FLASH
[23/09/2017] Corée du Nord : le séisme détecté ce matin semble être une réplique du test nucléaire de début septembre  |  Marseille : un homme abattu en pleine rue en rapport avec le trafic de drogue  |  Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 13 juillet 2017

Non seulement le Danemark, mais tous les pays et peuples européens subissent les conséquences dramatiques de l’absurde politique d’accueil de la Chancelière allemande.

Quant à la Suède, c’est la disparition pure et simple du peuple suédois, qui se met en place, sous le regard bienveillant et attendri du gouvernement, hanté, comme ses prédécesseurs, par l’obsession de faire de la Suède la championne du monde de l’humanitaire, quitte à sacrifier son propre peuple et effacer l’identité suédoise. Depuis de nombreuses années, la Suède a favorisé une politique d’immigration de masse totalement folle, favorisant l’éclosion de l’un des germes les plus virulents, qui tue démographiquement la race blanche européenne dans une extase suicidaire sans précédent : l’accueil illimité sur le sol suédois d’immigrés du monde musulman en faillite.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Or, comme l’a récemment déclaré Bill Gates, mettant en garde les dirigeants européens contre les risques représentés par la crise migratoire, et les exhortant à « rendre plus difficile pour les Africains l’accès au continent européen par les routes actuelles » :

« Le vrai humanisme n’est pas de nous donner bonne conscience en accueillant toute la misère du monde ni de pleurer sur la souffrance du prochain. C’est de soutenir le développement des pays pauvres afin que leurs populations vivent plaisamment chez elles et puissent y travailler avec de bons revenus et une reconnaissance des talents et compétences. «

Les répercussions de cette politique d’accueil aberrante dans la région inquiètent le pays voisin, le Danemark.

Le service de Sécurité et de Renseignement danois (PET) est aujourd’hui très critique envers les politiques d’immigration de la chancelière et du gouvernement suédois. Il les accuse de déstabiliser la sécurité dans la région. Cela pourrait mettre fin à l’Union des passeports nordiques, une convention, créée en 1954 et mise en œuvre en 1958, qui autorise les citoyens des pays nordiques –Danemark, Suède, Norvège, Finlande et Islande– de traverser leurs frontières sans devoir montrer leur passeport.

« Le Service de Sécurité et de Renseignement danois est conscient de la menace terroriste, qui pèse sur le Danemark, notamment en provenance des pays voisins (Allemagne et Suède). Quand nous évaluons la menace terroriste, nous suivons également les développements dans nos pays voisins. Notre évaluation est la suivante : les réfugiés et migrants arrivant en Europe et au Danemark ont des contacts avec des groupes islamistes ou peuvent être radicalises après leur arrivée « a affirmé le PET dans une déclaration écrite adressée à « Danmarks radio ».

L’absurde politique d’asile de l’UE a un coût élevé en vies humaines et compromet aussi dangereusement la sécurité des Américains

L’Europe « portes ouvertes » a permis à un très grand nombre de djihadistes, infiltrés parmi les migrants, de pénétrer dans plusieurs états membres, vulnérables, non préparés à affronter la violence et la barbarie islamistes. Plusieurs attaques mortelles ont depuis ôté la vie à des centaines d’Européens. Selon le FBI, une fois dans l’UE, ces soldats d’Allah peuvent facilement se rendre aux USA, pour y commettre des attentats.

L’invitation d’Angela Merkel encensée à l’infini par les médias et « élites » politiques et intellectuelles pour sa grande générosité et son humanisme adressée à des millions de réfugiés et de migrants musulmans, à rejoindre l’espace Schengen, a engendré une vague sans cesse croissante de crimes, affectant la vie de millions d’Occidentaux. En Allemagne, la police a enregistré 69 000 crimes perpétrés par des migrants seulement en l’espace de trois mois, et ce nombre ne représente que le chiffre officiel enregistré.

Les coûts d’hébergement pour les migrants s’élèvent à des milliards. Selon une estimation, l’accueil des « réfugiés » coûtera aux contribuables allemands d’ici 2020 environ 93,6 milliards d’Euros.

Des études récentes ont montré que seuls 2,65% des migrants traversant la Méditerranée sont des réfugiés, les autres des chercheurs de fortune et des terroristes.

Diverses ONG, dont certaines financées par le cynique milliardaire G. Soros, ont créé un véritable pont entre la Libye et l’UE, un crime que l’UE refuse de sanctionner.

 

Le milliardaire G. Soros étreint et embrasse son ami de longue date, Jean Claude Juncker, le Président de la Commission européenne.

Au lieu d’arrêter ce trafic d’êtres humains, les dirigeants de l’UE se sont servis de FRONTEX, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, pour aider les ONG à transporter des centaines de milliers d’illégaux en Europe. Quelle belle réussite pour FRONTEX, chargé, avant tout, de protéger les frontières !

Débarquer en Europe des migrants en provenance de pays musulmans semble être une industrie majeure, non seulement autorisée, mais soutenue par l’absurde politique d’asile de l’UE.

Au lieu d’aider les vrais réfugiés dans des zones sécurisées proches de leur pays d’origine, l’UE s’est transformée en un pot de miel mortel : des milliers de migrants perdent leur vie sur le chemin de l’Eldorado : maladies, meurtres, noyades. La mafia des trafiquants d’êtres humains est cruelle. Les migrants, trop faibles ou blessés, incapables d’affronter la traversée, sont enterrés vivants sur les plages. Et l’UE en est en partie responsable.

Selon le porte-parole de l’Organisation internationale pour la migration, Flavio di Giacomo, les passeurs et les gangs de trafiquants, qui gagnent des millions sur le dos des migrants, ne respectent rien. Si un migrant a un problème, ils l’abattent sur place. Ainsi, de nombreux candidats à « une vie meilleure » sont froidement tués sur les plages, s’ils refusent de monter à bord de bateaux surchargés ou si les conditions climatiques ne sont pas bonnes.

Aider un demandeur d’asile au Danemark pendant un an coûte 30 000 euros. Héberger un réfugié dans un camp, comme celui de Kilis en Turquie, présenté comme un modèle de camp d’accueil, revient à 5% du montant ci-dessus. Le Danemark pourrait aider 20 fois plus de gens, s’ils étaient accueillis dans un camp sécurisé, situé dans un pays, voisin du leur, et dans une culture, où les réfugiés se sentent à la maison, connaissent la langue et partagent la même foi.

Aider les gens plus près de chez eux protégerait aussi l’Occident des terroristes infiltrés parmi les vagues de réfugiés d’illégaux. Mais non, l’UE insiste pour qu’ils soient accueillis en Occident !

Le mépris des dirigeants et des puissants à l’égard des peuples européens

Ex-membre du comité directeur du groupe Bilderberg, envoyé spécial des Nations Unies, Peter Sutherland a proposé aux États de l’Union européenne de « miner » ou d’« affaiblir » leur homogénéité nationale, car nos cultures particulières représentent un obstacle à l’intégration des non-Européens. Selon le puissant Sutherland, la migration est « une dynamique cruciale pour la croissance économique. »

Fervent partisan d’une politique migratoire suicidaire, Peter Sutherland, dans sa grande sagesse, sait ce qui est bon pour le peuple, et estime que les migrants sont économiquement bénéfiques à l’UE :

« Les différents gouvernements doivent montrer l’exemple en expliquant que les migrants sont nécessaires à la société, économiquement ainsi que sous bien d’autres aspects, plutôt que de constamment les décrire comme des fardeaux, car ils ne sont en fait pas du tout des fardeaux.

Après une courte période d’adaptation, ils contribuent positivement à la société dans laquelle ils vivent. » (extrait de l’interview réalisé par la radio irlandaise RTE)

 

Ou par cette déclaration ahurissante de l’ex-président allemand, Joachim Gauck : « les élites ne sont pas le problème, le peuple est le problème. »

 

 

Ou par celle du vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel, qui en 2015, déclara, à la chaîne de télévision N24, suite à de violentes manifestations anti-migrants à Heidenau:

« Ces gens n’ont rien à voir avec l’Allemagne que nous voulons. Au fond, chaque réfugié, qui arrive dans ce pays partage plus de points communs avec l’Allemagne, que ces gens (les militants anti-immigration traités de nazis) qui abusent du pays incitent les gens à la violence et au meurtre. Pour ce genre de personnes, ces voyous, il n’y a qu’une seule réponse : les poursuivre et les mettre en prison. »

Ces « réfugiés » ont montré depuis comment ils partagent chaleureusement leurs points communs avec l’Allemagne et ses habitants, tout en douceur, selon leurs traditions séculaires : explosion des agressions sexuelles, des viols– mêmes les enfants ne sont pas épargnés– meurtres de plus en fréquents de citoyens allemands, attaques terroristes, chaos, émeutes interethniques, et autres joyeusetés, semant désordre, crainte et effroi au sein de la population, non habituée à ces manifestations de violence dans leur pays.

En examinant les coûts générés par les migrations extra-européennes, on peut affirmer sans risque que l’argument économique pour les justifier n’est que de la poudre aux yeux. L’UE fait face à un énorme problème de chômage, notamment dans le sud de l’Europe et à une époque, où les robots et l’intelligence artificielle sont sur le point de remplacer une grande partie de nos emplois, comment ces migrants, la plupart illettrés, pourront-ils un jour subvenir à leurs besoins et payer nos retraites ? Ils seront des assistés à vie. Pour les musulmans, les généreuses allocations sociales leur attribuées en Allemagne, en Suède, en France, en Belgique, en Grande-Bretagne représentent tout naturellement le payement de la jizya, l’impôt dû par les dhimmis à leurs maîtres et seigneurs ou pour certains un cadeau d’Allah.

Alors, à qui bénéficie vraiment cette folle politique d’asile de l’UE ?

Indubitablement à l’UE. La migration dilue nos cultures nationales et crée les conditions idéales pour la réalisation de son rêve: devenir un futur Etat supranational puissant et semi-démocratique.

Mais les islamistes profitent aussi de cette démentielle politique d’asile de l’UE. Seraient-ils impliqués ? Des banques puissantes s’enrichissent-elles en déstabilisant la sécurité régionale et les économies (par exemple, en prêtant des milliards aux pays concernés ou en spéculant sur la fluctuation des marchés ?)

Ou l’UE –conjointement avec d’autres puissances globalistes antidémocratiques– y voit –elle le chemin d’accès à plus de puissance, en se servant de l’insécurité accrue comme d’une excuse pour renforcer la surveillance et promulguer des lois draconiennes liberticides ?

Une chose est certaine : l’UE se sert des migrants pour asseoir son pouvoir sur les nations et leur dicter sa politique destructrice de la civilisation judéo-chrétienne et de ses peuples. Le Grand Remplacement n’est pas un mythe, n’en déplaise aux vierges effarouchées médiatiques et intellectuelles, mais une bien sombre et funeste réalité.

La politique des frontières ouvertes est une politique délibérée de transformation sociétale, favorisant une culture de guerre contre les Occidentaux, utilisant les migrants comme un bélier.

Le multiculturalisme est dans son essence une idéologie anti-occidentale, qui vise à annihiler la culture européenne

On célèbre sans cesse la diversité, mais étrangement, on oublie de rendre hommage à la culture, qui accueille cette diversité, la culture occidentale, de plus en plus méprisée, quand elle n’est pas réduite à néant.

Des leaders et politiciens européens ne se privent pas de dénigrer les cultures européennes ou d’affirmer qu’elles n’existent pas et si elles existent, elles n’ont aucune valeur, tellement elles sont minables, sans aucun intérêt. Dès lors, si elles venaient à disparaître, quasi personne ne verserait des larmes. Par contre, ils ne tarissent pas d’éloges sur les cultures arabo-musulmanes et africaines, dont l’apport à l’humanité– pieux mensonge de plus en plus distillé dans nos écoles et nos médias officiels– fut inestimable. Un tel mépris de ce que nous sommes, de notre identité, de notre culture suscite la nausée.

Suède

En 2004, la ministre suédoise de l’Intégration, Mona Sahlin, déclara devant un public de Kurdes que les Suédois les enviaient, car ils avaient une culture, contrairement aux Suédois, dont la culture se résumait à des stupidités, comme le festival

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz