FLASH
[13/12/2017] Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  |  Election électrique en Alabama aujourd’hui pour le poste de Sénateur : la Cour suprême donne l’ordre de sauvegarder les images des bulletins de vote électroniques  |  Nettoyage anti-pollution : Israël a éliminé avec un tir depuis un drone, 2 terroristes arabes de Gaza (mise à jour: Israël nie toute implication)  |  [11/12/2017] New York : le terroriste qui a fait exploser une bombe (4blessés légers) s’appelle Afrad Zakhmi, 22 ans du Blangadesh. Et oui encore et toujours ce sont les musulmans qui commettent le plus d’attentats  |  Un migrant musulman du Bangladesh a tenté de faire exploser une bombe a New York  |  Imam Tawhidi: « ouvrez les yeux, nos leaders ont volé nos nations et ils ont accusé Israël et les USA. Puis ils nous ont dit de chanter des slogans de mort à l’occident »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nurphi Sitraka Stell Randrianirainy le 21 septembre 2017

L’ONU, organisme antisémite et anti-américain, a décidé de publier une «liste noire» des entreprises israéliennes et américaines qui opèrent en Judée Samarie.

En dépit des énormes pressions, y compris une menace de la part des États-Unis de sanctionner et quitter le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, lequel accueille en son sein des Etats qui pendent les homosexuels et interdisent aux femmes de sortir seules de chez elles, l’ONU est déterminée à publier vers la fin de l’année 2017 sa liste de la honte qui rappelle les procédés des collabos durant la Seconde guerre mondiale.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, qui a instauré un ordre du jour automatique et obligatoire tous les six mois pour condamner d’Israël – privilège que n’ont ni l’Iran, ni la Syrie, ni la Chine, ni le Yémen, ni la Somalie, ni la Corée du Nord ou Cuba, a décidé de publier à la fin de 2017 sa liste d’entreprises qui opèrent en dehors de ce qu’il appelle la frontière de 1967 qui n’existe d’ailleurs pas.

La «liste noire», qui a été envoyée au ministère israélien des Affaires étrangères, comprend non seulement des entreprises israéliennes, mais également les entreprises américaines qui opèrent dans ces territoires, comme TripAdvisor ou Airbnb.

Parmi les entreprises israéliennes figurant dans la liste on trouve : Teva, Bezeq, Elbit, Netafim, AFI Group, Coca Cola Israel, Bank Hapoalim et d’autres encore.

Nikki Haley, l’envoyée américaine à l’ONU, a menacé par le passé que les États-Unis cesseraient leur soutien financier au Conseil des droits de l’homme si la liste était publiée.

Malgré ces pression, Zeid Ra’ad Al Hussein, le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, est déterminé à publier cette liste anti-juive en décembre, une première en son genre. Aucun des pays figurant sur la liste des Etats encore coloniaux de l’ONU, ni des Etats qui occupent illégalement des terres étrangères n’a jamais été condamné par le Conseil des droits de l’homme, et n’a jamais vu ses entreprises mentionnées dans une liste à boycotter. Ce privilège est réservé – mais c’est certainement un hasard – au seul Etat du monde du peuple juif.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le 1er avril 1933, les nazis établissaient la liste des entreprises juives boycotter. Rien n’a changé, sauf le prétexte pour justifier l’action. C’est pourquoi cet article figure sous la rubrique antisémitisme et non international.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Nurphi Sitraka Stell Randrianirainy pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz