Quantcast
FLASH
[22/07/2019] Sur CNN, un journaliste demande si les médias conservateurs sont fair play en parlant du socialisme. Non, ils sont bien trop cléments  |  Le ministre des Finances du Kenya Henry Rotich et d’autres fonctionnaires du Trésor arrêtés pour corruption et fraude  |  1 terroriste musulman arrêté, 5 autres blessés après avoir tenté d’envahir Israël depuis Gaza pour égorger des juifs  |  [21/07/2019] 4 terroristes recherchés arrêtés en Judée-Samarie – matériel saisi au Mont du Temple  |  [19/07/2019] Preuve de plus que le Boycott d’Israël est de l’antisémitisme déguisé : c’est Ilhan Omar, antisémite non-repentie, qui demande une loi au Congrès pour boycotter Israël  |  [18/07/2019] On nous prendrait pas pour des cons des fois ? L’ensemble des résultats de datation met en évidence pas moins de dix périodes pendant lesquelles les glaciers étaient moins étendus que maintenant  |  Indécrottables médias ! 8 000 personnes en Caroline du Nord hier pour #Trump, 400 pour Biden dans l’Iowa, et il va « écraser Trump à la présidentielle » !  |  [17/07/2019] Sondage @YouGov: 90 % des Républicains approuvent les tweets de @realDonaldTrump disant aux 4 Démocrates qui n’aiment pas l’Amérique d’aller réparer leur pays de naissance  |  En plein délire TDS (#Trump derangement syndrome) Whoopi Goldberg compare les Démocrates qui attaquent Trump à des « patriotes debout face à la tyrannie » comme dans la guerre d’indépendance  |  Selon l’OMS, le virus Ebola du Congo est maintenant un problème mondial après qu’il ait été détecté dans une ville de 2 millions d’habitants  |  Le GoFundMe d’Andy Ngo (journaliste tabassé par des Antifas) atteint 200 000 dollars  |  [16/07/2019] 10 marins turcs ont été pris en otage au large des côtes du Nigeria  |  [14/07/2019] L’aviation militaire aérienne israélienne serait en opération entre le Liban et la frontière avec la Syrie  |  Paris: violences sur les Champs-Élysées. Les forces de l’ordre semblent en difficulté face aux casseurs – qui sont toujours les mêmes genre de racailles  |  #Trump dépasse Reagan ! 94 % de popularité au sein du Parti républicain, un record historique. Ronald Reagan était de 87 %  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 31 juillet 2017

Interrogez les spécialistes, même ceux qui sont honnêtes et non partisans, et ils vous diront qu’à plus de 3 milliards de dollars par an, Israël est le plus important bénéficiaire de l’aide militaire américaine.

Et immédiatement derrière, les antisémites pensent « le lobby juif tient Washington », « les juifs dirigent le monde ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Laissez-moi clarifier deux points avant de développer :

  1. Si le lobby juif tenait Washington ou dirigeait le monde, je serais le premier à me réjouir de ce formidable pouvoir. C’est si bon de se sentir le plus fort !
  2. Si Israël était vraiment le plus important bénéficiaire de l’aide financière américaine, je serais encore plus heureux : avec des terroristes au sud, au nord et au nord-est, et un voisin qui a tué 500 000 personnes en 6 ans, toutes les aides sont les bienvenues, surtout ne changez rien !

Mais la réalité est différente.

Le professeur Hillel Frisch, expert au Centre Begin Sadate pour les Affaires stratégiques, l’a revisitée, et voici ce qu’il a constaté.

« L’aide militaire officielle directe des États-Unis n’a presque aucun sens par rapport aux coûts et aux avantages réels de l’aide militaire américaine globale, auxquels il convient d’ajouter le coût de la présence américaine sur le terrain. La réalité est qu’Israël ne reçoit qu’une petite fraction de l’aide militaire américaine » explique le professeur en introduction.

Selon la doxa dominante, Israël reçoit 3,1 milliards de dollars d’aide par an, suivi par l’Égypte avec 1,5 milliard (jusqu’à Obama). Mais ces chiffres reflètent une toute petite partie de l’aide militaire américaine, et ils ne tiennent pas compte de l’ensemble des coûts réels.

Une fois que tous les coûts réels sont pris en compte, on constate que le plus grand bénéficiaire de l’aide militaire américaine est le Japon, où 48 828 militaires américains sont stationnés, représentant un coût de 27 milliards de dollars.

Juste derrière vient l’Allemagne, avec 37 704 soldats américains sur son sol, ce qui correspond à un coût d’environ 21 milliards de dollars américains. La Corée du Sud, avec 27 553 soldats américains, reçoit plus de 15 milliards de dollars et arrive à la troisième place, suivie par l’Italie, qui reçoit au moins 6 milliards de dollars d’aide.

Ces chiffres proviennent de l’étude de David Vine, professeur à l’Université américaine de Washington et auteur d’un livre critique sur le sujet. Vine a recensé la présence de 150 500 soldats américains stationnés dans soixante-dix pays à travers le monde, ce qui représente un coût aux contribuables américains de 85 à 100 milliards de dollars.

« Si l’estimation de Vine est correcte », explique Frisch, « le montant de l’aide militaire des États-Unis aux Japonais est neuf fois plus élevé qu’aux Israéliens, l’aide à l’Allemagne est sept fois plus grande, et à l’Italie, deux fois plus importante.

[…]

Même le Koweït et le Bahreïn, dont les bases américaines abritent plus de 5 000 soldats américains, reçoivent une aide militaire presque égale à ce que reçoit Israël. »

Et ce constat ne reflète pas non plus la contribution directe et indirecte des États-Unis à l’OTAN.

« Les forces aériennes et navales américaines surveillent constamment les mers du Nord, de la Baltique et de la Chine pour protéger les alliés américains en Europe et dans le Pacifique.

Contraste frappant, aucun avion américain n’a jamais volé pour protéger l’espace aérien israélien. Aucune patrouille navale de l’US Navy ne protège la côte israélienne. Et surtout, aucun personnel militaire américain n’est mis en danger sur le sol israélien pour assurer la sécurité d’Israël. »

Hillel Frisch fait encore remarquer que :

« Au Japon, en Corée du Sud, en Allemagne, au Koweït, au Qatar, dans les États baltes, en Pologne et ailleurs, les troupes américaines sont en première ligne, vulnérables. On espère que leur présence dissuadera l’attaque, mais il n’y a jamais d’assurance qu’une attaque ne se produise. Si une telle attaque survient, cela coûtera sans aucun doute des vies américaines.

Cela ne peut pas arriver en Israël, qui défend sa propre terre avec ses propres troupes. 

Il n’y a aucun danger qu’en Israël, les États-Unis puissent se retrouver confrontés à des guerres comme celles qu’ils ont menées en Irak et en Afghanistan pour un coût de 4 milliards de dollars, coût estimé par Linda J. Bilmes, professeur de politique publique et chercheur de l’Université de Harvard. »

Hillel Frisch ne s’étonne pas qu’Israël reçoive autant d’aide militaire américaine, mais que le Japon ait reçu neuf fois plus d’aide qu’Israël. 

Le Japon est un pays riche, qui devrait payer pour les troupes américaines stationnées en son sein – ou en lieu et place, pour renforcer considérablement sa propre armée, pense Frisch avec une logique implacable, alors qu’au Moyen-Orient, Israël est entouré de pays en guerre, de la plus puissante organisation terroriste au monde, le Hezbollah, et ils peuvent déstabiliser toute la région, ainsi que les intérêts vitaux de la sécurité américaine.

J’ajoute en guise de conclusion que le montant de la dépense consacrée au Japon par les États-Unis laisse imaginer que ce pays a au moins 7 fois plus d’influence à Washington qu’Israël. Pourtant il ne viendrait à l’idée de personne de le considérer comme un lobby puissant qui domine le monde ou plus modestement Washington. Un mot me vient à la bouche…

Parions que même confrontés à ces chiffres, rien ne détruira le cliché que les Juifs tiennent Washington.

Même si, aux États-Unis, les Américains considèrent que l’industrie pharmaceutique est le plus puissant lobby à Washington.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz