FLASH
[23/02/2018] Trump se moque de sa chevelure : « je me démène comme un diable pour cacher ma calvitie »  |  [22/02/2018] Belgique : grosse opération policière en cours à Bruxelles  |  L’ambassade des Etats-Unis de Montenegro a été attaquée à la grenade. Un attaquant est mort durant l’explosion  |  Attentat-suicide près du complexe de l’ambassade des États-Unis au Monténégro  |  [21/02/2018] Cauchemar absolu pour BDS : Intel investi 5 milliards de dollars pour ouvrir une usine en Israël  |  Mali: 2 soldats français ont été tués par des islamistes, en sautant sur une bombe artisanale  |  [20/02/2018] Danemark : Le suspect qui a attaqué un couple à la hache a été arrêté – oups! C’est encore un musulman  |  Effet Trump : La confiance des petites entreprises atteint un sommet record début 2018 après la victoire de la réforme fiscale de Trump  |  La nuit dernière, Tsahal a arrêté 7 terroristes musulmans en Judée-Samarie, recherchés pour implication dans des attaques terroristes et des violents troubles contre des civils et le personnel de sécurité  |  [19/02/2018] Logique : Israël supprime les subventions de l’Etat à un théâtre arabe anti-israélien de Haifa  |  En ½ siècle, le monde est passé de 75% à 9% de la population qui vit dans l’extrême pauvreté  |  Russie : L’Etat islamique revendique l’attentat dans une église du Dagestan qui a fait 5 morts  |  [18/02/2018] Une roquette vient d’être tirée depuis Gaza vers Israël. Les sirènes ont été déclenchées à Sderot et Sha’ar Hanegev  |  Judée Samarie : un terroriste islamiste palestinien muni d’un fusil automatique arrêté devant un tribunal militaire  |  Russie : Un homme ouvre le feu à la sortie d’une église au Daguestan. Au moins 4 morts et 4 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 23 août 2017

La première citoyenne de Barcelone est une idéologue de l’accueil. Elle aime la diversité, surtout de confession musulmane. Cette dernière, peu reconnaissante, lui a rendu son amour en semant la mort dans sa ville.

Cette égérie du mouvement des Indignés fut élue il y a deux ans avec le soutien de Podemos, des communistes et autres formations de gauche.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

A la une de la presse internationale, depuis les attentats terroristes islamistes ayant ensanglanté sa ville, elle déclara les larmes aux yeux et la voix tremblotante :

« Je dirais en mon nom et en celui de la ville de Barcelone, tout d’abord mes plus sincères condoléances aux familles, victimes et amis. »

Elle remercie ensuite les policiers catalans, les services professionnels et d’urgenc et termine son discours en « rassurant « les habitants de sa ville.

 » Nous sommes une ville très forte par sa diversité et ses valeurs. Une ville très fière de sa diversité et d’être une ville cosmopolite et qui continuera de l’être. »

« Cette ville aime la diversité et veut être une ville de paix et maintenons plus que jamais, nous devons rester solidaires. La terreur ne parviendra pas à changer ce que nous sommes : une ville ouverte au monde, courageuse, solidaire et fière de sa diversité. »

Eternelles paroles futiles et larmes éphémères, qui n’apaiseront en rien la douleur des familles endeuillées ni les souffrances des blessés, meurtris à jamais dans leur chair et leur esprit.

En réponse aux divers articles s’étonnant de l’absence de bornes anti-intrusion, elle répliqua :

« les auteurs de l’attentat voulaient tuer et s’ils n’avaient pas pu entrer par les Ramblas, ils l’auraient fait par un autre endroit, nous ne pouvons pas emplir une ville comme Barcelone de barrières »

Pas faux, mais cela n’empêche pas de prendre malgré tout des mesures de sécurité, à moins qu’au nom des dogmes idéologiques de la gauche immigrationniste et multiculturelle, la sécurité des citoyens ne soit plus une priorité, puisque de toute façon des attentats auront lieu, alors autant s’habituer à vivre avec le danger terroriste islamiste et éventuellement à mourir, si nous nous trouvons au mauvais endroit, au mauvais moment.

De passionaria des mouvements anti-expulsions immobilières et des cortèges « no globalisation » au poste de maire de la capitale économique de l’Espagne, son ascension fut autant remarquable que fulgurante.

En 2007, expulsée de sa maison, Ada Colau avait accusé les politiciens espagnols d’êtres « les forces du Mal » et s’était prononcée contre le capitalisme déshumanisant des banques..

Dès son arrivée au pouvoir, son idéologie gauchiste fut appliquée à la lettre : portes ouvertes à tous, en particulier aux migrants africains, à l’exception des touristes, à l’encontre desquels, elle a engagé une lutte extrêmement dure. Les Européens en bermuda sont beaucoup trop nombreux et ils constituent le problème, non la grande communauté musulmane présente à Barcelone.

« Afueras los turistas ! » peut-on lire de plus en plus souvent sur les murs du Barrio gotico de Barcelone. Asphyxiée par des flots de visiteurs, la ville veut juguler leur afflux en limitant la capacité d’hébergement.

« Numerus clausus » contre la «turistificatiòn », Barcelone n’est pas à vendre. « Assez d’excuses, accueillons les réfugiés »

Tel était le slogan de la grande manifestation, organisée en février dernier à Barcelone, pour l’accueil de milliers de migrants, qui eux n’asphyxieront pas la ville, mais seront une source inépuisable de richesses, et ce dans tous les domaines.

La maire Ada Colau, avait appelé les manifestants à « emplir les rues » pour cette marche intitulée « nous voulons accueillir » (« volem acollir », en catalan).

La manifestation était organisée par la plateforme « Chez nous c’est chez vous »

« Nous sommes la capitale de l’espoir dans une Europe de plus en plus xénophobe » expliqua la maire Colau.

En 2015, après les massacres de Paris par des terroristes islamistes, elle signa sans surprise un manifeste contre … l’islamophobie « Non en nuestro nombre » (Non en notre nom) qui dénonçait le fanatisme de l’EI « comme une réponse fonctionnelle au fanatisme raciste européen. »

En tant que maire, Colau veut autoriser la construction d’une méga-mosquée, afin de rendre plus visible la pluralité religieuse de la ville. Dans le même temps, on enlève les symboles du christianisme dans les rues, les écoles, les mairies et autres instituions publiques afin d’occulter le passé catholique du pays.

Sait-on jamais, ces symboles chrétiens pourraient stigmatiser une certaine communauté, offensée, terrorisée par la seule présence d’une Croix, le cauchemar des musulmans.

Le 13 juillet 2015, le maire de Cenicientos abolit le Chemin de Croix du Peuple sous prétexte que « ce chemin de croix avait démontré un manque de respect pour les personnes qui ne professent aucune religion ou qui professent l’islam. » Ménageons, ménageons la délicate susceptibilité des « pieux » musulmans. Ils remercieront notre respectueuse sollicitude à leur égard à leur fraternelle et chaleureuse manière …

Elle a également institué un « Observatoire des insultes « dont seraient victimes les musulmans de Barcelone. Et les insultes, voire les menaces, proférées par certains membres de la meilleure communauté qui soit à l’égard des chrétiens, justifiée par leur noble livre sacré, ne seraient que d’aimables babillages ?

Et pendant que la gauche protège et multiplie les lieux de culte musulmans, un anti-christianisme virulent particulièrement inquiétant se développe en Espagne.

Quatre-vingts ans après la guerre d’Espagne (1936-1939), une laïcité agressive resurgit dans ce pays. Les actes hostiles au christianisme ont doublé au cours de ces deux dernières années selon le rapport 2016 de l’Observatoire de la liberté religieuse. Certes, comme nombre d’autres pays, l’Espagne a subi des attentats islamistes visant des bâtiments chrétiens et ceux qui les protègent. Mais la virulence de l’offensive laïciste est symptomatique d’une radicalisation idéologique. Il est à noter que l’offensive laïciste ne vise que le christianisme, l’islam n’étant pas la cible des courageux laïcs.

L’aveuglement maladif de la gauche mondiale, signe d’une intelligence, au ras des pâquerettes, l’empêche d’accepter l’évidence, celle de l’échec dramatique de ses dogmes, qui une fois appliqués, apportent l’ oppression, la misère, et la mort de la liberté. Dans ce sens, la gauche semble être en parfaite syntonie avec l’idéologie islamique. Cela explique sans doute son islamophilie frisant la folie suicidaire, dans laquelle elle veut entraîner l’Occident.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz