FLASH
[26/09/2017] Attentat islamiste en Israël : 3 israéliens tués par un colon arabe armé par le Fatah et possédant une carte de travail  |  [25/09/2017] Vive le multiculturel ! 6 voitures brûlées, 2 écoles incendiées par une vingtaine de « jeunes » à Aulnay-sous-Bois  |  ⁠⁠⁠⁠⁠La pression israélienne a échoué, les terroristes entrent à Interpol: la candidature de l’Autorité palestinienne sera examinée  |  Avec la victoire de Merkel, l’euro s’est écroulé  |  Grande-Bretagne : Muhammad, prénom le plus donné aux bébés en 2016 selon le site Qz.com  |  Belgique : 8 perquisitions anti-terroristes lundi matin à Bruxelles et dans les environs  |  [24/09/2017] #Tennessee #Antioch : la quasi totalité des médias rapportant la conférence de police omettent de rapporter l’origine ethnique de l’assassin  |  Tuerie à l’église du #Tennessee : seul Fox News reprend l’info du shériff que l’assassin est un Afro-Américain  |  #Tennessee #Antioch : l’assassin est un Afro-Américain de 26 ans  |  Tennessee : le tireur serait un homme blanc d’une vingtaine d’années  |  Tennessee : l’assassin a été abattu par un civil armé  |  Tennessee : rectification, 1 mort, 7 blessés. Le tireur, blessé, a été arrêté  |  Fusillade dans une église du Tennessee : 7 morts, attaquant abattu – motif encore inconnu  |  Allemagne : le SPD (2e avec 20%) refuse une nouvelle coalition avec Merkel après la chute qu’elle subit  |  Allemagne estimations sortie des urnes: CDU/CSU 32.5%. SPD 20%. AfD 13.5%. FDP 10.5%. Verts 9.5%. Parti de Gauche 9%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 septembre 2017

Donald Trump a décidé de mettre fin au programme DACA qui protège d’une expulsion les personnes qui sont illégalement entrées aux Etats-Unis alors qu’elles étaient mineures.

Lors d’une conversation avec Guy Millière, nous étions tombés d’accord sur le fait que l’annulation de l’ordre exécutif – et anticonstitutionnel – DACA pris par Barack Obama en 2012, n’était pas vraiment un sujet qui intéressait nos lecteurs européens, et nous avions décidé de ne pas en parler.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mais il s’est produit un événement qui m’a fait changer d’avis

Suite à la décision prise par Trump de donner 6 mois au Congrès pour faire son travail, sa fonction est de voter les lois, et proposer enfin une loi d’immigration cohérente, plusieurs élus Républicains au Congrès ont déclaré que la décision de Trump était une grave erreur parce qu’elle « allait donner la majorité aux démocrates en 2018 ».

Mon aversion pour le parti Républicain et pour le parti Démocrate n’est pas un secret. Je trouve les premiers incompétents, profiteurs et corrompus, et les seconds vicieux, profiteurs et corrompus. Je dois sans doute faire partie des 88% qui n’ont pas confiance dans le Congrès.

Mais je crois avoir entendu dans cette menace que Trump fera perdre la majorité aux Républicains une des déclarations les plus hypocrites qui soit, dans le contexte précis où les Républicains semblent tous avoir basculé du côté des RINO (abréviation pour Républicains de Nom Seulement) et suis étonné que les commentateurs n’aient pas relevé.

Avez-vous entendu les Républicains dire que le refus du Congrès d’annuler et remplacer Obamacare – ce qu’ils ont promis pendant 7 ans, et qu’ils ont voté en 2015, allait donner une majorité aux démocrates en 2018 ? Non bien entendu. Mais si le Président respecte la constitution et leur demande de voter une loi d’immigration, ils vont perdre la majorité ?

Quel aveu de leur corruption morale. Je ne pouvais pas ne pas en parler.

Je dis plus haut que les Républicains ont basculé dans le camp des RINO :

  • En 2015, alors qu’ils savaient que le président Obama mettrait son veto, ils ont voté à l’unanimité l’annulation d’Obamacare. Mais en 2017, alors qu’ils savaient que le président Trump validerait leur vote, ils ont refusé d’annuler cette loi Démocrate ? C’est cela, des RINO.
  • Le respect des lois est la colonne vertébrale du mouvement Républicain. Le mur que Trump a promis à ses électeurs de construire a pour fonction de faire respecter les frontières des Etats-Unis, et les Républicains refusent de lui accorder les crédits ? C’est cela, des RINO.
  • En janvier, Politico a révélé que les Démocrates de la campagne d’Hillary Clinton se sont rendus coupables de collusion avec l’Ukraine pour faire perdre l’élection à Donald Trump.
    • Aucun enquêteur spécial n’a été désigné.
    • Aucune commission d’enquête du Congrès n’a été créée, alors que les Républicains ont la majorité dans les deux Chambres.
    • Par contre, au moins 3 commissions d’enquête ont été diligentées, et un procureur spécial a été nommé par le département de la Justice, pour enquêter sur une collusion entre la campagne Trump et les Russes qui n’a pourtant pas été étayée par le plus petit début de commencement de preuve. Le parti Républicain n’a même pas pris position pour défendre Trump. Il n’a pas réclamé pour le président le bénéfice de la présomption d’innocence ni déclaré que le président est innocent jusqu’à ce qu’il soit prouvé coupable.
    • Ce deux poids deux mesures qui protège les Démocrates et s’acharne sur Trump, c’est le comportement des RINO.
  • Revenons brièvement sur DACA. Obama a maintes fois déclaré que ce n’était pas son rôle de légiférer sur les illégaux. Il a maintes fois affirmé que « la constitution ne fonctionne pas ainsi, et qu’il n’a pas autorité pour faire les lois ». Et il a pourtant signé l’ordre exécutif appelé DACA lorsqu’il n’a pas réussi à obtenir du Congrès en 2012 qu’il vote une loi d’amnistie. Son ordre exécutif était contraire à la constitution, de son propre aveu, et il avait 100% de chances d’être retoqué devant la Cour suprême, car l’exécutif ne peut pas se substituer au législatif. Aucun membre du Congrès n’a actionné la Cour suprême, et DACA est resté en place. Voilà comment se comportent les RINO.

On entend dire de plus en plus que le Congrès – et je rappelle qu’il a une majorité républicaine – pourrait également empêcher Trump de réaliser sa réforme de la fiscalité destinée à réduire les impôts des classes moyennes et des entreprises, et simplifier les formulaires de déclaration fiscale « à la taille d’une carte postale ». Réduire les impôts est une des idées fondamentales du parti Républicain. Les augmenter afin de faire grossir la taille du gouvernement et la dépendance des citoyens – comme vous l’avez en Europe – correspond aux idées des Démocrates. Voilà encore les RINO à l’attaque contre la baisse des impôts voulue par Trump.

Et si Trump n’obtient pas sa réforme fiscale, il est fini.

Ils vont à ce propos, tout tenter pour faire obstruction, car si la réforme passe, l’économie américaine va s’envoler, les entreprises vont embaucher et investir, les petites gens et les classes moyennes vont ramener chez eux une part plus importante de leur salaire – lequel salaire augmentera du fait que les entreprises auront moins d’impôts à payer et les entreprises internationales pourront rapatrier les centaines de milliards de dollars parqués à l’étranger pour ne pas payer le très lourd impôt sur les sociétés américain. La réforme fiscale, c’est à la fois la réélection de Trump, et la dénonciation de toute la politique économique pernicieuse des Démocrates et d’Obama, et la passivité coupable des Républicains.

Un dernier mot pour expliquer pourquoi Donald Trump a piégé le Congrès et lui a rendu la monnaie de sa pièce en annulant DACA et en demandant aux Républicains de légiférer – ce qui les rend fous :

Si aucune loi cohérente n’a jamais été votée, c’est que les membres du Congrès ne veulent pas.

  • D’un côté, les Républicains et Démocrates sont sous l’influence des puissantes Chambres de commerce qui veulent une immigration illégale afin de maintenir des salaires très bas, et la pression sur les salariés par une surabondance de main d’œuvre dérégulée, et évidemment non syndiquée.
  • Les Républicains veulent des illégaux parce que les lobbys des très grosses entreprises les payent pour laisser entrer les illégaux.
  • Les Démocrates veulent des illégaux parce que ces illégaux, une fois naturalisés, seront des électeurs Démocrates.
  • Mais aucun élu, Démocrate ou Républicain, ne peut se permettre de soutenir officiellement l’immigration illégale vis-à-vis des leurs électeurs, qui sont à une très large majorité (à part San Francisco, Seattle, New York et quelques villes très à gauche) hostiles aux illégaux et à cheval sur les lois.

Donald Trump a donc, avec DACA, continué à « nettoyer le marécage ». Il a contraint les élus à sortir du bois et à montrer leur vrai visage : contrarier leurs donateurs et risquer des millions de dons, ou ne pas être réélus en votant une loi favorisant la disparition des frontières.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Aucun commentateur conservateur n’a expliqué cela. Bien joué Donald Trump.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz