FLASH
[21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  |  Attentat de Londres : le terroriste syrien aime la Grande Bretagne, affirme son frère  |  Israël : la police a arrêté un colon arabe de 17 ans après qu’un pistolet a été découvert chez lui  |  Attaque dans la cour de la synagogue de Garges-lès-Gonesse par des musulmans antisémites hurlant « Allahou akbar, nique les juifs »  |  [18/09/2017] Honte : la gauche a dénoncé le mur construit par Israël pour protéger ses citoyens, et elle en construit un pour protéger la tour Eiffel  |  Nikki Haley (ambassadrice des Etas-Unis à l’ONU): « La Corée du nord sera détruite si nous devons nous défendre contre ses attaques »  |  Attentat islamiste à Vigneux-sur-Seine (91) : un homme tente de tuer des policiers en criant Allah Ou akbar  |  Les USA, le Japon et la Corée du sud ont fait une démonstration de force aérienne en réponse au dernier tir de missile de Pyongyang  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Marina Linardi le 16 août 2017
Nicolás Maduro à côté de l’ayatollah iranien Ali Khamenei

Le directeur de la CIA a averti que la présence du Hezbollah et de l’Iran au Venezuela pourrait être un risque pour les États-Unis.

Alors que les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du nord étaient au plus haut, le président Trump a tweeté qu’il n’excluait pas l’option militaire contre le Vénézuela. Stupéfaction pour ceux qui reprochaient au président Bush de ne pas pouvoir marcher et mâcher un chewing gum en même temps. Ils en prirent pour leur compte.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dans le même temps où il gérait – de façon extrêmement controversée mais victorieuse – le dossier nord-coréen, le président Trump :

  • suivait toujours la réforme de l’Obamacare et poussait le président du bloc Républicain au Sénat à se mettre au travail,
  • nommait Tomas Philipson au poste de Conseiller économique,
  • lançait une enquête sur le vol à grande échelle de la propriété intellectuelle par la Chine – un secret pour personne,
  • recevait le président colombien Manuel Santos,
  • signait la très importante loi S114 pour les soins et le choix médicaux proposés aux vétérans, laissés pour compte par les administrations précédentes,
  • et mettait en place les mesures d’urgence pour lutter contre la crise de l’opïod – héroïne et drogues synthétiques – qui tue 3000 Américains toutes les deux semaines.

Dans le cadre des tensions entre les États-Unis et le Venezuela concernant la situation critique dans le pays des Caraïbes, le directeur de la Central Intelligence Agency, Mike Pompeo, a averti dimanche dernier, en pleine crise nord-coréenne si forte qu’il n’a pas été entendu, que la situation « pourrait devenir un risque pour les États-Unis » à cause des présences de l’Iran et des terroristes du Hezbollah.

« Le Venezuela pourrait devenir un risque pour les États-Unis. Les Cubains sont là; les Russes sont là; L’Iran et le Hezbollah sont là », a indiqué le fonctionnaire américain lors d’une interview avec Fox News.

Et il a alerté « C’est une situation qui présente le risque de devenir très mauvaise. Pour cette raison, l’Amérique a besoin de prendre cette situation très au sérieux ».

Pompeo a indiqué, également, que pendant ses sept mois en fonction en tant que chef de la CIA on a vu seulement « un dégradation continue » de la situation au Venezuela. Il a dit que Nicolás Maduro continue d’augmenter son pouvoir, et « d’infliger de plus en plus de douleur au peuple » vénézuélien.

Il a dénoncé la répression brutale par les forces chavistes durant les quatre mois de manifestations.

Dans ce contexte, il a révélé que le dictateur Maduro a déployé des tireurs embusqués et des snipers pour tirer à bout portant contre la population civile.

« La politique des États-Unis est de travailler avec nos partenaires latino-américains pour tenter de rétablir la démocratie », a-t-il ajouté.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les déclarations de Pompeo ont eu lieu après l’avertissement vendredi dernier du président Donald Trump, qui n’a pas exclu une opération militaire dans le pays d’Amérique latine.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Marina Linardi pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz