FLASH
[26/09/2017] Choquant: les Palestiniens qui luttent pour leur indépendance sont opposés à l’indépendance du peuple kurde  |  Attentat islamiste en Israël : 3 israéliens tués par un colon arabe armé par le Fatah et possédant une carte de travail  |  [25/09/2017] Vive le multiculturel ! 6 voitures brûlées, 2 écoles incendiées par une vingtaine de « jeunes » à Aulnay-sous-Bois  |  ⁠⁠⁠⁠⁠La pression israélienne a échoué, les terroristes entrent à Interpol: la candidature de l’Autorité palestinienne sera examinée  |  Avec la victoire de Merkel, l’euro s’est écroulé  |  Grande-Bretagne : Muhammad, prénom le plus donné aux bébés en 2016 selon le site Qz.com  |  Belgique : 8 perquisitions anti-terroristes lundi matin à Bruxelles et dans les environs  |  [24/09/2017] #Tennessee #Antioch : la quasi totalité des médias rapportant la conférence de police omettent de rapporter l’origine ethnique de l’assassin  |  Tuerie à l’église du #Tennessee : seul Fox News reprend l’info du shériff que l’assassin est un Afro-Américain  |  #Tennessee #Antioch : l’assassin est un Afro-Américain de 26 ans  |  Tennessee : le tireur serait un homme blanc d’une vingtaine d’années  |  Tennessee : l’assassin a été abattu par un civil armé  |  Tennessee : rectification, 1 mort, 7 blessés. Le tireur, blessé, a été arrêté  |  Fusillade dans une église du Tennessee : 7 morts, attaquant abattu – motif encore inconnu  |  Allemagne : le SPD (2e avec 20%) refuse une nouvelle coalition avec Merkel après la chute qu’elle subit  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Prescilla Stofmacher le 16 août 2017

En mai dernier, une étude d’Harvard (1) établissait que 93% des reportages de CNN qui portaient sur le Président Trump étaient négatif.

Ce chiffre de 93% d’articles et émissions négatifs a horrifié les dirigeants de la chaîne. Pas le chiffre auquel vous pensez, et qui montre le manque de neutralité de la chaîne d’information en continu, non : les 7% positifs. Alors ils ont éjecté Jeffrey Lord, le seul journaliste pro-Trump de CNN.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

CNN licencie Jeffrey Lord

CNN a brusquement annoncé jeudi avoir limogé le journaliste conservateur Jeffrey Lord parce qu’il aurait utilisé les mots «Sieg Heil» dans un tweet. Un porte-parole de CNN a déclaré que « les salutations nazies sont indéfendables … Jeffrey Lord ne fait plus parti des employés ». Le titre du New York Times mentionne « Jeffrey Lord, défenseur de Trump sur CNN, est licencié pour avoir utilisé un slogan nazi ».

Trois observations s’imposent:

  • C’est une fausse accusation. Licencier Jeffrey Lord en s’appuyant sur un discours de haine qui n’a pas existé, c’est flirter avec la calomnie. Il n’a pas employé ce type de langage. Dans un débat sur Twitter avec un groupe de gauchistes, il a (à juste titre) étiqueté de fascistes ceux qui par leurs efforts tentaient de réduire au silence les voix conservatrices par l’intimidation et les menaces. Ce groupe a poursuivi ses insultes et ses intimidations, et Lord a fini par répondre en se moquant d’eux par « Sieg Heil ».

Je me souviens de cet incident, il y a dix ans, lorsque le sénateur Harry Reid et ses collègues gauchistes ont accusé Rush Limbaugh de diffamation contre les soldats américains qui se sont opposés à la guerre en Irak, alors qu’en réalité, comme le montrent clairement les retranscriptions de son emission, Limbaugh condamnait un faux soldat, un homme qui prétendait être un Ranger de l’Armée qui servait en Irak, et avait été déclaré inapte à servir avant qu’il ne puisse remplir la formation de base.

Comme pour Limbaugh, les déclarations de Lord sont documentées dans ses tweets.

Alors, pourquoi CNN a-t-elle fait cela ? On ne peut que supposer que les gens étaient clairement intimidés par ce même groupe de gauchistes – et que CNN voulait juste qu’il parte, point.

Voici à quel point ils voulaient l’éjecter. Le tweet « Sieg Heil » de Lord a été publié à 12h51, et CNN a annoncé qu’il était limogé dans un tweet du journaliste Brian Stelter presque exactement quatre heures plus tard, à 16h52. Ils ont demandé au chauffeur de sa limousine de faire demi tour à mi-chemin entre la Pennsylvanie et New York pour le ramener chez lui.

Maintenant, comparez.

  • En mai, Kathy Griffin a surpris Twitter en publiant cette image d’elle, brandissant une tête décapitée et sanguinolente ressemblant fortement a Trump qui a horrifié la Nation.
    • Il a fallu plus de 24 heures pour que CNN décide l’arrêt de leur collaboration avec la journaliste écervelée et haineuse.
  • En Juin, à la suite des attentats terroristes de Londres, le représentant CNN (et journaliste spécialiste des religions) Reza Aslan a publié ce tweet hostile à Trump : « Ce morceau de merde est non seulement une source d’embarras pour l’Amérique et une tache pour la présidence».
    • Il a fallu six jours à CNN pour tirer un trait sur son émission.
  • L’année dernière, la commentatrice de CNN, Donna Brazile, s’est faite prendre après avoir fait passer des questions du débat présidentiel à Hillary Clinton (et Brazile a ensuite menti à la télévision nationale, et a joué les vierges effarouchées, a feint d’être scandalisée qu’on ose la clouer au pilori, et a déclaré ne rien avoir fuité, lors d’une interview avec Megyn Kelly sur Fox News).
    • CNN a annoncé le 31 octobre qu’elle avait accepté la démission de Brazile. C’est à dire 20 jours plus tard.

S’ils s’opposent aux comparaisons avec Hitler, pourquoi CNN en tolère autant ?

Dans ce contexte – y compris dans l’article du New York Times si l’on se donne la peine de lire au delà du gros titre – il est clair que Lord n’est pas pro-fasciste, mais qu’il accusait les censeurs de gauche de Media Matters d’être fascistes. CNN a viré Lord parce que de toute évidence, là-bas, ils ne peuvent pas supporter que quiconque critique les gauchistes et les traite de fascistes. Cela va trop loin. Sauf si vous êtes vous même un gauchiste et que vous accusez vos ennemis de fasciste.

Accuser Trump ou les conservateurs de fascisme est parfaitement bienvenu sur CNN, tout comme dans de nombreux autres médias libéraux.

  • L’animateur de CNN Fareed Zakaria, a comparé ouvertement Trump à Hitler pour sa faiblesse à réagir sur l’annexion de la Crimée par la Russie : « L’argument que Donald Trump propose sur la Crimée est le même argument qu’Adolf Hitler a fait au sujet des Tchécoslovaques des Sudètes … l’argument a été fait sur les Autrichiens, regardez, ces gens veulent faire partie de l’Allemagne, donc je vais juste y aller et envahir le pays de toute façon ».
  • La commentatrice de CNN Sally Kohn, a utilisé la terminologie nazie pour s’en prendre à Donald Trump, mais elle n’a pas utilisé Twitter. Elle a choisi les ondes de CNN. En mars 2016, elle espérait que la peur de Trump ferait venir les Démocrates aux bureaux de vote. « Au moins de nous empêcher d’être l’Allemagne Nazie, les Démocrates et les autres avec un peu de chance nous sortiront du pétrin. »
  • Le mois suivant, elle a dit de Trump: « Je suis inquiète quand il veut créer des camps d’internement et suspend l’habeas, nous allons faire un bond en arrière et  nous sentir très mal. ».

Elle a toujours son travail. Jeffrey Lord n’a plus le sien.

  • En mars 2016, le commentateur de CNN, Jason Johnson, a écrit une pièce comparant Trump à Hitler. « Les Allemands savent tout de suite ce que cela signifie lorsqu’un homme d’affaires qui a échoué passe de candidat marginal à leader qui confisque votre démocratie et brûle tout comme l’enfer », a-t-il écrit. « Toutes les personnes avec qui j’ai parlé [lors d’un voyage en Allemagne] ont déclaré que la montée du Business-Magnat-tourné-TV Realité – GOP-leader Donald Trump, leur a rappelé les premiers stades de l’ascension d’Adolf Hitler au pouvoir … Nous, les Américains et surtout les Américains noirs, nous nous leurrons si nous ne voyons pas le parallèle à travers les yeux des allemands. »

Une recherche Nexis montre que depuis cet article comparant Trump au dictateur allemand a été publié, Johnson a été invité à CNN plus de 90 fois.

Les conservateurs devraient refuser toutes les demandes d’entrevues de CNN

Pourquoi donner à ce réseau radicalisé une plus grande crédibilité?

Jeffrey Lord est l’un des hommes les plus gentils que vous rencontrerez. Il définit le mot doux, c’est un gentleman. Il était doux, alors son réseau l’utilisait comme un sac de boxe pour toute sa haine anti-Trump. Il était tellement gentil qu’il rit quand Anderson Cooper, l’animateur de CNN, disait que Lord défendrait le président Trump s’il déféquait sur son bureau. C’est la récompense de Lord: être expulsé et souillé comme un salut nazi.

Ça devrait être la goutte qui fait déborder le vase.

CNN avait l’habitude de se poser comme une oasis centriste entre MSNBC et Fox, ce n’est plus le cas. 

CNN s’est marqué comme un réseau fanatiquement anti-Trump obsédé par les théories du complot sur la manière dont Trump a été installé à la Maison-Blanche par ses impitoyables seigneurs du Kremlin. Leur traitement de Lord dit aux conservateurs que la seule façon de traiter CNN est de faire demi-tour et de rentrer chez eux.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

(1) http://www.washingtontimes.com/news/2017/may/23/how-much-does-cnn-hate-trump-93-of-coverage-is-neg/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz