FLASH
[25/09/2017] Vive le multiculturel ! 6 voitures brûlées, 2 écoles incendiées par une vingtaine de « jeunes » à Aulnay-sous-Bois  |  ⁠⁠⁠⁠⁠La pression israélienne a échoué, les terroristes entrent à Interpol: la candidature de l’Autorité palestinienne sera examinée  |  Avec la victoire de Merkel, l’euro s’est écroulé  |  Grande-Bretagne : Muhammad, prénom le plus donné aux bébés en 2016 selon le site Qz.com  |  Belgique : 8 perquisitions anti-terroristes lundi matin à Bruxelles et dans les environs  |  [24/09/2017] #Tennessee #Antioch : la quasi totalité des médias rapportant la conférence de police omettent de rapporter l’origine ethnique de l’assassin  |  Tuerie à l’église du #Tennessee : seul Fox News reprend l’info du shériff que l’assassin est un Afro-Américain  |  #Tennessee #Antioch : l’assassin est un Afro-Américain de 26 ans  |  Tennessee : le tireur serait un homme blanc d’une vingtaine d’années  |  Tennessee : l’assassin a été abattu par un civil armé  |  Tennessee : rectification, 1 mort, 7 blessés. Le tireur, blessé, a été arrêté  |  Fusillade dans une église du Tennessee : 7 morts, attaquant abattu – motif encore inconnu  |  Allemagne : le SPD (2e avec 20%) refuse une nouvelle coalition avec Merkel après la chute qu’elle subit  |  Allemagne estimations sortie des urnes: CDU/CSU 32.5%. SPD 20%. AfD 13.5%. FDP 10.5%. Verts 9.5%. Parti de Gauche 9%  |  Election allemande : Merkel remporte comme prévu, mais recule de 5%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 août 2017

@AnnCoulter : « je ne pense pas que la tempête Harvey est une punition de Dieu parce que la maire de Houston est lesbienne. Mais c’est plus crédible que le « changement climatique ».

Les exemples d’héroïsme de simples citoyens qui risquent leur vie pour sauver des voisins en danger s’empilent, pendant que de vicieuses personnes, à l’abri dans leurs bureaux et devant les caméras, toute honte bue, profitent du drame pour faire avancer cette idéologie de plus en plus douteuse, comme par hasard destructeur du tissu industriel occidental (ils ne s’en prennent jamais à la Chine à l’Inde).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La tempête Harvey est classée niveau 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson (qui a 5 niveaux). Cela signifie que la force du vent peut aller de 210 à 250 km/h.

  • Des milliers de milliards de litres de pluie sont tombés sur le Texas.
  • Le record absolu a été enregistré au sud-est de Houston: de vendredi midi à mardi 09H20, il est tombé 125 cm de pluie.
  • La Croix-Rouge américaine a indiqué ce mardi matin avoir pris en charge dans la nuit de lundi à mardi plus de 17 000 personnes.
  • L’agence fédérale des situations d’urgence (Fema) s’attend à devoir abriter 30 000 personnes dans des centres d’accueil temporaires.
  • Le chef de la police de Houston, Art Acevedo, annonce que ses agents ont secouru plus de 3500 personnes dans la métropole.
  • Jusqu’à 450 000 personnes pourraient avoir besoin d’aide d’urgence, selon le directeur de la Fema.
  • Les analystes estimaient lundi que les dégâts matériels s’élèveront entre 30 et 100 milliards de dollars, selon Bloomberg.
  • La plus grande partie des dommages n’est pas couverte par les assurances.

Et les activistes, indifférents à la tragédie, avancent les théories les plus fumeuses pour connecter la tempête Harvey au réchauffement climatique et espérer faire avancer leur cause sur les cadavres.

Sauf que les ouragans de cette violence ne sont pas nouveaux, et ils datent de bien avant que le CO2 soit relâché dans l’atmosphère :

  1. 2004 Ouragan Charley : 20 milliards de dégâts.
  2. Ouragan de 1938 : le vent atteint 290 km/h et détruit 150 maisons d’habitations d’un seul coup.
  3. 1935 – Ouragan de la fête du Travail : un vent de 300 km/h.
  4. 1928 – Ouragan du lac Okeechobee : un monstre de catégorie 5 sur la Floride et la Caroline du Sud, détruisant 1 700 habitations.
  5. 1969 – Ouragan Camille : le vent fut si violent que personne ne put mesurer sa vitesse, tous les appareils de mesure furent emportés. Il fut très concentré au sud du Mississippi, et causa « seulement » 1,4 milliard de dégâts.
  6. 1992 – Ouragan Andrew : 127 000 maisons d’habitations endommagées en Floride. 26,8 milliards de dollars de dégâts – le plus coûteux de l’histoire des Etats-Unis à cette date.
  7. 1926 – Ouragan de Miami : la tragédie de l’ouragan de 1926 est que voyant l’œil du cyclone s’éloigner, les résidents pensèrent que l’ouragan était terminé et ils quittèrent leurs abris. Le pire était à venir. Les dégâts se montèrent à 105 millions de dollars, plus de mille milliards en équivalent 2017.
  8. 1900 – Ouragan Galveston : le plus mortel du pays, l’ouragan détruit plus de 3 000 habitations de l’est du Texas, et 900 millions de dégât en équivalent 2017.
  9. 2005 – Ouragan Katrina : 80% de New Orleans se retrouva sous l’eau, les dégâts se montèrent à 108 milliards de dollars.

Mais peu leur importe ! Ils comptent sur la crédulité de ceux qui n’iront pas vérifier pour affirmer que « c’est un ouragan d’une intensité que les Etats-Unis n’ont jamais vu”, causé par « que vous l’acceptiez ou pas, le réchauffement global. La planète se réchauffe, la température des océans monte, la couche de glace polaire fond, et toutes les données de la science du changement climatique indiquent que des situations extrêmes sont les conséquences inévitables ».

Et pour dissuader ceux qui voudraient redonner à la science sa place initiale, à savoir que seul le doute permet de valider une théorie scientifique, ils martèlent cet argument scientifiquement indestructible (sic) : « Il n’existe aucun autre moyen de comprendre ce qui se passe à Houston. »

Pour mémoire, l’ouragan Harvey a pris naissance sur les côtes d’Amérique du sud mi-août, une région du monde ou l’industrie polluante tarde à sortir du sol.

Pour mémoire, les écolos-dictateurs affirment que les mers du golfe du Mexique étaient – peut-être – plus chaudes que d’habitude. J’ai connu toute ma vie des mers certaines fois plus chaudes, et d’autres fois plus froides, en été. Mais je suppose que nous ne sommes pas autorisés à faire appel à notre expérience, pour parler du réchauffement ou du non-réchauffement.

Puis-je au moins dire que si les hommes sont coupables du réchauffement de l’eau du golfe du Mexique, c’est que beaucoup d’entre eux, cette année, y ont fait pipi.

Pour sauver la planète, arrêtons de faire pipi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Président Trump visite le Texas atteint par l’ouragan Harvey
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz