FLASH
[20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 17 août 2017
 

Lors des cérémonies de dernier adieu à un proche ou un ami, des participants disent souvent un texte, poème ou message méditatif dans le but d’apporter un rayon de lumière et d’espérance dans la tristesse de tous.

L’abbé Alain-René Arbez a composé un poème, qui est souvent utilisé dans les cérémonies qu’il anime lors de funérailles. Il a souhaité le partager avec les lecteurs de Dreuz info, pour aider certains à apporter leur soutien envers la famille et les amis du défunt au moment de cette dernière séparation.

Poème d’adieu

Comment vais-je arriver sur l’autre rive, je n’en sais rien.

Il y aura sans doute un passage par la lumière d’en haut en quittant ici-bas, mais comment ce sera, je l’ignore.

Ce que je sais, c’est que j’emporterai avec moi les plus beaux moments de mon chemin sur terre, et surtout les sourires de ceux et celles que j’ai aimés.

Une chose est sûre : je rencontrerai le visage de l’amour, car je crois qu’au terme de cette existence quelqu’un m’attend.

Le vent de la vie m’entraîne avec lui vers d’autres horizons,

et je me laisse porter, libéré de mes épreuves.

Je m’en vais, allégé, vers quelqu’un qui m’attend, et qui m’accueillera comme je suis,

car c’est le visage de l’amour, la source de tout ce qui vit.

Je suis sûr de reconnaître en ce visage aimant les visages mêmes de tous ceux et celles qui m’ont aimé. Je quitte ce monde, j’abandonne mes réalités de chaque jour, mais l’amour demeure…

Le vent de la vie, nul ne sait d’où il vient, nul ne sait où il va, mais il est comme un souffle qui ranime, une respiration aux dimensions de l’univers,

et quand se tournent les pages du temps et qu’il faut se dire adieu,

pourquoi oublier que quelqu’un nous aime et nous attend ?…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez prêtre, pour Dreuz.info.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz