FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 19 septembre 2017

Jagmeet Singh est un député provincial à l’Assemblée législative de l’Ontario qui est candidat à la succession de Thomas Mulcair.

Originaire du Penjab, de religion sikhe, pratiquant, portant turban et kirpan, Singh est vu comme le favori pour devenir le nouveau leader du NPD (Nouveau Parti démocratique) en Ontario. Mais au Québec, il n’est pas très connu.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Même si c’est dans cette province que le parti a la plus forte concentration d’élus (16), les Québécois ne manifestent pas beaucoup d’intérêt pour la course à la succession de Thomas Mulcair (ancien ministre au niveau provincial et député fédéral d’une circonscription montréalaise).

Cette situation est paradoxale et certains analystes tels que le professeur de sciences politiques de l’Université de l’Alberta Frédéric Boily, estiment que « … les néo-démocrates ont toujours eu de la difficulté à comprendre le Québec ».

Qu’y a-t-il à comprendre ?

  • D’abord l’importance de la langue française,
  • ensuite le nationalisme québécois,
  • et finalement le consensus québécois sur la laïcité.

Jagmeet Singh a appris le français et certains disent qu’il le parle couramment. C’est un passage obligé pour quiconque veut faire une carrière politique au niveau fédéral au Canada, comme a pu le constater, l’Anglo-Québécois, Kevin O’Leary, qui décidé de se désister de la course au leadership des Conservateurs parce qu’il n’avait pas suffisamment d’appuis au Québec. Ne pas être capable de s’exprimer en français est impardonnable aux yeux des Québécois lorsqu’il s’agit d’un anglophone du Québec. Singh vit en Ontario, donc même s’il parlait un français hésitant, les Québécois ne lui en tiendraient pas rigueur.

Mais là où le bât blesse, c’est quand il s’agit de la question de la laïcité.

Dans une province où les gens sont sensibles à la séparation de l’Église et de l’État, on ne risque guère d’apprécier des candidats à la succession comme Jagmeet Singh, Niki Ashton et Charlie Angus, qui, en bons gauchistes/globalistes, se sont vivement opposés au projet de loi du Québec qui prévoit d’imposer le visage découvert aux fonctionnaires du service public. Seul le candidat Guy Caron, qui est aussi contre ce projet de loi, a toutefois mentionné qu’il respecterait la décision des élus provinciaux québécois.

Ne pas s’engager à respecter la légitimité de l’Assemblée nationale au Québec, c’est prendre un mauvais départ.

En tenant une position contraire au consensus québécois sur le port des signes religieux, en s’entêtant à porter turban et kirpan partout où il va, Singh se mêle au débat sur la laïcité au Québec de la pire façon: en affichant sa religion.

Étant donné qu’une lutte à deux se dessine entre les Ontariens Charlie Angus et Jagmeet Singh, suivis de Niki Ashton et de Guy Caron (sondage publié par le site spécialisé Ipolitics), Singh a de bonnes chances de remporter la majorité des voix des membres du parti et de devenir le chef du NPD.
Mais il perdra le Québec.

C’est ce qui fait dire à Guillaume Saint-Pierre du Journal de Montréal : le NPD risque d’être pratiquement rayé de la carte du Québec aux prochaines élections fédérales.

D’après le politologue André Lamoureux :

« À force de ne pas écouter les Québécois, le Nouveau Parti démocratique risque de retomber dans la pénible situation de marginalité qui a marqué son histoire dans la province ».

Triste sort des gauchistes qui comptaient beaucoup sur les Québécois considérés comme étant les Canadiens les plus progressistes! Sniff!

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz