FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 18 septembre 2017

Un jeune abruti très excité, la bouche écumante de rage et l’insulte fébrile au bout de la plume, s’en est pris à moi voici quelques mois.

Il s’en était pris auparavant à mon ami Meyer Habib, ce qui fait que j’étais en bonne compagnie. Ayant traité Meyer de fasciste parce que Meyer est un Juif religieux, il m’a traité de nazi, d’antisémite et a imaginé un instant que sous Adolf Hitler, j’aurais pu être gardien d’un camp d’extermination. Parce que j’ai cité David Friedman, qui considère que les Juifs de gauche américains osant s’afficher au côté de personnes soutenant le Hamas, l’islamiste voilée Linda Sarsour, par exemple, sont l’équivalent contemporain des kapos d’un autre temps, le jeune abruti très excité en a déduit que je le traitais de kapo, a menacé de me traîner en justice, et a écrit que ceux qui me lisent (vous) sont des disciples d’Alain Soral et de Dieudonné. Que le jeune abruti très excité en question pratique l’outrance verbale et le délire à un niveau d’intensité telle qu’il en devient grotesque est sans aucune importance. Qu’il s’appelle David Isaac Haziza et soit le fils d’un journaliste connu est très regrettable pour son père, dont il souille le nom, et que j’imagine consterné. Qu’il soit publié dans une revue en général plus nuancée est un signe des temps et me permet de souligner une fois de plus ce que devient la gauche, car, à l’évidence, le jeune abruti très excité est de gauche.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Comme je le notais récemment dans un autre article, la gauche n’a plus de repères, plus de pays ou de régime qu’elle peut placer en exergue. Elle n’a plus de références intellectuelles dignes de ce nom. Aux États-Unis, où vit, semble-t-il (à New York, très loin de l’Ouest où je vis), le jeune abruti très excité, elle ne parvient toujours pas à se remettre de la défaite d’Hillary Clinton et de la victoire de Donald Trump. Elle se montre aussi abrutie et excitée que le jeune abruti très excité, et a osé traiter Donald Trump de nazi et d’antisémite parce qu’il a, lui Donald Trump, dénoncé le Ku Klux Klan en le plaçant sur un pied d’égalité avec les très fascistes “antifas”, qui sèment la violence et le saccage partout où ils passent, et soutiennent le seul antisémitisme qui tue des Juifs aujourd’hui sur terre, l’antisémitisme islamique. Elle a commencé, mais un peu tard à s’apercevoir que les ” antifas” avaient des ressemblances avec les SA du temps de la montée du nazisme et les a désavoué, avec beaucoup de réticence.

La gauche américaine est dans une telle dérive qu’elle perdra sans doute les élections de 2018 et de 2020. Cela l’excitera sans doute davantage. Elle s’en prendra à quelques statues. Ses éléments les plus abrutis et les plus excités envisageront peut être de faire sauter à la dynamite le Mont Rushmore considérant que garder gravé dans la pierre le visage de quatre “fascistes” (George Washington, Thomas Jefferson, Abraham Lincoln, Theodore Roosevelt) est insupportable: des sites de gauche américains ont explicitement énoncé le projet.

La gauche en Europe devrait avoir moins de raison de s’exciter. Elle a réussi à installer une hégémonie qui fait que tous les débats se passent sur le terrain qu’elle a établi et sous son ombre portée, mais son terrain étant stérile, sans idées qui ne datent du dix-neuvième siècle et qui ne sentent la naphtaline, il lui reste à jeter des crachats et des invectives en espérant susciter des réflexes conditionnés. Dès lors qu’elle tient presque tous les médias, presque toutes les radios et chaînes de télévision, et presque toutes les maisons d’édition, crachats et invectives ont un impact.

L’idée de “racisme islamophobe” est si bien installée sur l’horizon que toute critique claire et nette de l’islam est aujourd’hui en Europe qualifiée de raciste, de même que toute mise en cause des politiques d’immigration ou que tout rappel du suicide démographique à l’œuvre présentement sur le continent européen (l’économiste Charles Gave, pour qui j’ai une vive estime, a récemment publié sur le sujet un article dans Causeur, l’un des rares magazines encore dignes de ce nom, et a été, pour cela, traîné dans la boue dans le journal de gauche Libération).

Tout dirigeant politique qui parlerait en Europe comme un conservateur américain se verrait immédiatement décrit comme une réincarnation de Satan, si bien que ce qu’on appelle conservatisme en Europe serait défini comme relevant du centre gauche aux États-Unis. Des exceptions à la règle existent en Europe centrale, Pologne, Hongrie, mais ce sont, précisément, des exceptions à la règle.

La gauche, où qu’elle sévisse, ne pense plus. Elle tourne à vide et cherche à faire le vide dans les têtes. Elle n’a plus de but: seuls quelques-uns de ses membres imaginent encore que le socialisme peut se trouver construit quelque part, et changer le monde.

Il lui reste à détruire. Elle s’y emploie.

L’Europe est proche de l’agonie. Les États-Unis ont une espérance de vie plus longue, Israël aussi, et qu’Israël soit un pays très résistant à la gauche, que les Français israéliens apportent leur soutien à un homme aussi courageux et droit que Meyer Habib, et que Meyer Habib soit juif et fier de l’être ne peut que susciter des crises de nerfs chez certains Juifs de gauche, surtout s’ils vivent à New York, la Mecque des Juifs de gauche, avec Tel-Aviv.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz