FLASH
[20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  |  Attentat de Londres : le terroriste syrien aime la Grande Bretagne, affirme son frère  |  Israël : la police a arrêté un colon arabe de 17 ans après qu’un pistolet a été découvert chez lui  |  Attaque dans la cour de la synagogue de Garges-lès-Gonesse par des musulmans antisémites hurlant « Allahou akbar, nique les juifs »  |  [18/09/2017] Honte : la gauche a dénoncé le mur construit par Israël pour protéger ses citoyens, et elle en construit un pour protéger la tour Eiffel  |  Nikki Haley (ambassadrice des Etas-Unis à l’ONU): « La Corée du nord sera détruite si nous devons nous défendre contre ses attaques »  |  Attentat islamiste à Vigneux-sur-Seine (91) : un homme tente de tuer des policiers en criant Allah Ou akbar  |  Les USA, le Japon et la Corée du sud ont fait une démonstration de force aérienne en réponse au dernier tir de missile de Pyongyang  |  Suède taux de chômage: nés en Suède: 3.9%. Nés à l’étranger: 21.8% (Chiffres OCDE)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 septembre 2017
Le livre « Ce qui s’est passé », à côté d’un faux livre qui dit : « JE suis arrivé ». Donald Trump a partagé cette image sur Twitter.

Hillary Clinton, la grande perdante de l’élection présidentielle qui était pronostiquée gagnante dans un raz-de-marée, et a, de son propre aveu, noyé son échec avec du Chardonnay, vient de publier un livre où elle explique « ce qui s’est passé » (What Happened).

Franchement, les critiques du livre sont tellement négatives, même dans les médias de gauche, que je n’avais pas dans l’idée de vous en parler. Hillary Clinton est devenue tellement gênante pour le parti Démocrate en pleine déconfiture, qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine les dérangerait moins qu’elle. Mais ce livre est peut-être la goutte qui fait déborder le vase.

Voyant que les médias français lui tressent des lauriers et renoncent à ce qui leur sert d’amour propre pour lui passer la brosse à reluire, j’ai donc changé d’avis et décidé de vous dire ce qu’il en est vraiment de ce livre.

Ce qu’il faut retenir du nouveau livre d’Hillary Clinton :

  • Elle blâme tout le monde de son échec sauf elle :
    • Si elle a perdu, c’est à cause de la Russie, de WikiLeaks, de James Comey, du sexisme, du parti Démocrate dont les caisses étaient vides et qu’elle a dû renflouer et les fichiers d’adhérents et de sympathisants complètement obsolètes, de Bernie Sanders qui n’est même pas un Démocrate, et également de la faute de Trump qui s’approchait trop d’elle durant les débats.
  • Elle n’assume aucune responsabilité, pourtant :
    • Personne ne l’a obligée à installer un serveur non sécurisé dans sa salle de bain pour héberger les emails confidentiels du département d’Etat et mettre en danger la sécurité de l’Etat.
    • Personne ne l’a obligée à se faire payer 250 000 dollars pour un discours devant des traders de Wall Street qu’elle disait par ailleurs vouloir réformer.
    • Personne ne l’a obligée à accepter des centaines de millions de dollars au travers de la fondation Clinton de pays totalitaires qui violent les droits de l’homme qu’elle prétend défendre.
    • Personne ne l’a obligée à mentir sur le fait que son serveur contenait uniquement des emails privés de yoga et d’organisation du mariage de sa fille, alors que plus de 30 000 emails concernaient son poste de Secrétaire d’Etat.
    • Personne ne lui mettait le couteau sous la gorge lorsqu’elle a dit aux mineurs qu’elle allait les mettre au chômage et aux mines qu’elle allait les mettre en faillite.
    • Personne ne l’a obligée à tricher et accepter qu’une journaliste de CNN lui passe à l’avance les questions qui allaient lui être posées avant un débat de la campagne.
    • Personne ne l’a obligée à marcher dans les pas de la politique économique d’Obama alors qu’une majorité d’Américains la considéraient comme un échec, ni de vouloir continuer Obamacare qui était en train de s’écrouler (même Bill Clinton, en pleine campagne, a déclaré qu’Obamacare était une folie et un désastre)
    • Personne ne l’a obligée à faire l’impasse sur des Etats clefs mais sans doute trop arriérés par rapport aux idées progressistes des bobos de la côte ouest, et qu’elle a ainsi perdus.
    • Personne ne l’a contrainte à refuser toute conférence de presse pendant presque 8 mois, ni de déclarer lors d’une réunion où elle ne pensait pas être enregistrée, qu’elle créerait un monde sans frontières – ce que les Américains rejettent.
    • Et surtout, personne ne l’a forcée à insulter la moitié des Américains en les traitant de racistes, d’homophobes, d’islamophobes, de xénophobes, et d’être lamentables et irrécupérables.

En résumé, si vous avez envie d’entendre une has been pleurnicher sur son sort sans assumer la moindre responsabilité de son échec, achetez son livre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz