Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 août 2017

Je n’aimerais pas être le témoin d’une situation où chaque jour un attentat se produit quelque part en Europe. Je crains hélas d’avoir à m’y préparer.

Mise à jour à 18h10 : nouveau bilan 2 morts, 8 blessés.

Un musulman hurlant Allahu Akbar – donc c’est précisément au nom de l’islam – a poignardé des passants de Turku en Finlande selon un processus hélas très fréquent, récemment vu à Londres et à Jérusalem.

[dreuz-paypal]

Dans la vidéo ci-dessous, on entend le musulman hurler « Allah est le plus grand » en arabe (Allahu Akbar) :

Le musulman, armé de couteaux (au pluriel), a frappé au hasard près d’un centre commercial de Turku, faisant 1 mort et 8 blessés.


La police a tiré, le terroriste s’est écroulé, blessé à la jambe. Maintenant, la police s’est lancée dans une chasse à l’homme car elle craint qu’il avait des complices. Et pourquoi n’en aurait-il pas, ils sont si nombreux, partout en Europe (sauf au Portugal et dans les pays d’Europe de l’Est).

La police a demandé aux gens de rester chez eux, de se terrer, comme à Barcelone. L’aéroport de Helsingfos-Vanda a été transformé en zone de guerre. La présence policière a redoublé à Helsinki.

Bref, c’est toujours la même histoire, la même tragédie, les mêmes vies brisées, les mêmes morts, perpétrées par la même communauté, partout dans le monde, au nom d’un livre qu’il est interdit de réformer, et qu’un seul homme politique au monde a osé demandé qu’on le réforme – et ce n’est pas le plus courageux d’entre-eux, Donald Trump – mais le président égyptien al-Sissi, qui en a fait la demande officielle à ce qui représente le lieu central de l’autorité islamique : l’université Al-Azhar du Caire.

[dreuz-newsletter]

Le cœur du problème est dans ce livre, le coran, et l’obligation faite aux bons musulmans d’obéir à ses ordres.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous