FLASH
[18/01/2018] Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 21 août 2017


J’ai beau ne plus rien attendre des médias de masse internationaux dont je connais le tropisme sinistre, au sens littéral, évidemment, j’avoue avoir été bluffé.

En l’espace de vingt- quatre heures chronométrés, ceux- ci, sans la moindre vergogne, avec une bonne conscience immaculée, auront très exactement contredit leurs positions les plus outrées.

C’est ainsi que le 17 août, Donald Trump était maudit universellement et électroniquement pour ne pas avoir expressément cité les suprématistes comme responsables de la mort, au moyen d’une voiture-bélier conduite par l’un des leurs, d’une jeune femme à Charlottesville, aux États-Unis. Le reproche était sérieux mais universel et planétaire, autrement dit, un rien disproportionné.

Le lendemain, des islamistes marocains, au moyen du même bélier véhiculé, assassinaient quatorze personnes dans les rues de Barcelone. Le président français délivrait à la ville et au monde la terrible sentence suivante :

« Toutes mes pensées et la solidarité de la France pour les victimes de la tragique attaque à Barcelone. Nous restons unis et déterminés. »

Barack Obama n’était pas en reste non plus d’une banalité qui ne vexait personne :

« Michelle et moi pensons aux victimes et à leurs familles à Barcelone. Les Américains seront toujours avec leurs amis espagnols. Un baiser. »

J’affirme qu’aucun des journalistes qui la veille encore maudissaient le nom du premier Américain, ascendants et descendants compris, n’a exprimé le début du commencement d’une esquisse de regret sur l’omission-soumission d’Emmanuel Obama.

Pour dire le vrai, je trouve que leur propre déni moral et professionnel est encore plus indigne.

Mais à force de juger avec iniquité on oublie jusqu’au sens du mot de dignité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz