FLASH
[12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  |  Attentat de #Strasbourg : juste pour se tenir informé, les journalistes ont-ils déjà commencé à parler de « dérangé mental » ?  |  #Strasbourg – info non confirmé : le terroriste devait être interpellé ce matin à son domicile pour homicide  |  #Strasbourg : selon BFM, le nouveau bilan est d’au moins 4 morts  |  Suède, Malmö : Le père d’un garçon de 7 ans a été arrêté pour avoir frappé un cambrioleur qui a mis une arme dans la bouche de l’enfant  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 juillet 2017

Les soupçons d’antisémitisme au sein de l’ONG pro-palestinienne catholique Pax Christi ne sont pas une nouveauté. Ils viennent d’être confirmés par la démission de leur président, l’évêque Manfred Scheuer, qui a été témoin direct de l’épidémie d’antisémitisme qui a infecté l’ONG pacifiste.

Lors d’un événement qui se déroulait en présence de l’ambassadeur palestinien, Manfred Scheuer, évêque de Linz, a déclaré que la raison de sa démission est que la «critique de la politique israélienne» de Pax Christi relève en fait de la «critique antisémite», rapporte l’agence catholique Kathpress citée par notre confrère et ami Benjamin Weinthal, auteur de l’article original publié dans le Jerusalem Post.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Manfred Scheuer : «Je suis convaincu qu’en raison de la Shoah en Allemagne et en Autriche, nous devons agir avec une responsabilité et une sensibilité particulières à l’égard de l’Etat d’Israël».

Pax Christi International soutient la campagne BDS (Boycott, Destruction, Sanctions) qui cible l’Etat juif et seulement l’Etat juif, et est considérée comme antisémite par de nombreux intellectuels, politiciens et observateurs du mouvement.

En plus de cet antisémitisme anti-israélien, Scheuer cite une raison supplémentaire de sa rupture avec Pax Christi, et ce sont les attaques verbales qui ont été proférées contre des membres de la communauté juive à Linz, lors d’une conférence de Salah Abdel Shafi, l’ambassadeur palestinien en Autriche et à l’ONU qui s’est tenu à Vienne en mai dernier.

Selon Kathpress, lors de l’événement, des insultes ont été proférées contre un écrivain juif, contre Anna Mitgutch, représentante de la communauté juive de Linz, ainsi que deux autres membres de la communauté.

Mitgutch a déclaré au quotidien Linz Kirchenzeitung que les propos tenus constituaient une «nouvelle éruption de l’antisémitisme».

La nature exacte des propos antisémites qui ont été tenus lors de l’événement de Pax Christi avec Abdel Shafi, économiste né à Gaza n’a pas pu être établie. Une question écrite adressée à Abdel Shafi mardi par le Jérusalem Post n’a pas reçu de réponse.

Le professeur Gerald Steinberg, directeur de l’association de surveillance NGO Monitor basée à Jérusalem, a déclaré mardi au Jerusalem Post :

« Cette démission marque un tournant important: pour la première fois, un membre de la hiérarchie catholique en Europe a ouvertement critiqué l’organisation [Pax Christi] en mettant l’accent sur son antisémitisme.

La démission de l’évêque Scheuer pourrait également amener le Vatican à formuler des lignes directrices qui devraient avoir été formulées depuis longtemps en direction de Pax Christi et d’autres ONG catholiques telles que ‘Misoerer’ en Allemagne, qui font la promotion de BDS « .

L’évêque a déclaré qu’il partageait les préoccupations de la communauté juive concernant la recrudescence de l’antisémitisme en Europe. « Toute forme d’antisémitisme est honteuse et devrait être fortement critiquée », a déclaré Scheuer.

Il a affirmé que l’antisémitisme ne devrait avoir aucune place en Autriche ou ailleurs. Les églises, la société et la politique doivent lutter de manière décisive contre l’antisémitisme, a ajouté l’évêque. Scheuer déplore que l’antisémitisme montre que « les gens ont oublié l’histoire et ne connaissent pas la catastrophe de la Shoah ».

L’évêque a également cité la déclaration du pape François : «Il est impossible d’être chrétien et en même temps antisémite».

Pax Christi international a 30 branches locales, et Pax Christi Allemagne mentionne le nom de la banque Pax Christi pour envoyer des dons qui servent aux actions de boycott.

Le Dr Elvira U. Groezinger, directrice de la branche allemande des Universitaires pour la paix au Moyen-Orient, a déclaré à Benjamin Weinthal :

« Il est grand temps qu’une démarche aussi importante que celle de l’évêque de Linz soit faite. Pax Christi est l’un des partisans les plus actifs et les plus importants de BDS en Allemagne. Récemment, par exemple, dans la ville d’Essen, ils ont co-organisé un événement BDS avec un juif anti-israélien. Il n’y a pas eu la moindre protestation du maire.

Elle ajoute : «Le maire de Jena a soutenu [Pax Christi] dans le passé et a été fortement critiqué pour cela. Tous ces politiciens locaux, mais surtout les chefs de l’Église catholique, devraient maintenant suivre l’exemple de l’évêque de Linz. Il a exposé qu’ils méritent la honte, en montrant que la morale et l’intégrité éthique sont totalement absentes dans les cercles de Pax Christi ».

Le maire social-démocrate Albrecht Schröter de Jena, à l’est de l’Allemagne, s’est joint au boycott israélien de Pax Christi en 2012 et a été accusé d’avoir la haine des juifs et d’Israël.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Steinberg ajoute :

«Pax Christi est fortement impliqué dans une collaboration à des groupes et des activités antisémites, y compris BDS, et ils font du lobbying auprès de l’UE pour ‘suspendre toutes relations économiques avec Israël’. 

Ils sont également cofondateurs de l’EAPPI, [Programme d’accompagnement œcuménique en Palestine et en Israël] dont les militants accusent Israël d’apartheid et promeuvent le narratif victimaire palestinien.

Pax Christi reprend les accusations palestiniennes de ‘punition collective’ et ‘d’usage injustifié et disproportionné de la force’, ils effacent toute mention du terrorisme palestinien et contribuent à la diabolisation d’Israël et à la montée de l’antisémitisme ».

Benjamin Weinthal, pour le Jerusalem Post, traduit avec son aimable autorisation.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz