FLASH
[20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 21 août 2017


J’ai beau ne plus rien attendre des médias de masse internationaux dont je connais le tropisme sinistre, au sens littéral, évidemment, j’avoue avoir été bluffé.

En l’espace de vingt- quatre heures chronométrés, ceux- ci, sans la moindre vergogne, avec une bonne conscience immaculée, auront très exactement contredit leurs positions les plus outrées.

C’est ainsi que le 17 août, Donald Trump était maudit universellement et électroniquement pour ne pas avoir expressément cité les suprématistes comme responsables de la mort, au moyen d’une voiture-bélier conduite par l’un des leurs, d’une jeune femme à Charlottesville, aux États-Unis. Le reproche était sérieux mais universel et planétaire, autrement dit, un rien disproportionné.

Le lendemain, des islamistes marocains, au moyen du même bélier véhiculé, assassinaient quatorze personnes dans les rues de Barcelone. Le président français délivrait à la ville et au monde la terrible sentence suivante :

« Toutes mes pensées et la solidarité de la France pour les victimes de la tragique attaque à Barcelone. Nous restons unis et déterminés. »

Barack Obama n’était pas en reste non plus d’une banalité qui ne vexait personne :

« Michelle et moi pensons aux victimes et à leurs familles à Barcelone. Les Américains seront toujours avec leurs amis espagnols. Un baiser. »

J’affirme qu’aucun des journalistes qui la veille encore maudissaient le nom du premier Américain, ascendants et descendants compris, n’a exprimé le début du commencement d’une esquisse de regret sur l’omission-soumission d’Emmanuel Obama.

Pour dire le vrai, je trouve que leur propre déni moral et professionnel est encore plus indigne.

Mais à force de juger avec iniquité on oublie jusqu’au sens du mot de dignité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz