FLASH
[23/09/2017] Corée du Nord : le séisme détecté ce matin semble être une réplique du test nucléaire de début septembre  |  Marseille : un homme abattu en pleine rue en rapport avec le trafic de drogue  |  Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 15 juillet 2017

Région parisienne, 13 juillet, tensions extrêmes dans les territoires occupés du Val d’Oise. Des habitations ont été la cible de tirs de mortiers.

  • A Fosse, dans la nuit de jeudi à vendredi 14 juillet peu après 1 heure du matin, des tirs de mortiers ont ciblé les bâtiments où logent des civils, notamment des familles de gendarmes.
  • Dans la soirée du 13 juillet, les gendarmes ont été confrontés à un groupe d’une quarantaine de personnes, pour certaines munis de bâtons ou de barres de fer, dans le quartier du Plateau. Les gendarmes doivent leur vie à l’arrivée de gendarmes mobiles, de pelotons de surveillance et l’intervention par l’hélicoptère de la gendarmerie.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • Toujours le 13 juillet au soir, le commissariat de Jouy-le-Moutier a été visé.
  • D’autres incidents se sont produits à Garges, à Sarcelles, à Goussainville et à Argenteuil.

Grâce aux renforts, « Il n’y a pas eu d’affrontement direct, il n’y a pas eu de blessé », a indiqué vendredi la préfecture du Val-d’Oise, citée par le Parisien (leparisien.fr/fosses-la-caserne-de-gendarmerie-prise-pour-cible).

Un grand nombre de voitures ont été brûlées, et des feux de poubelles ont été allumés un peu partout.

21 militants dont on ne sait à quelles organisations ils appartiennent ont été interpellés.

La police nationale a été mobilisée pour assurer un calme relatif dans le secteur urbain occupé du Val-d’Oise.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Pendant la fête du 14 juillet, où les tensions entre les deux camps dégénèrent en émeutes et violences, la gendarmerie et la police du Val-d’Oise ont déployé « un très gros dispositif, solide et dense », a déclaré le colonel Thomas, constitué de 290 gendarmes et 30 gendarmes mobiles, auquel s’ajoute, selon la préfecture, « plus de 650 policiers et gendarmes, 370 sapeurs-pompiers pour garantir la sécurité et l’ordre public sur tout le département. »

Alors que le ministère des Affaires étrangères français a publié le communiqué suivant, vendredi suite à l’attentat commis par trois terroristes à Jérusalem, c’est à l’attention des leaders des territoires occupés du Val-d’Oise qu’il s’applique à la perfection :

Le recours à la violence, sous toutes ses formes, est inacceptable et va à l’encontre de la recherche de la paix. Dans un contexte d’accroissement des tensions notamment dans la partie occupée [remplacer Jérusalem par Val d’Oise], la France appelle l’ensemble des parties à s’abstenir de tout acte ou déclaration de nature à aggraver ces tensions. »

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz