FLASH
[24/09/2017] Election allemande : pas de surprise côté Merkel, mais l’AfD anti-musulman progresse fortement à mi-journée  |  T’es con Macron ? Inviter les cultes à discuter d’éthique un vendredi soir ? Les juifs et shabbat, t’as entendu parlé ?  |  Grosse victoire sociale de Trump : moins 1,2 million de pauvres vivent de bons alimentaires depuis son élection  |  [23/09/2017] Corée du Nord : le séisme détecté ce matin semble être une réplique du test nucléaire de début septembre  |  Marseille : un homme abattu en pleine rue en rapport avec le trafic de drogue  |  Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 17 août 2017
 

Lors des cérémonies de dernier adieu à un proche ou un ami, des participants disent souvent un texte, poème ou message méditatif dans le but d’apporter un rayon de lumière et d’espérance dans la tristesse de tous.

L’abbé Alain-René Arbez a composé un poème, qui est souvent utilisé dans les cérémonies qu’il anime lors de funérailles. Il a souhaité le partager avec les lecteurs de Dreuz info, pour aider certains à apporter leur soutien envers la famille et les amis du défunt au moment de cette dernière séparation.

Poème d’adieu

Comment vais-je arriver sur l’autre rive, je n’en sais rien.

Il y aura sans doute un passage par la lumière d’en haut en quittant ici-bas, mais comment ce sera, je l’ignore.

Ce que je sais, c’est que j’emporterai avec moi les plus beaux moments de mon chemin sur terre, et surtout les sourires de ceux et celles que j’ai aimés.

Une chose est sûre : je rencontrerai le visage de l’amour, car je crois qu’au terme de cette existence quelqu’un m’attend.

Le vent de la vie m’entraîne avec lui vers d’autres horizons,

et je me laisse porter, libéré de mes épreuves.

Je m’en vais, allégé, vers quelqu’un qui m’attend, et qui m’accueillera comme je suis,

car c’est le visage de l’amour, la source de tout ce qui vit.

Je suis sûr de reconnaître en ce visage aimant les visages mêmes de tous ceux et celles qui m’ont aimé. Je quitte ce monde, j’abandonne mes réalités de chaque jour, mais l’amour demeure…

Le vent de la vie, nul ne sait d’où il vient, nul ne sait où il va, mais il est comme un souffle qui ranime, une respiration aux dimensions de l’univers,

et quand se tournent les pages du temps et qu’il faut se dire adieu,

pourquoi oublier que quelqu’un nous aime et nous attend ?…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez prêtre, pour Dreuz.info.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz