FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 19 septembre 2017

Jagmeet Singh est un député provincial à l’Assemblée législative de l’Ontario qui est candidat à la succession de Thomas Mulcair.

Originaire du Penjab, de religion sikhe, pratiquant, portant turban et kirpan, Singh est vu comme le favori pour devenir le nouveau leader du NPD (Nouveau Parti démocratique) en Ontario. Mais au Québec, il n’est pas très connu.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Même si c’est dans cette province que le parti a la plus forte concentration d’élus (16), les Québécois ne manifestent pas beaucoup d’intérêt pour la course à la succession de Thomas Mulcair (ancien ministre au niveau provincial et député fédéral d’une circonscription montréalaise).

Cette situation est paradoxale et certains analystes tels que le professeur de sciences politiques de l’Université de l’Alberta Frédéric Boily, estiment que « … les néo-démocrates ont toujours eu de la difficulté à comprendre le Québec ».

Qu’y a-t-il à comprendre ?

  • D’abord l’importance de la langue française,
  • ensuite le nationalisme québécois,
  • et finalement le consensus québécois sur la laïcité.

Jagmeet Singh a appris le français et certains disent qu’il le parle couramment. C’est un passage obligé pour quiconque veut faire une carrière politique au niveau fédéral au Canada, comme a pu le constater, l’Anglo-Québécois, Kevin O’Leary, qui décidé de se désister de la course au leadership des Conservateurs parce qu’il n’avait pas suffisamment d’appuis au Québec. Ne pas être capable de s’exprimer en français est impardonnable aux yeux des Québécois lorsqu’il s’agit d’un anglophone du Québec. Singh vit en Ontario, donc même s’il parlait un français hésitant, les Québécois ne lui en tiendraient pas rigueur.

Mais là où le bât blesse, c’est quand il s’agit de la question de la laïcité.

Dans une province où les gens sont sensibles à la séparation de l’Église et de l’État, on ne risque guère d’apprécier des candidats à la succession comme Jagmeet Singh, Niki Ashton et Charlie Angus, qui, en bons gauchistes/globalistes, se sont vivement opposés au projet de loi du Québec qui prévoit d’imposer le visage découvert aux fonctionnaires du service public. Seul le candidat Guy Caron, qui est aussi contre ce projet de loi, a toutefois mentionné qu’il respecterait la décision des élus provinciaux québécois.

Ne pas s’engager à respecter la légitimité de l’Assemblée nationale au Québec, c’est prendre un mauvais départ.

En tenant une position contraire au consensus québécois sur le port des signes religieux, en s’entêtant à porter turban et kirpan partout où il va, Singh se mêle au débat sur la laïcité au Québec de la pire façon: en affichant sa religion.

Étant donné qu’une lutte à deux se dessine entre les Ontariens Charlie Angus et Jagmeet Singh, suivis de Niki Ashton et de Guy Caron (sondage publié par le site spécialisé Ipolitics), Singh a de bonnes chances de remporter la majorité des voix des membres du parti et de devenir le chef du NPD.
Mais il perdra le Québec.

C’est ce qui fait dire à Guillaume Saint-Pierre du Journal de Montréal : le NPD risque d’être pratiquement rayé de la carte du Québec aux prochaines élections fédérales.

D’après le politologue André Lamoureux :

« À force de ne pas écouter les Québécois, le Nouveau Parti démocratique risque de retomber dans la pénible situation de marginalité qui a marqué son histoire dans la province ».

Triste sort des gauchistes qui comptaient beaucoup sur les Québécois considérés comme étant les Canadiens les plus progressistes! Sniff!

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz