Quantcast
Publié par Gilles William Goldnadel le 14 août 2017

Pendant l’été, Me Gilles-William Goldnadel partage son regard sur l’actualité politique.

Une nouvelle fois, un camp décolonial interdit aux blancs vient d’être organisé par des militantes afro-féministes avec le soutien des islamistes du CCIF dont on connaît l’attachement viscéral aux droits des femmes. Aucune condamnation politique, médiatique ou intellectuelle n’a été enregistrée.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dans le même temps, Twitter nous livrait ce délicieux gazouillis de Jean-Luc Mélenchon :

“Je ne peux vivre que dans des endroits mélangés. J’habite le 10e arrondissement, je ne pourrais pas vivre dans le sixième ou le septième. Je ne peux pas vivre dans un endroit avec que des blonds aux yeux bleus. C’est au-dessus de mes forces.”

Question : quel avenir professionnel, médiatique ou judiciaire pourrait-on promettre à une personnalité politique, artistique ou intellectuelle qui déclarerait : “J’habite Neuilly, je ne peux vivre que dans des endroits purs, je ne pourrais pas vivre dans le 93 avec uniquement des bruns aux cheveux crépus. C’est au-dessus de mes forces” ?

En réalité, le vrai scandale habite dans le fait qu’il n’y a aucun scandale.

Pendant ce temps, le journaliste Jean-Michel Apathie trouvait le moyen de s’indigner, également sur Twitter, du comportement de notre champion du monde du 800 m, le sympathique Pierre-Ambroise Bosse, pour avoir, dans l’ivresse de l’allégresse victorieuse, pris des libertés avec les paroles de la Marseillaise : “Si un champion prénommé Mohamed avait détourné la Marseillaise, toute la France rance en aurait fait un caca nerveux. Là, ça passe.”

La France rance ? Cliché ringard tout autant que méprisant.

Le journaliste mal informé en est resté à la caricature dégradante de Dupont-la-joie et au ridicule franchouillard sauciflard et pinard. Il n’a pas vu que les Français ont accueilli des millions de musulmans et que le prénom Mohamed n’est pas considéré comme particulièrement honteux ou dangereux à porter puisqu’il est l’un des plus usités. Il n’a pas compris que la très grande majorité des Français sont définitivement vaccinés contre le racisme et que lorsqu’ils sont sondés après les massacres authentiquement racistes et antisémites qui les ont frappés, ils savent encore faire le départ entre islamistes et musulmans, islam politique et islam religieux. Ce n’est pas pour autant que les Français, au risque d’être traînés dans la boue par les politiciens soumis ou les folliculaires à courte vue, soient prêts à accepter l’invasion irrésistible, le métissage obligatoire ou la déculturation programmée.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Et si le vrai beauf d’aujourd’hui, bouffi de certitudes, de préjugés et de détestation ne s’appelait pas Mélenchon ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz