Quantcast
Publié par Christian Larnet le 6 août 2017
Drapeau terroriste lors d’une manifestation pro-Hamas à Paris en 2014

La France retrouve 271 de ses « enfants ». 271 militants jihadistes sont revenus des zones de guerre en Irak et en Syrie, selon le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, rapporte une dépêche de Reuters UK (uk.reuters.com).

Tous sont soumis à une « enquête » par les procureurs, a déclaré le ministre de l’Intérieur du pays lors d’une interview.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Quelque 700 ressortissants français se sont battus dans les rangs de l’État islamique en Irak et en Syrie, et comme d’autres pays européens, la France ne sait pas comment gérer ce flux de soi-disant rapatriés, coincée d’une part entre le politiquement correct et le refus de donner des arguments à l’extrême droite.

C’est devenu la procédure standard en Europe : ils vont décapiter, tuer, poser des bombes, apprendre les techniques militaires et de maniement des armes en Syrie, puis ils rentrent chez eux chargés de haine de l’Occident, et armés de leurs nouvelles connaissances.

Le nombre de jihadistes rentrés en France comprend 217 adultes et 54 mineurs, dont certains sont actuellement détenus, a déclaré Gérard Collomb dans une interview au Journal du Dimanche.

Interrogé sur combien de jihadistes français ont été tués en Irak et en Syrie, Collomb a déclaré au journal du dimanche qu’il était difficile de corroborer l’information.

Le chef des forces spéciales de la France avait déclaré en juin que ses unités étaient directement impliquées dans des batailles de rue dans la ville irakienne de Mossoul, mais ont nié les rumeurs qu’elles visaient spécifiquement les jihadistes nés en France qui se battent pour l’Etat islamique.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La France a participé à une coalition dirigée par les États-Unis pour lutter contre l’Etat islamique en Irak, et elle est également intervenue au Mali pour repousser une rébellion islamiste dans l’Etat ouest-africain, mais elle fait relativement peu pour protéger les Français sur le sol français.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source : https://www.reuters.com/article/us-mideast-crisis-france-returnees-idUSKBN1AL0SM

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz