Quantcast
FLASH
[23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  |  Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, convoqué le 29 mai par la DGSI  |  Marine Le Pen devra rembourser 300 000 € au Parlement européen, dans l’affaire des assistants parlementaires des députés européens FN  |  Hérault : Une dizaine de tombes du cimetière de Bédarieux dégradées et vandalisées  |  [22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  |  [20/05/2019] Israël : les militaires de rang officiers et supérieurs ne doivent plus utiliser que des iPhone car ils ont un meilleur niveau de sécurité que tous les concurrents  |  mardi 21 mai, manifestation pro-Israël devant l’Ambassade d’Islande (52 avenue Victor-Hugo, 16e) à 19 heures. N’hésitez pas à venir nombreux avec des drapeaux Israéliens  |  Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Prescilla Stofmacher le 28 août 2017

Embed from Getty Images

Le secrétaire général Antonio Guterres est arrivé dimanche soir pour sa première visite dans l’Etat juif depuis son entrée en fonction.

Israël entend obtenir du Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, une réponse adaptée en ce qui concerne l’accumulation des armes du Hezbollah au Liban, en infraction avec les résolutions de l’ONU et la raison même de la présence des casques bleus au Sud-Liban.

Durant ces trois jours de visite, Guterres rencontrera des dirigeants israéliens, puis se rendra à Ramallah pour rencontrer le président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas et dans la bande de Gaza, où l’ONU gère un important programme d’aide aux Palestiniens.

Le voyage intervient alors que le Conseil de Sécurité de l’ONU renouvelle, pour un an, le mandat de sa mission de maintien de la paix au Liban, appelée FINUL, avec un vote prévu le 30 août.

L’ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikki Haley, a accusé vendredi le commandant des forces de maintien de la paix de la FINUL de fermer les yeux sur la contrebande d’armes du Hezbollah.

La vice-ministre israélienne des Affaires Étrangères Tzipi Hotovely a fait écho à Haley dimanche.

« Nous ne permettrons plus que cet aveuglement continue, » a-t-elle déclaré à la radio israélienne.

Hotovely a expliqué que le déploiement du groupe terroriste Hezbollah le long de la frontière du Liban avec Israël sera « le principal enjeu » des discussions avec Guterres.

« Il [Guterres] rencontrera le chef du renseignement militaire et recevra un briefing, et rencontrera aussi le Premier ministre, et je suis sûr qu’il ne partira pas d’ici avec le sentiment que le mandat conféré à l’ONU est mis en œuvre sur le terrain », a expliqué Hotovely.

Haley a déclaré que la force de la FINUL constituée de 10 500 personnes «ne fait pas son travail efficacement» notamment son commandant irlandais, le général de division Michael Beary.

« Ce que je trouve totalement déconcertant, c’est le point de vue du Commandant Général de la FINUL, Beary », a déclaré Haley aux journalistes, l’accusant d’ignorer les dépôts d’armes du Hezbollah. « Le général Beary dit qu’il n’y a pas d’armes du Hezbollah. Il semble être la seule personne au sud du Liban qui est aveugle. C’est un embarrassant manque de compréhension de ce qui se passe autour de lui « , at-elle déclaré.

Le porte-parole des Nations Unies, Stephane Dujarric, a déclaré en réponse: « Nous avons pleine confiance dans le travail (du commandant).»

Guterres a dit au Conseil de sécurité qu’il avait l’intention d’examiner la manière dont la FINUL pourrait renforcer ses efforts « en ce qui concerne la présence illégale de personnel armé, des armes ou des infrastructures dans sa zone d’opérations. »

Le secrétaire général commencera son voyage avec une visite lundi au mémorial de l’Holocauste Yad Vashem. Il  rencontrera ensuite le président Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjamin Netanyahu et participera à un événement spécial au Musée d’Israël, selon une déclaration de l’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies Danny Danon.

Mardi, il rencontrera les dirigeants Palestiniens à Ramallah et mercredi il visitera la bande de Gaza et les communautés israéliennes le long de la frontière avec l’enclave.

L’ancien Premier ministre du Portugal terminera son voyage mercredi avec un discours au Musée de Tel Aviv.

Danon a déclaré qu’il espérait que le voyage révélerait « le vrai visage d’Israël », ses réalisations aussi bien que ses défis.

Depuis qu’il a pris la relève de Ban Ki-moon le 1er janvier, Guterres a été prudent dans son approche du conflit Israélo-Palestinien, en partie en réponse aux accusations américaines selon lesquelles les Nations Unies étaient contre Israël.

En mars, Guterres a exigé la suppression d’un rapport d’un organe de l’ONU qui accusait Israël d’imposer un système d’apartheid aux Palestiniens.

Guterres avait d’abord pris ses distances avec ce rapport, mais les États-Unis ont insisté qu’il soit complètement retiré.

Israël a longtemps affirmé que les Nations Unies ont un parti pris contre Israël et il envisage d’en discuter avec Guterres.

Hotovely a déclaré qu’en tant qu’ancien Premier ministre du Portugal, Guterres a des antennes politiques pointues et il se rend compte que, sous l’administration américaine actuelle, il pourrait y avoir un prix à payer pour ce qu’elle appelle une longue tradition de préjugés « presque antisémites » de l’ONU contre l’Etat Juif.

« Guterres comprend que son organisation risque de perdre non seulement sa crédibilité, mais aussi le financement du plus grand et du plus important pouvoir du monde, les États-Unis », a-t-elle déclaré.

« J’espère vraiment que nous verrons un changement de direction par rapport à Israël ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz