Publié par Manuel Gomez le 11 juillet 2017

Une lectrice de Dreuz nous accuse d’imposture. Voici son courrier :

« Monsieur,

Très étonnée de trouver dans « dreuz.info » une de vos affirmations concernant votre
engagement par Albert Camus au quotidien ALGER-REPUBLICAIN ,je tiens à vous
signaler qu’à la date de ce soi-disant engagement Albert Camus était déjà en France
puisqu’il a quitté l’Algérie au tout début de la 2ieme guerre mondiale et que vous n’aviez à cette époque 1 ou 2 ans ,autrement dit vous étiez encore dans les langes.

Comment voulez-vous que l’on accorde le moindre crédit à vos propos et à votre journal qui déclare etre une « bouffée d’air frais », après une telle assertion ? Pourquoi vous présentez-vous comme un « conservateur » alors qu’Albert Camus a lutté toute sa vie contre ceux qui confisquaient la voix des et plus miséreux et des plus faibles.

C’est non seulement un mensonge mais aussi une imposture.

Une spécialiste de Camus qui a cœur de transmettre son message humaniste et en est fière. »

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Voici la réponse de Manuel Gomez, qui a travaillé avec Albert Camus au quotidien Alger-Républicain :

Madame,

Vous devriez vérifier vos informations avant d’écrire des âneries.

Je suis né le 17 novembre 1931, et lorsque Albert Camus m’a engagé comme pigiste à Alger Républicain, en 1947, j’avais plus de 15 ans.

Si Camus a quitté l’Algérie au début de la deuxième guerre mondiale, il est revenu régulièrement à Alger par la suite. Et de juin 1958 à mi-décembre 1959, nous nous sommes rencontrés régulièrement à Paris.

J’espère que cela vous suffit comme informations.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz