Publié par Christian Larnet le 31 juillet 2017

JK Rowling, l’auteur d’Harry Potter, a une obsession anti-Trump prononcée, comme tous bobos milliardaires d’Hollywood d’ailleurs.

Mise à jour : humiliée par la maman, harcelée par les tweets d’insultes, Rowling a fini par s’excuser.

Sur Twitter, elle a soutenu, vidéo à l’appui, que le Président Donald Trump avait snobé un petit garçon handicapé dans sa chaise roulante, et l’a copieusement insulté :

« Je trouve stupéfiant et horrible que Trump ne parvienne pas à se discipliner pour serrer la main d’un petit enfant qui ne voulait qu’une chose, toucher le président »

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Et son accusation était suivie de la vidéo :

Le hic, c’est que Rowling a menti. Elle a publié une vidéo coupée « au bon endroit » pour accabler Trump. Je ne dis pas qu’elle a fait elle-même couper la vidéo pour pouvoir attaquer Trump. Je préférerais cependant, le cas contraire supposerait qu’elle est facilement manipulable.

En fait, non seulement Trump n’a pas snobé l’enfant, mais il s’est dirigé en premier vers lui pour lui parler, avant de s’intéresser au reste des personnes invitées, ce 24 juillet dernier, pour sa conférence destinée à faire partager à l’Amérique la tragique expérience de millions d’assurés spoliés par l’horrible Obamacare qui les ruine.

Voici la vidéo intégrale dont le début n’a pas été coupé :

« Encore une fois, Trump a prêté plus d’attention à cet enfant qu’aux personnes qui se trouvaient sur le podium. »

Furieuse, la maman du petit garçon a remis les idées en place à Rowling dans un tweet :

« Hum, est-ce que quelqu’un peut dire à JK Rowling: Trump n’a pas snobé mon fils, et Monty n’était pas même en train de serrer sa main [du président] (serrer la main n’est pas son truc, et en fait, il montrait le nouveau « patch des services secrets » qu’il venait de recevoir). Merci. »

Pensez-vous que Rowling a eu la décence d’effacer son tweet incendiaire ? Certes non : chez ces gens-là, on ne s’excuse pas madame.

Et pour couronner le tout, plusieurs personnes ont été bannies de Twitter pendant une semaine pour avoir osé dire que Rowling mentait, et son tweet mensonger lui, n’a pas été enlevé.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

 

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

23
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz