FLASH
[20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Oksana Zvirynska le 17 août 2017

Emmanuel Macron a dupé ses supporters pour arriver au sommet, et son mouvement En Marche! ne répondra pas aux attentes, ont fustigé les membres de son propre parti.

Le verdict accablant arrive comme un coup de canon au président français dont la popularité chute lourdement après les résultats du sondage révélant que sa cote de confiance est en forte baisse après seulement 100 jours.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le président Macron a promis de réformer les lois du travail en cas de victoire électorale, alors qu’il veut lancer la revitalisation de l’économie française.

Mais les membres du parti En Marche! ont déclaré que c’était une «énorme escroquerie» et ont affirmé que les gens ont même été payés pour participer à des manifestations de soutien au président Macron.

Tiphaine Beaulieu, un professeur de français qui a rejoint le parti cette année, a déclaré :

« Aux yeux des militants et des élus qui les soutiennent, En Marche commence à ressembler à une mascarade, une énorme escroquerie basée sur des valeurs louables qui ne servent qu’à des fins de marketing ».

Elle a déclaré au site d’information politique Politico.co.uk que les supporters ont été dupés par une «startup de la culture».

La lune de miel du président français est déjà terminée, alors que son administration centriste tente de corriger une série de grosses gaffes, et de gérer les obstacles majeurs qui ont endommagé sa réputation et ont mis en doute sa crédibilité.

Avertissant le très jeune président – il a seulement 39 ans et peu d’expérience – des temps difficiles à venir, Mme Beaulieu a ajouté: « Beaucoup d’élus locaux ne veulent pas travailler avec En Marche pour les élections sénatoriales et municipales ».

Devant sa superbe victoire électorale, Mme Beaulieu a affirmé que le mouvement de Macron avait abandonné les processus démocratiques et désigné les candidats, supprimé les comités internes, sans avertissement, et éliminé les membres rebelles en désactivant leurs comptes.

Un représentant officiel du président Macron a fermement rejeté les accusations de Beaulieu en disant: « Nous ne sommes pas sûrs de savoir ce qui la motive vraiment ».

Un porte-parole a défendu le mouvement En Marche!, en ajoutant: «Après chaque campagne, il y a toujours une période de calcul. Les gens investissent beaucoup de temps; Il y a autant de contents que de déçus.»

« Nous sommes un jeune mouvement encore en voie de maturation, et aujourd’hui, nous devons avoir des structures qui reconnaissent la réalité de ce que nous sommes devenus ».

Bien que ces dernières semaines ont été passées dans le travail sur son image internationale, ce qui a amusé Donald Trump et plusieurs leaders, les fissures de la vie politique de son propre pays ont commencé à apparaître.

Un sondage publié cette semaine a montré que seulement 36 pour cent des électeurs français approuvent la politique d’Emmanuel Macron, ce qui le rend plus impopulaire que son prédécesseur François Hollande à un stade similaire de sa présidence.

Emmanuel Macron a fait face à une réaction négative sur sa proposition ambitieuse visant à réduire le budget de l’armée d’environ 897 millions de £ à la fin de l’année.

Il est confronté au défi de trouver 3 milliards de £ d’économies d’ici la fin de l’année afin de ramener le déficit à moins de trois pour cent du PIB, comme l’exigent les règles de l’UE.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Conformément à ses propositions, 120 000 postes seraient supprimés dans la fonction publique française, et les entreprises nationales gagneraient plus de flexibilité sur les heures de travail et les salaires.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz