FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 septembre 2017

« Moi, quand je voyage, je vais en classe affaires. J’ai passé l’âge de me faire briser le dos en classe économique parce qu’ils vous mettent comme des sardines. » Cette déclaration de Jean-Luc Mélenchon montre que le communiste pur jus pense et vit comme un capitaliste pour lui.

Revenu de son déplacement à La Réunion en classe business, alors que d’autres députés de La France insoumise étaient logiquement en classe éco avec les travailleurs, Jean-Luc Mélenchon s’est trahi dans ses explications, jeudi 21 septembre sur RTL.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« C’est un débat de fond », a-t-il d’abord tenté de dire à juste raison, car sur le fond, Mélenchon ne croit pas aux bienfaits des préceptes communistes qu’il veut imposer aux autres s’il est élu, aussi ne se les applique-t-il pas à lui-même.

Énervé que son hypocrisie soit ainsi démasquée sur RTL, il a alors tenté de déplacer l’accusation et dit que c’est à cause de ce genre de sujets que les journalistes sont « détestés ».

Il avait tort, mais ça aussi, il le sait. C’est grâce à ce genre de sujets que les journalistes pourraient regagner la confiance perdue du public.

Puis le communiste de pacotille a tenté de se victimiser : il aurait droit à un régime de faveur en raison de ses maux de dos. Les camarades travailleurs qui se sont épuisés pendant 40 ans à l’usine ont l’esprit trop délavé pour le comprendre, et Mélenchon le sait fort bien.

En pur capitaliste, Mélenchon a fait une évaluation comme un « hyper-libéral », comparant le coût au gain, et il a librement choisi – une liberté qu’il confisquera à ses concitoyens s’ils sont assez bêtes pour un jour l’élire :

« Chacun d’entre nous a payé sa place d’avion, et a évalué la dépense qu’il voulait faire. Moi, j’ai évalué, compte tenu des expériences lombaires malheureuses que j’ai faites en classe économique, que je ne pouvais pas m’offrir le luxe de me faire démolir physiquement trois jours avant une manifestation. Enfin, une semaine avant. »

 

Rien ne change, chez les bourgeois communistes. Rions des pigeons qui se font plumer.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz