FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 août 2017

Alain Marsaud était invité de BFMTV en sa qualité d’ex-chef de la lutte antiterroriste au parquet de Paris, face à deux journalistes, et un homme qu’on imaginerait à sa place dans les procès politiques en URSS, chroniqueur à France inter qui veut imposer ce qu’on doit penser sur l’islam et le terrorisme, Anthony Bellanger.

Alain Marsaud : « Je peux vous assurer que, si on a peur de nommer l’ennemi, on ne risque pas de gagner cette guerre »

Alain Marsaud évoque les dissimulations médiatiques destinées à protéger l’islam de toute critique suite aux deux attentats islamiques qui ont frappé la Catalogne jeudi et vendredi, et fait 13 morts et plus de 120 blessés (mais il y a aussi eu ces jours-là des attentats de l’islam en Finlande, en Russie, en Israël, en France à Montargis, pour ce qui est des seuls pays occidentaux).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Marsaud déclare : « On n’a pas osé nommer l’ennemi. On n’a pas dit à un seul moment qu’il s’agissait de l’islamo-fascisme, que c’était l’islam intégriste qui motivait ce genre d’actions, comme si on avait peur de nommer l’ennemi. Je peux vous assurer que, si on a peur de nommer l’ennemi, on ne risque pas de gagner cette guerre. Que ce soient les journalistes, dans ce pays ou les responsables politiques, pas un seul en deux jours n’a dit qu’on était en présence d’attentats islamistes. Mais on a peur de quoi, bon sang ? »

– Un journaliste : Est-ce que les gouvernements doivent accentuer leurs efforts de coopération, de renseignement ?

« Ma question, elle va vous gêner, monsieur. Mais j’insiste sur ce point-là. Personne ne parle d’islamisme radical ni d’islamo-fascisme. On dit que c’est l’État islamique qui revendique, point à la ligne. »

En entendant les mots islam et fascisme accolés, Anthony Bellanger explose.

Il nous donne alors en live un formidable exemple de comment la dictature de la pensée opère. Il veut faire taire Marsaud car ce dernier n’est pas politiquement correct, il a commis un crime de langage. Bellanger veut que Marsaud dise ce que lui, Bellanger, veut qu’on dise et pense. Il veut le faire taire. Il a décidé qu’on ne doit pas dire certaines vérités. Il veut obliger Marsaud à rester strictement dans les limites restreintes de la liberté d’expression qu’il a fixé.

A Alain Marsaud, il commence par tenter de donner une leçon de journalisme aussi hypocrite que drôle : il dit que le journalisme s’intéresse aux faits ! Quel humour on en redemande !

En 2017, avec internet et le travail de la « fichue sphère » qui révèle presque quotidiennement ce que l’AFP et les médias cachent, et corrige les informations qu’ils manipulent pour leur faire dire autre chose que ce qu’il s’est passé, ou pour que les gens ne comprennent pas ce qu’il s’est vraiment passé, on est en droit de sourire.

Dans quelle sphère de bulles et de bisounours, sans réseaux sociaux ni internet, vit ce Bellanger ?!

Puis Bellanger Anthony dit une chose aussi éloignée de la vérité que de soutenir que l’Etat islamique serait une organisation humanitaire. Il lance à Marsaud que « le travail des journalistes consiste d’abord en une vérification des faits, et non à « dire ce que vous voudriez » :

« Vous dites absolument n’importe quoi ! D’une part, tout le monde sait que ce sont des attentats islamistes. Et deuxièmement, les journalistes ne sont pas là pour dire ce qu’ils pensent ou ce qu’il veulent ou ce que vous voudriez. Ils sont là pour dire les choses telles qu’elles sont, au fur et à mesure où elles sont [confirmées]. Il y a suffisamment de victimes pour ne pas dire n’importe quoi. […] Pour l’instant, vous pouvez dire si vous voulez qu’il s’agit d’un attentat islamiste, et c’est de toute façon le cas. Leur travail est de prendre des précautions avec la vérité et donc de dire qui a revendiqué, combien il y a de victimes et pas de dire ce que vous voudriez qu’ils disent. »

  • On aimerait Bellanger, que les mêmes précautions soient prises lorsque les médias accusent à tort Israël d’avoir tué l’enfant al Dura ;
  • on aimerait que les journalistes s’abstiennent de dire ce qu’ils pensent lors des élections présidentielles, allant jusqu’à soutenir ouvertement le candidat de leur choix et appeler les gens à faire barrage au candidat qu’ils ne veulent pas voir élu ;
  • on aimerait qu’ils vérifient les faits avant de déclarer l’auteur musulman d’un attentat au couteau « psychologiquement instable » avant même de connaître son identité ;
  • on aimerait que pendant la campagne, ils n’étouffent pas les révélations d’emplois fictifs qui touchent François Bayrou, et montent en épingle ceux qui plombent Fillon ;
  • on aimerait qu’ils « disent les choses telles qu’elles sont » quand un musulman jette Sarah Halimi du 4e étage par la fenêtre après l’avoir traitée de sale juive, après l’avoir torturée, après avoir crié Allahu Akbar, au lieu d’ignorer totalement l’horrible agression ;
  • on aimerait que lorsqu’un islamiste est heureusement tué juste après avoir ouvert le feu à la kalachnikov dans une synagogue de Jérusalem, les journalistes ne titrent pas « un père de famille Palestinien tué lors d’un incident à Jérusalem qui a fait 6 morts » ;
  • on aimerait que lorsque des syndicalistes et un syndicat rouge se font condamner pour escroquerie et détournement de fonds, les journalistes n’oublient pas d’en parler ;
  • on aimerait que les journalistes n’aient pas fabriqué de toutes pièces un héros du Malien de l’attentat de l’épicerie Casher de Vincennes, qui s’est sauvé dès qu’il a pu ;
  • on aimerait que les journalistes publient que le président Trump a créé 1 million d’emplois en 6 mois de présidence, que l’indice de confiance des entreprises est à son plus haut depuis 30 ans, et que l’immigration illégale a baissé de 70% ;
  • on aimerait que ce ne soit pas à nous, « fichue sphère », qu’il incombe de découvrir et dénoncer Mehdi Meklat l’antisémite homophobe du BondyBlog, mais nous le faisons de bonne grâce pour palier à votre déficience.
  • Et l’on aimerait que ce soit vous, Bellanger et les journalistes, qui aient été les premiers à révéler que l’Etat islamique infiltre ses combattants parmi les migrants et les réfugiés.

S’en suivit un long silence d’Alain Marsaud qui, comprenant que converser avec ce sentencieux interlocuteur est une cause perdue, décide de se lever et de quitter le plateau.

Journaliste sur internet pour divers médias français et étrangers, je suis très heureux qu’il existe des Bellanger. Je ne voudrais surtout pas qu’ils changent : ils assurent notre succès et notre croissance.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

PS Voilà la seule contribution de l’islam à l’Europe ces dernières années :

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz