FLASH
[25/09/2017] Vive le multiculturel ! 6 voitures brûlées, 2 écoles incendiées par une vingtaine de « jeunes » à Aulnay-sous-Bois  |  ⁠⁠⁠⁠⁠La pression israélienne a échoué, les terroristes entrent à Interpol: la candidature de l’Autorité palestinienne sera examinée  |  Avec la victoire de Merkel, l’euro s’est écroulé  |  Grande-Bretagne : Muhammad, prénom le plus donné aux bébés en 2016 selon le site Qz.com  |  Belgique : 8 perquisitions anti-terroristes lundi matin à Bruxelles et dans les environs  |  [24/09/2017] #Tennessee #Antioch : la quasi totalité des médias rapportant la conférence de police omettent de rapporter l’origine ethnique de l’assassin  |  Tuerie à l’église du #Tennessee : seul Fox News reprend l’info du shériff que l’assassin est un Afro-Américain  |  #Tennessee #Antioch : l’assassin est un Afro-Américain de 26 ans  |  Tennessee : le tireur serait un homme blanc d’une vingtaine d’années  |  Tennessee : l’assassin a été abattu par un civil armé  |  Tennessee : rectification, 1 mort, 7 blessés. Le tireur, blessé, a été arrêté  |  Fusillade dans une église du Tennessee : 7 morts, attaquant abattu – motif encore inconnu  |  Allemagne : le SPD (2e avec 20%) refuse une nouvelle coalition avec Merkel après la chute qu’elle subit  |  Allemagne estimations sortie des urnes: CDU/CSU 32.5%. SPD 20%. AfD 13.5%. FDP 10.5%. Verts 9.5%. Parti de Gauche 9%  |  Election allemande : Merkel remporte comme prévu, mais recule de 5%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Prescilla Stofmacher le 21 août 2017

15 personnes tuées à Barcelone. Il n’y avait aucune raison stratégique d’attaquer l’Espagne, un pays pauvre, inexistant sur les fronts militaires et internationaux. L’Islam radical aime simplement tuer les «infidèles», en particulier sur les Ramblas. Et l’intimidation fonctionne.

C’était une succession spectaculaire, en 2004: les bombes à Atocha, les élections, la victoire de Zapatero, le retrait rapide d’Irak. Ensuite, nous aurions dû commencer à comprendre que l’Ouest, cet Ouest, foutait le camp. J’espère que les boutiques de chandelles à Barcelone vont fermer. Plus nous allumons des bougies, plus ils apprécient de nous détruire.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Treize ans après les attentats de Madrid, nous avons répondu par le même scénario: cacher les images de la douleur en répétant que «l’islam est une religion de paix», en proclamant que nous ne changerons pas notre «style de vie», en éradiquant les fondamentaux de notre civilisation : la liberté d’expression, la liberté de penser, la dignité humaine – les bases mêmes de l’Occident judéo-chrétien.

L’Islam radical est la plus grande menace pour l’Europe après le Nazisme et le Communisme Soviétique.

Mais nous ne sommes pas prêts à remettre en question les piliers qui ont conduit à la catastrophe actuelle : le multiculturalisme et l’immigration de masse.

  • Nous n’avons pas fermé les mosquées salafistes,
  • nous n’avons pas expulsé les Imams radicaux,
  • nous n’avons pas interdit le financement étranger des mosquées.
  • L’Europe n’a jamais eu la volonté politique de faire la guerre à ISIS et à d’autres groupes djihadistes. Sinon Raqqa serait déjà tombée.

Il y a deux ans, en parlant au quotidien El Pais, un officier de police espagnol a déclaré : « nous sommes kaput et, dans le futur, cela sera pire ».

Au cours des derniers mois, l’État islamique et d’autres djihadistes ont produit des vidéos et des documents demandant aux musulmans de reprendre « Al-Andalus » comme ils disent, c’est-à-dire l’Espagne.

Le 3 juin 2016, ISIS a publié une vidéo dans laquelle al-Andalus a été cité quatre fois. L’Espagne est le seul pays non musulman mentionné dans la vidéo. Dans une autre vidéo, L’État islamique jure de libérer «les terres occupées, de Jakarta à l’Andalousie».

Ce policier avait raison: nous sommes kaput!

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mais ce n’est pas parce que les fanatiques islamiques rêvent de reconquérir l’Espagne ou de tuer des Occidentaux sur les Ramblas.

Nous sommes finis, kaput, parce qu’il est devenu à la mode en Occident de romancer le passé islamique de l’Espagne, de traiter les catholiques de la Reconquista comme s’ils étaient des fanatiques, et de présenter le califat perdu comme un paradis de tolérance.

Les fanatiques islamiques regardent l’histoire, la culture, la religion et les symboles d’une façon beaucoup plus sérieuse que nous. En ce sens, nous sommes kaput!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : article original de Giulio Meotti. Traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz