Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 août 2017

Google a brutalement congédié un de ses employés, James Damore, pour le punir d’avoir publié un manifeste politiquement incorrect critique de l’hypocrisie progressiste. Parlez-moi de la tolérance et ouverture à la diversité de la gauche et je vous fous mon pied aux fesses.

Mise à jour : James Damore a monté le ton en réponse aux gros titres insultants des médias de gauche et a menacé de procès tout organe de presse qui porterait atteinte à sa dignité. CNN a pris peur et a changé son titre :

Il est passé de « l’ingénieur derrière le mémo anti-diversité est éjecté de chez Google » à

« l’ingénieur derrière le manifesto controversé est éjecté de chez Google »

Pour justifier son licenciement, la vice-présidente de Google Danielle Brown a expliqué que Damore a des “vues politiques difficiles [à accepter].”

Voici un extrait en onze points de son manifeste de 10 pages (Texte du manifeste).

  1. Sur l’anxiété

  2. Sur les écarts de salaires hommes/femmes

  3. Sur le communisme

  4. Sur le sens du travail bien fait

  5. Sur le désir de gagner un gros salaire

  6. Sur l’équilibre entre le travail et la vie privée

  7. Sur la « discrimination »

  8. Sur les écarts de genre

  9. Sur l’équité

  10. Sur le fait de vouloir être agréable

  11. Sur la protection des femmes

Par ailleurs, l’auteur affirme que Google penche à gauche et que cette orientation politique est le résultat d’une préférence morale, et donc qu’elle est le résultat d’un préjugé. Il détaille ainsi :

  • Préjugé de gauche : compassion envers les faibles, les disparités sont le résultat de l’injustice, les êtres humains sont fondamentalement coopératifs, le changement est bon (recherche d’instabilité). Ils se disent ouverts et idéalistes.
  • Préjugé de droite: respect pour les forts et pour l’autorité, les disparités sont naturelles et justes, les êtres humains ont fondamentalement l’esprit de compétition, le changement est dangereux (rechercher de stabilité). Ils sont fermés et pragmatiques.

Il dit qu’en moyenne, les hommes et les femmes sont biologiquement différents sur de nombreux plans. Ces différences ne sont pas des constructions sociales, car elles sont universelles au-delà des différentes cultures, elles ont souvent des causes clairement biologiques, et des liens avec les testostérones prénatals, car les hommes qui ont été castrés à la naissance et élevés comme des femmes s’identifient souvent et ont des comportements d’hommes.

Ce que je dis, c’est simplement que la distribution des préférences et des capacités entre les hommes et les femmes est en partie due à des causes biologiques, et ces différences peuvent expliquer pourquoi les hommes et les femmes ne sont pas représentés à égalités dans les sphères dirigeantes et dans la haute technologie.

Pour tout cela, Google lui a montré la porte.

Et une société dont le nom n’a pas été révélé a immédiatement proposé d’embaucher James Damore.

Et qu’on ne vienne pas me dire que les gauchistes respectent la diversité d’opinion, et qu’ils interdisent d’interdire : ils ont au fond de leurs croyances tragiques les gênes et les réflexes de leurs ancêtres historiques : les fascistes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz