conséquences. Nous sommes confrontés à des individus, qui méprisent nos valeurs occidentales et nos lois, commettent des attaques. Les femmes, les homosexuels sont harcelés… et il ne s’agit pas là de quelques exceptions.

J’ai cité les chiffres : 70 à 80% des musulmans déclarent aujourd’hui, en 2017, que leurs lois sont supérieures à celles que nous avons votées à la Chambre des Représentants.

Il n’est pas vrai que les musulmans sont les victimes, nous sommes les victimes de l’islamisation, de ces gens que vous avez laissé entrer dans le pays.

Pourquoi ne dites-vous rien à ce sujet ?

M. Rutte : si je comprends bien, Mr Wilders affirme que l’islam et les musulmans sont responsables des attaques ? Est-ce bien ce qu’il dit ?

G. Wilders : l’islam oui ! Tous les musulmans, non ! Mais l’islam oui ! 99 attaques sur cent sont perpétrées par des gens, invoquant le coran, criant « Allahu Akbar »

Nous ne les aurions pas chez nous, si vous, les gouvernements européens, n’aviez pas décidé d’accueillir des masses de migrants musulmans au cours de ces dernières décennies.

Evidemment, tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans, à quelques rares exceptions près.

Naturellement, si les auteurs d’attentats n’étaient pas musulmans, ce serait tout aussi terrible. Et je l’ai dit dans mon discours. Nous, du PVV (Partij voor de Vrijheid) pleurons toutes les victimes de la même manière. Mais, ne venez pas ici, en tant que Premier ministre, nous dire que les musulmans sont deux fois les victimes. Nous sommes les victimes ! Nous sommes les victimes de gens comme vous, qui avez inondé notre pays de musulmans depuis plus de trente ans. Et certains de ces musulmans, et je dis bien certains, utilisent la violence contre nous. Vous ne pouvez pas le nier ! Vous ne pouvez pas nier que la plupart des attaques sont commises par des musulmans. Ce n’est pas de la fantaisie de ma part !

[dreuz-paypal]

M. Rutte : Je n’en crois pas mes propres oreilles.

En effet, il y a des problèmes, avec des groupes, qui se sont installés dans le pays. Des groupes, à qui nous n’avons pas suffisamment expliqué nos règles, nos valeurs, notre mode de vie, nos lois. Nous nous attendions à ce qu’ils les respectent. Trop longtemps, nous avons encensé la société multiculturelle, dans laquelle des groupes existent l’un à côté de l’autre, au lieu de demander aux migrants de prendre conscience de ce que notre pays représente. Les sociologues se plaignent et nous reprochent de ne pas avoir été clairs sur la signification de la « citoyenneté ».

Pour moi, la réponse à cette question est la suivante : nous sommes une société démocratique libre, avec des droits égaux pour les femmes et les hommes, pour les homosexuels et les hétérosexuels, les Blancs et les personnes de couleur. Il en va de même pour la liberté d’expression et la liberté de culte.

Bien sûr, il existe dans cette Chambre des Représentants un large consensus sur le fait que de très grandes erreurs ont été commises, mais vous ne pouvez pas, après avoir admis ce fait, impliquant un certain nombre de problèmes sociaux, qui ne sont pas le sujet de ce débat, prétendre que cela conduit au terrorisme. Pourquoi des gens, qui vont à la mosquée le vendredi, qui sont de pieux musulmans, autorisés à pratiquer leur religion, sur la base de la liberté du culte, et veulent vivre leur foi de manière décente devraient-ils se sentir coresponsables des attaques commises ? C’est ce que j’entends dire par Mr Wilders et cela me choque.

G.Wilders : bien, vous pouvez certainement vous sentir choqué, mais ce n’est pas exactement ce que j’ai dit.

J’ai expliqué dans mon discours que l’islam était la cause des attentats et que les auteurs de ces atrocités ne représentaient pas quelques rares exceptions.

Parmi les gens, qui partirent faire le djihad en Syrie, 80% sont Marocains.

70% des musulmans aux Pays-Bas déclarent que les lois du coran prévalent sur les lois laïques.

Quant aux jeunes Turcs, 80% d’entre eux trouvent normal de faire usage de la violence à l’encontre des non-musulmans. Ces chiffres sont basés sur des études universitaires.

[dreuz-newsletter]

Sur un million de musulmans, présents dans le pays, plus de 100 000, je dis bien, plus de 100 000 affirment que c’est bien et qu’ils se voient eux-mêmes prêts à utiliser la violence au nom d’Allah. Vous ne pouvez ignorer tout cela. Et ne dites pas que je parle de tous les musulmans, car ce n’est pas le cas.

L’islam est une tumeur dans notre Société et nous devons nous en débarrasser. Et vous ne pouvez le nier, tout simplement en voyant les musulmans comme une sorte de « doubles victimes ». Nous sommes les victimes de l’islamisation, voilà la vérité !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Vidéo traduite et adaptée par Rosaly.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous