Quantcast
Publié par Gaia - Dreuz le 17 août 2017

Les services de police avaient appréhendé un individu inquiétant, dans la nuit de vendredi à samedi à Nice. Un opérateur du Centre de supervision urbain avait repéré un homme en train d’armer un pistolet semi-automatique rue Trachel.

L’individu, manifestement en état d’ébriété, avait ensuite pénétré dans une épicerie pour effectuer des courses tout à fait normalement.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Six mois de prison avec sursis

Les équipages de la brigade anti-criminalité (BAC), de concert avec la police municipale, l’avaient interpellé rue de Belgique, les bras chargés de bières. L’arme, cachée sous son tee-shirt, de calibre 7.65, était bien réelle, chargée et approvisionnée en munitions.

Une balle était engagée dans la chambre du pistolet.

Jugé ce lundi en comparution immédiate, Natalino, 35 ans, défendu par Me Hubert Patrice Zouatcham, a été condamné à six mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve pour port prohibé d’arme.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le procureur Jean-Michel Prêtre avait demandé son maintien en détention. Il a été remis en liberté. L’énigmatique individu dit avoir trouvé l’arme dans la rue.
Son procès n’a pas permis d’en savoir plus hormis qu’il savait manipuler une arme.

En situation irrégulière, l’individu,qui comprend mal le français, vivrait de petits boulots non déclarés. Son épouse, femme de ménage, a confirmé l’addiction de son mari à l’alcool.

Source : Nicematin.com

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz