FLASH
[13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  |  Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 août 2017

Le parcours du terroriste présumé des attentats du 13 novembre 2015 se précise. Il aurait même profité de l’assistance involontaire des nombreux bénévoles qui venaient en aide aux migrants à Budapest.

À la demande des autorités françaises, le contre-terrorisme hongrois (TEK) continue d’enquêter sur le parcours et les éventuelles complicités dont aurait bénéficié Salah Abdeslam, actuellement en détention provisoire à la prison de Fleury-Mérogis. Les enquêtes menées par diverses polices en Europe avaient déjà permis d’établir qu’il s’était rendu à Budapest à trois reprises, au cours de l’été 2015, quelques mois avant les attentats de Paris, le 13 novembre 2015, et Bruxelles le 22 mars 2016.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Plaque tournante

Selon les nouvelles informations publiées lundi 14 août par le journal Magyar Idök, ce ne sont pas moins de treize terroristes formés par l’État islamique, qu’Abdeslam aurait convoyés, depuis Budapest, véritable plaque tournante logistique entre la « Route des Balkans » et l’Europe de l’Ouest. Alors que la crise des réfugiés battait son plein, Abdeslam était chargé de récupérer ses complices aux abords de la gare internationale de Budapest.

Ces derniers s’étaient infiltrés dans la zone Schengen par la frontière entre la Hongrie et la Serbie, dissimulés parmi les flots de migrants. Parmi eux : les trois membres du commando du Bataclan – Omar Ismaël Mostefaï, Mohamed Foued-Aggad et Samy Amimour – récupérés par Abdeslam, le 17 septembre 2015.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Si la lumière se fait sur le parcours des terroristes, il subsiste des zones d’ombre. Leur réseau a pu mettre la main sur des cartes téléphoniques SIM hongroises achetées par un interprète à Kiskorös, dans le sud de la Hongrie. Le réseau pourrait aussi avoir profité de l’assistance involontaire des nombreux bénévoles qui venaient en aide aux migrants : Salah Abdeslam a séjourné à deux reprises dans l’appartement d’un membre d’une organisation humanitaire.

Source : Ouest-france.fr

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz