FLASH
[21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  |  Attentat de Londres : le terroriste syrien aime la Grande Bretagne, affirme son frère  |  Israël : la police a arrêté un colon arabe de 17 ans après qu’un pistolet a été découvert chez lui  |  Attaque dans la cour de la synagogue de Garges-lès-Gonesse par des musulmans antisémites hurlant « Allahou akbar, nique les juifs »  |  [18/09/2017] Honte : la gauche a dénoncé le mur construit par Israël pour protéger ses citoyens, et elle en construit un pour protéger la tour Eiffel  |  Nikki Haley (ambassadrice des Etas-Unis à l’ONU): « La Corée du nord sera détruite si nous devons nous défendre contre ses attaques »  |  Attentat islamiste à Vigneux-sur-Seine (91) : un homme tente de tuer des policiers en criant Allah Ou akbar  |  Les USA, le Japon et la Corée du sud ont fait une démonstration de force aérienne en réponse au dernier tir de missile de Pyongyang  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 août 2017

La gauche américaine veut la destruction du président américain. La gauche juive américaine encore plus : Trump soutient Israël, il déteste les Palestiniens, il ne croit pas à la solution à deux Etats, il est ami de Netanyahu qu’elle vomit. Et la gauche juive américaine soutient les Palestiniens et rêve d’un Israël socialiste et sans frontière qui n’existera jamais.

Steve Bannon était le plus radical défenseur d’Israël gouverné par le Likoud parmi les conseillers de Donald Trump. Mais il est surtout le plus à droite des conservateurs, le plus populiste des ennemis de la corruption des politiciens de Washington, le plus fier défenseur des petites gens et de la classe moyenne méprisée depuis 40 ans. Cela, les médias de gauche ne le lui pardonnaient pas.

Les juifs américains sont principalement de gauche. Ils ont voté à 78% pour Obama. Lorsqu’Obama a illégalement financé V15 avec l’argent des contribuables américains (le dossier est en train de sortir nous en reparlerons), avec l’assistance de ses conseillers pour faire perdre les élections à Benjamin Netanyahu et faire gagner la gauche, ils ont hurlé de joie. Lorsque Netanyahu a gagné, ils n’ont pas digéré la pilule. Lorsque Trump a gagné contre Clinton, la pilule les a étouffés.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • Dès sa nomination comme conseiller de Trump à la Maison-Blanche, deux journalistes d’Associated Press ont fait courir la rumeur que Bannon était antisémite. Ils auraient fouillé les minutes de son divorce où sa femme aurait rapporté de lui des propos antisémites. Lorsque je les ai contactés pour leur demander les éléments qu’ils ont trouvés, ils n’ont jamais répondu : ces éléments n’existaient pas.
  • Ensuite ils ont accusé Breitbart, dont il est le propriétaire, d’être un média antisémite. Les journalistes juifs de Breitbart – certains très connus et respectés comme Larry Solov et l’ensemble de la rédaction éditoriale : Joel Pollak, Ben Shapiro et Alex – sont montés au créneau pour dire que ni Bannon, ni Breitbart n’ont jamais publié une ligne anti-israélienne, bien au contraire ! Breitbart a été fondé par Andrew Breitbart, un juif sioniste, son rédacteur en chef est un juif qui soutient Israël – seulement il soutient le gouvernement Netanyahu, et la gauche juive ne le lui pardonne pas.
  • Ensuite ils ont accusé Breitbart d’être le porte-voix de l’extrême droite. Comme en France, où les journalistes classent à l’extrême droite tout ce qui est à droite des socialistes pour éloigner le grand public, et éviter qu’ils lisent des informations que eux enterrent.

Après avoir accusé Breitbart d’être antisémite et avoir eu la peau de Bannon, le New York Times (2) affirme que Breitbart est un média « fanatiquement pro-israélien »

Ils ont fini par avoir la peau de Steve Bannon, qui a quitté son poste de Conseiller du président Trump à La Maison-Blanche.

Maintenant qu’il est parti, Wil S. Hylton a écrit dans le New York Times (2) – l’un des trois médias les plus engagés pour faire tomber Trump avec le Washington Post et CNN – que Breitbart est un média « fanatiquement pro-israélien »… après l’avoir accusé d’être antisémite.

La vérité sort donc, mais Bannon y aura laissé sa tête, et Israël a perdu un de ses soutiens les plus puissants auprès du président Trump.

Ironie, la gauche juive américaine, s’appuyant sur sa caution morale juive, fait croire au monde que le président Trump, le seul président de l’histoire de Etats-Unis qui a une famille juive, une fille juive, un petit fils juif, un gendre juif, et qui dans les années 2000, en pleine intifada, a été le parrain de la Parade de la Journée israélienne de New York (alors que les politiciens refusaient) est un antisémite et un raciste.

Dans un article intitulé « 19 personnes dont les juifs devraient se méfier plus que de Sarsour » [Linda Sarsour, l’égérie de l’extrême gauche féministe, est une Palestinienne radicale qui soutient les terroristes du Hamas, et appelle à la destruction d’Israël], les juifs de gauche pro-israéliens du site Forward.com, ont même accusé Morton Klein, que je connais bien, qui est un défenseur farouche d’Israël, qui est le président du ZOA, la Zionist Organisation of America, d’être un ennemi d’Israël aussi dangereux que ceux qui soutiennent le Hamas !

Pourquoi ? Parce Morton est un Républicain.

Et ça, les juifs Démocrates ne le lui pardonnent pas, tout comme ils n’ont pas pardonné à Steve Bannon de soutenir Benjamin Netanyahu, d’être proche des idées de la droite dure la plus sioniste en Israël, et d’être un populiste et un conservateur.

Ils ont eu la tête de Bannon. Peu leur importe que Stephen Bannon, qu’ils ont étiqueté extrême droite sans la moindre évidence pour supporter leurs accusations, ait dit que « les suprémacistes blancs sont des clowns et des bouffons ». Même CNN a eu l’honnêteté de le publier, le 18 août (1) – après qu’il ait été éjecté de la Maison-Blanche.

Ils veulent maintenant la tête de Sebastian Gorka, un conseiller sécurité de Trump à la Maison-Blanche qui parle sans langue de bois de la menace islamiste. Ils l’accusent depuis des mois d’être antisémite sans avoir la plus petite preuve. Mais ont-ils besoin de preuve quand il suffit de reprendre une rumeur ad nauseam pour en faire une vérité ?

Des gens honnêtes pensent sincèrement que Donald Trump a soutenu les néo-nazis et le Ku Klu Klan après l’attaque à la voiture bélier à Charlottesville, parce qu’ils l’ont entendu sur toutes les radios, toutes les télés, et lu dans tous les journaux depuis 8 jours. Et c’est un mensonge : Donald Trump a dénoncé et rejeté et désavoué le KKK 18 fois durant sa campagne électorale. Pourquoi 18 fois ? Parce que les médias refusaient de l’entendre le dire. Ils lui ont posé la question encore, et encore, et encore, et ne se sont calmés (pour recommencer maintenant) que lorsque Trump leur a dit :

« Ecoutez, j’ai désavoué le KKK 4 fois aujourd’hui pour 4 médias différents. Je le fais encore avec vous. Je vous le dis, là : le KKK est un groupe totalement détestable, je les rejette totalement, je les désavoue totalement. Là, vous l’avez entendu ? Ca fait 3 jours que je le répète toute la journée à toutes les chaînes, et demain on va me le demander encore. »

Et bien ils viennent de recommencer.

Trump a dénoncé, rejeté, critiqué, désavoué, les suprémacistes blancs, les néo-nazis et le KKK trois fois à propos des affrontements de Charlottesville, et ils disent que Trump épouse les thèses du KKK et des néo-nazis ! Aucun mensonge ne les arrête : plus le mensonge est gros, plus il passe.

Et comme Bannon était accusé de soutenir les suprémacistes blancs, ce qui n’est pas le cas, ils ont obtenu sa tête.

Le Huffpost (qui ironiquement a été créé avec l’aide du fondateur de Breitbart) a eu un titre dégoûtant, raciste : « Goy By » un jeu de mots pour Goodby et goodby au Goy (non juif en Yiddish). La gauche a tous les droits.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

J’oubliais. Ils s’en prennent aussi au fils de Donald Trump, qu’ils accusent – toujours sans preuve – d’être un membre du Klan. J’en parle dans un autre article à venir.

Mais si les médias ont gagné cette manche en éliminant le plus nationaliste et le plus populiste et le plus « fanatiquement pro-israélien » des conseillers de Trump, ils vont perdre la seconde manche. Steve Bannon est déjà retourné chez Breitbart news, et a écrit :

“S’il existe quelque confusion, laissez-moi clarifier la situation [les caractères gras sont dans la déclaration originale] : je quitte la Maison-Blanche, et je pars en guerre pour Trump et contre ses opposants — à Washington, dans les médias, et dans les  grosses entreprises américaines.”

Ce que la gauche n’a en effet pas compris, c’est qu’en faisant exclure Bannon de la Maison-Blanche, ils ont libéré sa parole…

La Maison-Blanche a hélas perdu le plus puissant conseiller pro-israélien du président, mais Trump a gagné un guerrier : Bannon, son plus vocal avocat, et il n’a pas froid aux yeux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) http://www.cnn.com/2017/08/16/politics/steve-bannon-interview-white-supremacy/index.html
(2) https://www.nytimes.com/2017/08/16/magazine/breitbart-alt-right-steve-bannon.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz