FLASH
[25/09/2017] Vive le multiculturel ! 6 voitures brûlées, 2 écoles incendiées par une vingtaine de « jeunes » à Aulnay-sous-Bois  |  ⁠⁠⁠⁠⁠La pression israélienne a échoué, les terroristes entrent à Interpol: la candidature de l’Autorité palestinienne sera examinée  |  Avec la victoire de Merkel, l’euro s’est écroulé  |  Grande-Bretagne : Muhammad, prénom le plus donné aux bébés en 2016 selon le site Qz.com  |  Belgique : 8 perquisitions anti-terroristes lundi matin à Bruxelles et dans les environs  |  [24/09/2017] #Tennessee #Antioch : la quasi totalité des médias rapportant la conférence de police omettent de rapporter l’origine ethnique de l’assassin  |  Tuerie à l’église du #Tennessee : seul Fox News reprend l’info du shériff que l’assassin est un Afro-Américain  |  #Tennessee #Antioch : l’assassin est un Afro-Américain de 26 ans  |  Tennessee : le tireur serait un homme blanc d’une vingtaine d’années  |  Tennessee : l’assassin a été abattu par un civil armé  |  Tennessee : rectification, 1 mort, 7 blessés. Le tireur, blessé, a été arrêté  |  Fusillade dans une église du Tennessee : 7 morts, attaquant abattu – motif encore inconnu  |  Allemagne : le SPD (2e avec 20%) refuse une nouvelle coalition avec Merkel après la chute qu’elle subit  |  Allemagne estimations sortie des urnes: CDU/CSU 32.5%. SPD 20%. AfD 13.5%. FDP 10.5%. Verts 9.5%. Parti de Gauche 9%  |  Election allemande : Merkel remporte comme prévu, mais recule de 5%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 14 août 2017
Iran’s Islamic Revolutionary Guard Corps (IRGC)

L’Occident est la proie privilégiée des musulmans, et ce depuis 14 siècles. Ils tissent leur toile avec patience et détermination.

Et pour réussir leur plan maléfique, tous les moyens sont bons : de la diplomatie du chèque aux subventions généreuses, du jihad guerrier à celui de la Hijra, de la taqyia à l’infiltration et à l’espionnage, rien n’est négligé pour instaurer l’islam sur toute la planète et récupérer ces terres données par Allah à ses adeptes et ignoblement volées par les infidèles.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les espions islamistes arrivent en Occident et particulièrement aux USA sous des déguisements différents : étudiants, chercheurs, réfugiés ou soi-disant pour des raisons médicales. Ils ciblent certaines ambassades américaines, des universités, des centres de recherche ou des hôpitaux pour obtenir des visas. Leur aptitude à se présenter comme le candidat idéal leur donne une apparence rassurante, alors que leurs intentions sont diaboliques. Ils sont là pour répandre le mal.

La persécution, l’emprisonnement, l’assassinat et la torture des non-musulmans se poursuivent jour après jour en terre d’islam.

Ils s’infiltrent en Occident en se présentant le plus souvent comme des victimes. Ils profitent de la naïveté des Occidentaux, de leur esprit de tolérance, de compassion, d’ouverture aux Autres. Vertus, qui se retournent dramatiquement contre nous.

Mohsen Dehnavi est l’une de ces hyènes islamistes, déguisée en bienfaiteur de l’humanité. Il a récemment été expulsé par les agents américains de la police des frontières. Ces fonctionnaires seraient-ils islamophobes et/ou racistes ? Non, tout simplement consciencieux. Heureusement, car Dehnavi n’était pas un doux agneau, encore moins un chercheur en oncologie, mais un agent militaire iranien, un membre actif de haut rang du Basij, un fidèle de l’ayatollah Khamenei, le guide suprême iranien.

Le slogan à vie préféré des membres du Basij est:

«Death to America» «Death to Israel».

La mort, un mot que les musulmans vénèrent tout particulièrement.

Un membre dévoué du Basij surveillera de près les non-musulmans et fera absolument n’importe quoi pour plaire au guide suprême islamiste. Il n’y a aucune limite aux actes de violence pour les Bassidji. Quiconque tue un infidèle, un hérétique ou un apostat est considéré comme un héros de sa foi. Un « héros » au sens islamique, évidemment, tout comme «le martyr » en d’autres termes, un vil et lâche assassin. L’objectif du Basij et de l’IRGC est la destruction physique de quiconque professe une croyance différente de la leur. Vive la tolérance des fidèles d’Allah!

Comment un responsable de haut rang d’une organisation islamiste aussi criminelle a-t-il pu obtenir un visa pour les USA ? LA question demeure sans réponse à ce jour.

Par chance, les agents de la police des frontières n’acceptèrent pas le visa de l’Iranien comme un feu vert automatique à son entrée sur le territoire. Sans leur interrogatoire et un second examen de ses antécédents, cet homme éminemment dangereux aurait été libre d’agir aux USA et les conséquences auraient pu être tragiques.

Pour un démasqué à temps, combien d’autres agents islamistes opèrent déjà librement aux États-Unis et en Occident? Nombreux, selon les responsables de l’IRGC, qui l’ont confirmé à maintes reprises.

Un extrémiste musulman Basiji comme Dehnavi a pour mission de sauvegarder les valeurs islamistes, de supprimer les dissidents et de surveiller de près les non-musulmans, principalement les apostats de l’islam en Occident.

Quand Dehnavi fut arrêté à l’aéroport de Boston, de nombreux agents du régime iranien, présents aux États-Unis, eurent recours à divers moyens pour débloquer la situation et se tournèrent même vers les médias traditionnels libéraux. Ils mirent au point une histoire à faire pleurer dans les chaumières dans le but d’attendrir les Américains, afin qu’ils accueillent ce bienfaiteur de l’humanité les bras ouverts. La communication au service d’un assassin en habit d’agneau, une spécialité de notre siècle !

Ce soi-disant oncologue devait prendre ses quartiers dans un hôpital de Boston.

L’ancien secrétaire d’État, John Kerry (toujours aussi futé) l’architecte en chef de l’accord nucléaire, réagit également à cette « injuste » expulsion dans un tweet: « Tragique ! Un médecin arrive aux USA pour sauver des vies et voilà ce qui se passe. Ce n’est pas ce que nous sommes. » (Cette dernière phrase rappelle le beau discours d’un Obama, profondément indigné, suite à la « honteuse » décision de D. Trump d’interdire momentanément l’entrée aux USA de ressortissants de 7 pays musulmans.) Il fut remis à sa place par les internautes. Sans la conscience professionnelle des agents de la police des frontières, cet ennemi de l’Amérique aurait pu entrer impunément dans ce pays honni, promis à la destruction et aux feux de l’enfer par son aimable organisation.

Chrétiens, juifs, kurdes, Yézédis, hindous et bahaïs sont particulièrement visés par la loi islamique, notamment au pays des Ayatollahs.

La situation tragique des minorités non musulmanes en Iran, premières victimes de ce régime immonde, devrait retenir l’attention des organisations de défense des Droits de l’Homme, de l’ONU, de l’UE, mais apparemment, nos pays occidentaux préfèrent courtiser les Ayatollahs, se soumettre à leur diktat et fermer les yeux sur le non-respect flagrant des droits de l’homme dans ce pays, dans l’espoir d’obtenir des contrats bien juteux, même baignés dans le sang d’innocents. Business is business!

Federica Mogherini, la haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères en est un bel exemple. Elle a récemment assisté, la tête voilée, à la cérémonie d’investiture du très « modéré » président Hassan Rohani. Un nouvel acte de soumission de la part d’une femme politique, après celui des membres féministes du gouvernement suédois, qui défilèrent voilées à Téhéran devant les barbus. Acte, qui offense et humilie les femmes et en particulier les femmes iraniennes, qui luttent au prix de leur vie pour avoir le droit de s’habiller comme elles le veulent et non comme l’imposent les barbus sous un prétexte « religieux » quelconque.

« C’est le protocole, imposé par les ayatollahs, qui l’a exigé, » s’est-elle justifiée, après les nombreuses polémiques suscitées par sa tenue de femme soumise. Elle aurait pu refuser, non !

Mais ce geste de soumission à la loi islamique n’a pas trop dû déranger la dame, vu ses points de vue des plus conciliants sur l’islam.

« l’Islam politique a un rôle important à jouer dans l’avenir de l’Europe ».

« l’Islam fait partie de l’Europe. Il a sa place dans notre histoire, dans notre culture, dans notre alimentation et plus important encore, dans notre présent et notre futur”.

« Je n’ai pas peur de dire que l’Islam politique doit faire partie de l’équation. La religion joue un rôle en politique… La religion peut faire partie du processus, le tout est qu’il soit démocratique. »

Autre cas de lâche et criminelle soumission d’un état européen, au régime des Mollahs, celui de la Suède, ce qui n’est pas vraiment surprenant.

Ce pays, qui se flatte d’être le champion du monde de l’humanitaire, a décidé d’expulser une Iranienne, convertie au christianisme vers le paradis islamique iranien, là où elle risque la peine de mort pour apostasie.

Le cas d’Aideen Strandsson émeut et révolte les réseaux sociaux. Cette actrice iranienne, secrètement convertie au christianisme, est arrivée en Suède avec un visa de travail de trois ans. Elle a pris un nom de famille suédois. Aujourd’hui, elle est menacée d’expulsion.

Devenue une « apostate » de l’islam, elle est passible de la peine de mort en Iran. Elle a introduit une énième demande d’asile en Suède, cette même Suède généralement connue pour accueillir sans restriction les migrants du monde entier, avec toutefois une prédilection très marquée pour les musulmans.

Toutes les demandes d’Aideen Strandsson ont jusqu’à présent été rejetées, notamment sous prétexte, que sa conversion au christianisme relevait de son choix et que la seule sanction à craindre en Iran (ce pays connu pour sa grande tolérance, un modèle en la matière) ne serait qu’une peine de prison de 6 mois !!!

Le gouvernement suédois fait preuve d’une ignorance époustouflante sur ce qui se passe en Iran et dans ses prisons : il ne s’agit pas de confortables salons de thé, où la divine boisson est servie par de doux gardiens islamiques, mais des lieux d’horreurs, où sévissent des bourreaux, entraînés à la torture physique et psychique et au viol systématique des prisonnières.

Les informations du conseil de migration concernant les prisons iraniennes révèlent que la torture et le viol sont communs, et c’est une violation du droit international que de soumettre une personne à un tel traitement. Mais cela ne semble guère perturber le gouvernement suédois.

Inflexible avec la chrétienne, qui n’a jamais représenté un danger pour le pays, conciliant avec les islamistes, peu importe les crimes commis, telle est la philosophie du gouvernement suédois. En effet, la Suède faisait savoir entre-temps par la voix de son ministre de l’Intérieur Morgan Johansson qu’elle refusait de priver de leur citoyenneté suédoise les combattants de l’État islamique de retour en Suède. Les pauvres, il fallait les aider à réintégrer la Société suédoise, qu’ils avaient maudite et trahie en partant rejoindre la glorieuse armée de l’EI, qui appelait à tuer les koufars.

Attitude des plus cohérentes de la part de ces leaders gauchistes islamophiles pervertis jusqu’à la moelle, adeptes de ce « monde nouveau » ouvert à tous les fanatiques musulmans de la planète. Un monde, où l’inversion des valeurs triomphe et où les droits de l’homme deviennent une véritable farce tragique. On n’expulse pas les djihadistes, car les pauvres risqueraient la peine de mort dans leur pays d’origine, mais aucun état d’âme pour le sort des apostats en terre d’islam de la part de ces grands humanistes. Que les apostats, ces traîtres à l’islam, soient renvoyés dans leur pays et qu’ils y reçoivent leur punition, ce n’est que justice : la mort par pendaison en Iran, la mort par décapitation ou crucifixion ailleurs. Que vaut la vie d’un apostat, comparée à celle d’un précieux djihadiste islamiste, si « enrichissant » pour la Société occidentale ? Apparemment rien pour le gouvernement suédois.

Révoltés par cette attitude inhumaine, voire criminelle du gouvernement suédois, les dirigeants hongrois ont officiellement fait savoir par la voix du vice-premier ministre Zsolt Semjén que la Hongrie accorderait l’asile politique à Aideen Strandsson, si elle le souhaitait. Victor Orban a toujours déclaré vouloir protéger les chrétiens persécutés à travers le monde, contrairement aux illuminés à la tête de l’UE, dévoués corps et âme à la « religion » de paix, de tolérance et d’amour.

Les non-musulmans iraniens, qui réussissent à s’enfuir en Occident ne sont pas à l’abri des milices impitoyables des Ayatollahs ni de la lâcheté des gouvernements occidentaux. Les organisations islamistes envoient leurs agents en Occident et particulièrement aux USA afin de les traquer, de les menacer et de les terroriser.

Selon des rapports récents, émis par des réfugiés accueillis dans des camps européens, des agents radicaux et des espions, notamment des membres de l’organisation islamiste la plus puissante, l’IRGC ont infiltré l’Europe, afin de surveiller les chrétiens, et en particulier, ceux qui ont fui leurs pays par crainte d’être emprisonnés et torturés pour leur foi.

Les leaders de l’IRGC et leurs services de renseignement se sont fréquemment vantés d’avoir des agents et des espions à Washington DC. et dans de nombreuses capitales occidentales.

L’une des missions primordiales de l’IRGC, à l’instar de toutes organisations islamistes, sans exception, est de sauvegarder dans leur pays à la fois les valeurs islamiques et les valeurs révolutionnaires et ces valeurs incluent également leurs principes haineux antisémites et antiaméricains, chevillés au corps.

La principale mission clairement stipulée dans la Constitution iranienne est d’exporter l’idéologie islamiste et de veiller à ce que l’infiltration et l’expansion des valeurs islamiques à travers la planète se poursuivent sans trêve. C’est pourquoi, l’IRGC a créé une force spéciale, formée des élites d’Al Quds Force, l’armée de l’ombre du régime iranien, et du Basij, une milice idéologique paramilitaire, dont la mission officielle est de s’engager dans des opérations extraterritoriales religieusement, idéologiquement, militairement et politiquement.

Il est primordial de signaler que la mission islamique des organisations musulmanes n’est pas limitée à leur ville, leur pays, leur région, mais à toute la planète. Et ce pour plusieurs raisons :

  • ils ne reconnaissent aucun système d’Etat-nation créé par l’Homme, aucune frontière, aucun gouvernement ;
  • ils croient que la terre entière, depuis sa création, est la possession divine de l’islam ;
  • ils sont persuadés que les états et particulièrement les gouvernements occidentaux se sont approprié des terres données par Allah, or ces terres appartiennent à l’islam pour l’éternité ;
  • ils croient que les infidèles ont fait du tort à leur dieu, Allah, en donnant une fausse image de Moïse, d’Abraham et de Jésus dans le but de créer de fausses religions comme le Judaïsme et le Christianisme ;
  • enfin, ils sont convaincus que leur mission sacrée est de reconquérir, par n’importe quel moyen, tout ce qui leur a été volé par les infidèles, à savoir l’univers !

“Par n’importe quel moyen” peut signifier :

  • perpétrer des attaques suicides de grande envergure, pour massacrer des centaines, voire des milliers de gens y compris des musulmans;
  • inciter sans fin à la violence à l’encontre des étrangers et des pays voisins ;
  • utiliser la tactique de manipulation par la ruse et la douceur.

Grâce à une infiltration régulière et progressive aux USA et en Occident, les organisations islamistes y créent des milices et des mandataires locaux.

L’entrée aux États-Unis et en Occident d’agents islamistes, d’espions et de sympathisants d’institutions extrémistes, comme le régime iranien ou les Frères musulmans, ne devrait pas être prise à la légère, mais surveillée de près à différents niveaux par les fonctionnaires, les consulats et les ambassades des États-Unis, du Canada, d’Australie et d’Europe.

Présenter un curriculum vitae impressionnant, avoir obtenu une bourse d’études d’une institution américaine, ou même prétendre avoir quitté une organisation islamiste, cela ne signifie pas que l’on puisse octroyer à cette personne un visa et l’autoriser à entrer dans le pays, sans une enquête des plus approfondies.

En outre, être en possession d’un visa ne doit pas signifier l’abandon de contrôles ultérieurs par les fonctionnaires des frontières : un deuxième examen méticuleux des antécédents de la personne ne serait pas superflu.

Sinon, l’infiltration en Occident et aux USA par les agents islamistes et espions de Téhéran et d’autres pays islamistes pourrait s’accroître de façon exponentielle, et ce au détriment de la sécurité des USA et de l’Occident.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« La Maison de la Guerre : le djihad islamique contre le Monde libre illustre clairement ce que l’Occident doit s’attendre de l’islam et de son idéologie expansionniste violente, une idéologie qui cherche à subjuguer et à détruire les croyances, les cultures et les systèmes de gouvernement autres que ceux prescrits par la divinité suprême islamique : Allah.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

.” Analysis: Are Iranian revolutionary guards monitoring Christians in the West?” (Barnabasfund)

. “Iranian military agent caught trying to enter US;” The Washington free Beacon

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz