FLASH
[13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Prescilla Stofmacher le 20 septembre 2017

Parmi les personnes fermement anti-israéliennes, 74% ont également eu au moins un comportement antisémite, révèle une étude du Royaume-Uni qui démontre qu’il n’existe aucune équivoque possible sur le sujet : la majorité des personnes qui ont des positions anti-israéliennes sont également antisémites.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Parmi les personnes fermement anti-israéliennes, 74% ont également eu au moins un comportement antisémite , révèle le rapport intitulé «L’antisémitisme en Grande-Bretagne contemporaine: une étude des attitudes envers les Juifs et Israël», dont vous pouvez lire le dossier intégral ici : jpr.org.uk/Antisemitism_in_contemporary_Great_Britain

Bien que le lien entre l’antisionisme et l’antisémitisme ait été fréquemment signalé par les médias, qu’il ait été récemment confirmé par le président français, par l’UE et le pape François, et précédemment par le Premier ministre Manuel Valls, l’institut britannique de recherche Jewish Policy Research et le Community Security Trust affirment avoir produit la première «documentation empirique solide du rapport entre ces deux attitudes en Grande-Bretagne. »

Plus de la moitié de la population britannique a au moins une opinion négative sur Israël, avec des un taux supérieur à la moyenne à travers la gauche politique, selon l’étude.

le rapport détruisait de façon définitive et absolue l’affirmation que gauche est un «espace antiraciste» où l’antisémitisme ne peut simplement pas être trouvé

Le Parti travailliste Britannique, dirigé par Jeremy Corbyn, qui a qualifié les groupes terroristes comme ses «amis», a été frappé par une série de scandales antisémites ces dernières années. Un documentaire publié cet été intitulé « Whitewashed » a examiné cette question, dans ce qu’on a appelé une vision « douloureuse … désagréable » des relations actuelles des juifs libéraux britanniques avec leur parti politique traditionnel.

Dave Rich, directeur adjoint du Community Security Trust, a déclaré que le rapport détruisait de façon définitive et absolue l’affirmation du Parti Travailliste selon lequel la gauche est un «espace antiraciste» où l’antisémitisme ne peut simplement pas être trouvé.

« Ce n’est pas vrai. Il est aussi facile d’en trouver là-bas que partout ailleurs « , a déclaré Rich.

  • Selon le rapport, plus d’un quart des Britanniques ont au moins eu une attitude antisémite, comme  le montre des déclarations que «les Juifs exploitent les victimes de l’Holocauste pour leurs propres besoins» et «les Juifs pensent qu’ils sont meilleurs que les autres».
  • Cependant, seulement 2,4% de la population britannique pourrait être considérée comme «antisémite» acharnée.

Les opinions antisémites ont été constatée également à droite et dans la communauté musulmane.

Le rabbin Abraham Cooper, le directeur adjoint du Centre Simon Wiesenthal basé aux États-Unis et le directeur de son programme mondial d’action sociale, ont déclaré au Washington Free Beacon que les conclusions en Grande-Bretagne devraient être considérées comme un signal d’alarme pour les juifs Américains.

« Les juifs ont été frappés au Royaume-Uni depuis de nombreuses directions à la fois, de l’antisémitisme à l’intérieur de la structure au pouvoir du Parti travailliste, de l’indifférence des médias envers les préoccupations de la communauté juive, et de la haine génocidaire des Juifs dans le mouvement Islamiste » dit Cooper. « Oui, les réalités politiques ici sont profondément différentes, mais si les juifs américains restent inactifs et disent: ‘Cela va s’arranger tout seul’, nous pouvons nous réveiller et nous retrouver, surtout sur les campus, dans une situation similaire ».

« Beaucoup de cela est mondial. Le mouvement BDS [boycott, désinvestissement et sanctions] est une menace sérieuse, et vous les trouvez partout, en Europe et en Amérique du Nord », a-t-il ajouté.

Cooper a déclaré que les Juifs républicains et démocrates doivent tenir compte de leurs partis respectifs à un moment où l’antisémitisme de l’extrême droite et de l’extrême gauche semble être d’avantage tolérés.

« Nous avons beaucoup de travail à faire dans cette nouvelle année juive », a déclaré Cooper, en se référant à la fête de Rosh Hashanah, le nouvel an juif célébré mercredi soir 20 septembre 2017.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz