Publié par Bernard Martoia le 12 juin 2017
Pierre Corneille

Le raz-de-marée de LREM (la république en marche) au premier tour des élections législatives confirme le scénario qui semble joué d’avance avec un parti unique à la chambre basse et un totalitarisme sournois reposant sur l’inversion des valeurs.

Le suspense n’a pas duré une seconde sur les chaînes de télévision

Au lieu de se contenter de donner les premiers résultats définitifs, les journalistes aux ordres de l’oligarchie ont annoncé une chambre uniformément jaune à l’issue du second tour. Le jaune est la couleur du parti ex-nihilo de la république en marche (LREM) L’objectif est annoncé : assommer les adversaires en annonçant par avance leur défaite au second tour.

La propagande vise à donner l’impression aux électeurs indécis que cela ne sert à rien qu’ils se mobilisent pour le second tour. Avec une abstention de 51% des électeurs au premier tour, l’oligarchie se méfie toutefois des veaux qui résistent à leur lavage de cerveau. Elle n’a pas hésité à violer la constitution française et l’État de droit avec l’avancement des élections législatives des Français à l’étranger. Pourquoi ? Parce que ces derniers constituent la quintessence de LREM et que la victoire certaine de ce parti ex-nihilo devait semer le doute et le désespoir dans l’opposition.

LREM emprunte fidèlement la méthodologie de la Propagandastaffel. L’escadron de la propagande allemande était chargé du contrôle de la presse et de l’édition française pendant l’occupation (1940-1944). Français ne résistez point, vous êtes vaincu ! Avez-vous entendu une seule plainte à cette modification du calendrier électoral ?

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les veaux de l’étranger ne sont pas plus intelligents que leurs homologues de la métropole

Les expatriés se pâment d’avoir des diplômes, une situation professionnelle meilleure qu’en France et de faire partie de la mondialisation heureuse. Mais le résultat de la première circonscription de l’Amérique de Nord prouve qu’ils sont autant décervelés que les ploucs restés au pays. Roland Lescure du parti ex-nihilo a récolté 57% des voix alors que Frédéric Lefebvre des républicains n’a obtenu que 14% des voix.

Pour ceux qui ne connaissent pas Frédéric Lefebvre, il est le seul député français à reconnaître la fin du monopole de la sécurité française après la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne du 3 octobre 2013 (1). Dans cet arrêt capital, la cour a dit que l’interdiction des pratiques commerciales déloyales s’applique également aux caisses de maladie du régime légal. La Sécurité sociale est un régime légal fondé par les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945 rédigées par Pierre Laroque. Comme la Sécurité sociale est soumise à la concurrence, son monopole est illégal.

Comment ces Français de l’étranger qui s’acquittent des cotisations de la Sécurité sociale, de la contribution sociale généralisée (CSG) et de la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CDRS) peuvent-ils voter pour un candidat qui leur promet d’accroître leurs cotisations alors qu’ils ont la possibilité de s’assurer auprès d’une compagnie étrangère à moindre frais et pour une meilleure couverture que celle de la France ?

C’est à désespérer de ces Français qui ne comprennent pas leur intérêt personnel et s’accommodent de la camisole de force incarnée par la Sécurité sociale. Ils ne connaissent ni Frédéric Bastiat (2) ni Thomas Jefferson, le troisième président des États-Unis (1801-1809). Ce dernier disait : Un gouvernement qui est suffisamment grand pour vous accorder tout ce que vous désirez, peut vous ôter, en retour, tout ce que vous possédez. (3) C’est ce que s’apprête à faire le gouvernement d’Édouard Philippe en augmentant la CSG des retraités alors qu’ils ont cotisé toute leur vie professionnelle à la Sécurité sociale sans qu’on leur demande leur autorisation.

Les journalistes français sont plus abjects que les politiques

Sur les plateaux de télévision, il n’y avait que les journalistes à se féliciter de la victoire du parti unique et de l’abstention record. Après avoir léché les bottes des socialistes pendant un quinquennat, ils étaient contents de prendre leur revanche en les humiliant publiquement. Anne-Claire Coudray sur TF1 a pris un malin plaisir à remuer le couteau dans la plaie de ses invités masochistes. Ce spectacle était consternant et dégradant pour la démocratie française. Contrairement aux élections précédentes, les caciques des partis traditionnels étaient mystérieusement absents des plateaux de télévision. N’avaient-ils pas été invités ou préféraient-ils éviter l’humiliation qui les attendait ? Qui peut savoir ce qui se trame derrière les coulisses avec l’oligarchie qui tire toutes les ficelles ?

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La morgue des journalistes se permettant de donner des leçons aux battus alors qu’ils ont passé leur temps à approuver leur délétère politique socialiste, l’ignorance des battus qui ne comprennent toujours pas ce qui leur arrive, alimentent ma rage et mon désespoir.

Ô Rage ! Ô Désespoir !
Faut-il de votre éclat voir triompher le Comte,
Et mourir sans vengeance, ou vivre dans la honte ?
Le Cid, Corneille

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

Sources
(1) https://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2013-10/cp130126fr.pdf
(2) http://bastiat.org/fr/l_etat.html
(3) https://www.monticello.org/site/jefferson/government-big-enough-give-you-everything-you-wantspurious-quotation

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

57
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz