FLASH
[24/06/2018] 10 militants arrêtés en France ce dimanche pour un projet d’attentat contre des musulmans. Ils sont soupçonnés d’appartenir au groupuscule AFO: « Action des Forces Opérationnelles » pour venger les attaques islamistes  |  Turquie : après 26.1% des votes comptés, Erdogan a 58.5%, İnce 27.1%, Akşener 7.6%, Demirtaş 5.7%  |  Le Rial, monnaie iranienne, plonge encore tandis que les sanctions américaines se précisent, et c’est autant de terrorisme en moins dans le monde  |  Ce dimanche, Tsahal a pris pour cible un véhicule utilisé par un groupe de colons arabes palestiniens qui tentait de lancer des ballons incendiaires depuis le sud de la bande de Gaza vers le territoire israélien  |  Record d’impopularité pour Macron, record de popularité pour Trump – c’est qui le fou déjà ?  |  Terrorisme islamique : un colon arabe a lancé sa voiture sur 3 Israéliens, qui ont été blessés  |  Effet Trump en Arabie saoudite : levée de l’interdiction de conduire faite aux femmes  |  [20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 21 août 2017


J’ai beau ne plus rien attendre des médias de masse internationaux dont je connais le tropisme sinistre, au sens littéral, évidemment, j’avoue avoir été bluffé.

En l’espace de vingt- quatre heures chronométrés, ceux- ci, sans la moindre vergogne, avec une bonne conscience immaculée, auront très exactement contredit leurs positions les plus outrées.

C’est ainsi que le 17 août, Donald Trump était maudit universellement et électroniquement pour ne pas avoir expressément cité les suprématistes comme responsables de la mort, au moyen d’une voiture-bélier conduite par l’un des leurs, d’une jeune femme à Charlottesville, aux États-Unis. Le reproche était sérieux mais universel et planétaire, autrement dit, un rien disproportionné.

Le lendemain, des islamistes marocains, au moyen du même bélier véhiculé, assassinaient quatorze personnes dans les rues de Barcelone. Le président français délivrait à la ville et au monde la terrible sentence suivante :

« Toutes mes pensées et la solidarité de la France pour les victimes de la tragique attaque à Barcelone. Nous restons unis et déterminés. »

Barack Obama n’était pas en reste non plus d’une banalité qui ne vexait personne :

« Michelle et moi pensons aux victimes et à leurs familles à Barcelone. Les Américains seront toujours avec leurs amis espagnols. Un baiser. »

J’affirme qu’aucun des journalistes qui la veille encore maudissaient le nom du premier Américain, ascendants et descendants compris, n’a exprimé le début du commencement d’une esquisse de regret sur l’omission-soumission d’Emmanuel Obama.

Pour dire le vrai, je trouve que leur propre déni moral et professionnel est encore plus indigne.

Mais à force de juger avec iniquité on oublie jusqu’au sens du mot de dignité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz